Hébergement des sans-abri


En Seine-Saint-Denis, le nombre de personnes sans-abri atteint un nouveau record


Royaume-Uni: l’hébergement de réfugiés dans des hôtels suscite la polémique

Ce que l’on sait du « Koh-Lanta » organisé à la prison de Fresnes, sur lequel Eric Dupond-Moretti a ouvert une enquête

A la prison de Fresnes, en 2018. Photo d’illustration (STEPHANE DE SAKUTIN/AFP)


L’événement, baptisé « Kohlantess », librement inspiré du célèbre jeu télévisé, laissait trois équipes de détenus, surveillants et habitants de Fresnes, s’affronter dans des épreuves variées au profit d’associations.

Lire ICI


Unanimité entre extrême-droite et droite extrême. Qui a réagi sans tarder à la diffusion des images de deux jeunes prisonniers faisant du karting dans le cadre de l’émission ? Le R.N. et E. Ciotti (encore lui), sur lesquels a renchéri le syndicat des policiers le plus ouvertement à droite (Alliance). Dupont-Moretti ne trouve quant à lui rien de mieux à faire que de surenchérir en diligentant une enquête. Que n’oserait-on pas pour faire le buzz ? C’est de toute évidence tendre le bâton pour se faire battre. N’y a-t-il pas d’autres sujets de préoccupations à propos des prisons ?

RD


Karting en prison : un « événement exceptionnel » qui « n’a pas coûté un sou à nos impôts », rappelle la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté

Des cabinets de conseil royalement payés par l’État ? On vous explique la polémique en 3 questions

L’État a dépensé des millions d’euros pour obtenir les services de plusieurs cabinets de conseil.



Une enquête intitulée « Les Infiltrés », parue jeudi 17 février, affirme que l’État est devenu dépendant des cabinets de conseil. Plusieurs millions d’euros seraient dépensés chaque année par les pouvoirs publics en matière de conseil et stratégie. 

Lire ICI

Fifa : les propos « mal interprétés » de Gianni Infantino sur les migrants

Le président de la Fédération international de football, Gianni Infantino, lors d’un Conseil de la FIFA à Zurich le 20 octobre 2021. Crédit : AFP


Devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), le président de la Fifa Gianni Infantino a semblé établir un lien mercredi 26 janvier entre son projet de Coupe du monde tous les deux ans et la tragédie des migrants en Méditerranée à qui il faut « donner de l’espoir », déclenchant une polémique qu’il a tenté d’éteindre en évoquant des propos « mal interprétés ».

Lire ICI