LES ENFANTS OUBLIÉS

EN SYRIE, 27 000 ENFANTS SONT RETENUS PRISONNIERS DANS L’ENFER DU CAMP D’AL-HOL



Des dizaines de milliers d’enfants syriens, irakiens et ressortissants de près de 60 pays tiers sont piégés dans l’enfer du camp d’Al-Hol, le plus grand des deux principaux camps du nord-est de la Syrie, une zone contrôlée par l’administration autonome kurde. Après avoir survécu à la guerre en Syrie, ils sont abandonnés à la misère, l’insécurité et la violence. 

Lire ICI

Syrie : Les Syriens qui s’étaient réfugiés à l’étranger risquent de graves abus à leur retour


Un homme circulait à moto dans une zone dévastée du quartier d’al-Khaldieh à Homs, en Syrie, le 18 septembre 2018. © 2018 Reuters/Marko Djurica

Ces personnes ont aussi de grandes difficultés à survivre dans un contexte de dévastation et de destruction de propriétés.

(Beyrouth) – Des réfugiés syriens qui sont retournés en Syrie entre 2017 et 2021, en provenance du Liban et de la Jordanie, ont subi de graves violations de leurs droits humains et des persécutions de la part du gouvernement syrien et des milices alliées, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Des personnes rapatriées en Syrie ont également eu des difficultés à survivre et à se procurer de quoi répondre à leurs besoins essentiels, dans ce pays décimé par le conflit.

Lire ICI

La marionnette Amal, une scène de 8000 km


Amal• Crédits : Good Chance Theater


La marionnette Amal, 9 ans, jeune réfugiée syrienne, traverse 8000 km de Gaziantep à Manchester, pour changer la narration sur l’exil forcé. « The Walk » est un projet du Good Chance Theater, né dans la Jungle à Calais.

Écouter et voir ICI

Aucun pays de l’Union européenne ne doit renvoyer les réfugiés syriens entre les mains de Bachar Al-Assad

VIOLS, TORTURE, DISPARITIONS : LE TERRIBLE SORT DES RÉFUGIÉS SYRIENS QUI RENTRENT DANS LEUR PAYS


Un poster du président syrien Bashar al-Assad sur la route principale qui mène à l’aéroport de Damas. © REUTERS


Le gouvernement de Bachar al-Assad s’efforce de dépeindre la Syrie comme un pays en reconstruction. Pour celles et ceux qui y retournent, la réalité est tout autre. 

Lire ICI

Lafarge : l’annulation des poursuites pour « complicité de crimes contre l’humanité » invalidée


Vue générale montrant l’usine de Lafarge Cement Syria (LCS) à Jalabiya, dans le nord de la Syrie, le 19 février 2018. AFP


La Cour de cassation française a cassé, mardi, une décision de justice invalidant la mise en examen du cimentier Lafarge pour « complicité de crimes contre l’humanité » dans le cadre de ses activités en Syrie en 2013 et 2014.

Lire ICI

Najah Albukai, l’artiste qui raconte en dessins l’horreur des prisons syriennes


InfoMigrants est allé à la rencontre de l’artiste syrien Najah Albukai qui a été emprisonné deux fois dans les terribles geôles d’Assad, en 2012 et 2014. À travers des dessins et des gravures, le dessinateur, aujourd’hui réfugié en France, expose à Paris pour raconter ce que personne ne voit : l’intérieur des prisons du régime. Plongée au cœur de l’horreur.


Syrie : nous sommes « tous témoins » de la « pire catastrophe » causée par l’homme depuis 1945



Alaa El Aswany, Philippe Claudel, Laurent Gaudé, Souad Labbize, Elias Sambar… Dans « Tous Témoins », une vingtaine d’auteurs unissent leur voix aux dessins puissants de l’artiste réfugié Najah Albukai, plusieurs fois emprisonné, pour exprimer leur indignation face aux horreurs perpétrées depuis une décennie en Syrie. En exclusivité, « l’Obs » vous offre une série de ses œuvres et le texte de Farouk Mardam-Bey.


Lire ICI

DIX ANS DE CONFLIT EN SYRIE

TOUJOURS PAS DE JUSTICE

Des bâtiments abandonnés et détruits dans le district d’Ariha à Idlib, Syrie, février 2019 © Anadolu Agency via Getty Images


Les membres du Conseil de sécurité de l’ONU disposent du pouvoir et du mandat requis pour aider les civils en Syrie et, pourtant, ils restent paralysés. Résultat : une décennie que la population souffre.


Lire ICI

et voir ICI

La justice française saisie pour les attaques chimiques contre la population syrienne en 2013



Manifestation à New-York en août 2013 contre le régime de Bachar al-Assad, suite aux attaques à l’arme chimique en Syrie © AFP / CEM OZDEL / ANADOLU AGENCY

INFO FRANCE INTER – L’ONG franco-syrienne SCM (centre syrien des médias et de la liberté d’expression) a déposé plainte pour crime de guerre et crime contre l’humanité pour les attaques des 5 et 21 août 2013 en Syrie. Ces attaques aux gaz neurotoxiques ont fait plus de 1.400 morts et des milliers de blessés.

Lire ICI

Pour la Liberté, la Justice, la Démocratie et le respect des droits humains en Syrie

La France doit rapatrier les enfants français retenus en Syrie et les Français condamnés à mort en Irak

(21 Août 2013 – 21 Août 2020) il y a 7 ans, Bachar Al Assad gazait à mort 1454 Syriens à la Ghouta Est, banlieue de Damas

Lire ICI