Deux ans de dictature militaire en Birmanie : la terreur contre les journalistes s’est durcie sur tous les plans


Deux ans après la prise de contrôle du pouvoir par la Tatmadaw, l’armée birmane, Reporters sans frontières (RSF) dresse un bilan chiffré accablant des atteintes contre la liberté de la presse commises par les militaires. Afin de cacher les massacres de civils et d’asseoir son autorité, la junte arrête, emprisonne, torture, voire élimine  les journalistes qui pourraient gêner son contrôle de l’information.

Lire ICI

LA Grèce n’aime pas les migrants ni les ONG


En Grèce, une justice chaotique pour contrer les arrivées de migrants (1/2)

Un accusé arrive au tribunal de Mytilène, à Lesbos, lundi 9 janvier. Crédit : InfoMigrants


Le procès en appel de Mohammad Hanad, un migrant somalien condamné à 142 ans de prison en 2021 pour « facilitation d’entrées illégales » en Grèce, s’est tenu, lundi, sur l’île de Lesbos. Le lendemain, 24 bénévoles et travailleurs humanitaires, eux aussi accusés d’être des passeurs, ont comparu devant le même tribunal. Symboles de la criminalisation des migrants et de ceux qui leur viennent en aide, ces procès sont aussi la preuve criante d’une justice désorganisée. Reportages.

Lire ICI



En Grèce, le procès « grotesque » de ceux qui aident les migrants 2/2

Un groupe de personnes, venues soutenir les 24 humanitaires jugés à Lesbos, brandissent une pancarte mardi 10 janvier à l’extérieur du tribunal de Mytilène. Crédit : InfoMigrants


Mardi, 24 humanitaires, accusés d’être des passeurs, ont comparu devant le tribunal de Mytilène, sur l’île grecque de Lesbos. La veille, le jugement en appel de Mohammad Hanad, un migrant somalien condamné à 142 ans de prison en 2021 pour « facilitation d’entrées illégales » en Grèce, s’était déjà tenu au même endroit. Reportages.

Lire ICI

Dernier espace médiatique libre en Algérie, le siège de Radio M a été mis sous scellés

Manifestation contre la censure, à Alger, le 15 avril 2019. RYAD KRAMDI / AFP


Ihsane El-Kadi, qui dirige le média, a été interpellé dans la nuit de vendredi à samedi, à une soixantaine de kilomètres à l’est d’Alger.

Lire ICI

Algérie: Reporters sans frontières appelle à la libération du fondateur de Radio M, Ihsane El Kadi

D’ici et d’ailleurs


Deux canards chez les poulets


Essais nucléaires en Polynésie : l’Etat se livre à une opération de propagande


Brésil : Jair Bolsonaro gracie des agents des forces de sécurité coupables de crimes


Omerta sur la pédocriminalité chez les cathos intégristes de la Fraternité Saint-Pie-X


Plusieurs affaires de pédocriminalité secouent la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X. L’église intégriste d’extrême droite fait tout pour enterrer les affaires. Témoins et victimes racontent.

Lire ICI

Nouveau record du nombre de journalistes emprisonnés dans le monde


Le bilan des exactions commises contre les journalistes dans le monde, publié chaque année par Reporters sans frontières (RSF), enregistre en 2022 un record de 533 journalistes en détention. Le nombre de journalistes tués dans le monde, 57, repart à la hausse. En outre, 65 journalistes sont otages et 49 portés disparus.

Lire ICI

LA NOUVELLE CONVOCATION DE JOURNALISTES PAR LA DGSI INQUIÈTE DES ORGANISATIONS DE DÉFENSE DES DROITS HUMAINS

Dans le monde


UKRAINE : LES PERSONNES ÂGÉES PARMI LES PREMIÈRES VICTIMES CIVILES DU CONFLIT  


Route des Canaries : l’impossible deuil des proches de migrants disparus en mer 


L’Indonésie criminalise les relations sexuelles hors mariage


Somalie: «On était obligé de s’enfuir», à Baidoa, l’afflux de réfugiés en quête d’aide


Suisse : vers une interdiction des thérapies de conversion ?


Au Mexique, les associations féministes sous surveillance militaire

France: une enseignante menacée par l’extrême droite pour une visite de camp de migrants

Un camp de migrants à Calais le 27 novembre 2021 (image d’illustration). AP – Rafael Yaghobzadeh


Une enseignante de philosophie devait emmener sa classe préparatoire Hypokhâgne du lycée Watteau de Valenciennes aux abords d’un camp de migrants de Calais. Un projet pédagogique qui a déclenché une levée de boucliers et des menaces de militants d’extrême droite du parti Reconquête ! d’Éric Zemmour. Le rectorat de Lille a porté plainte.

Lire ICI

Inédit en Chine

De mémoire d’observateurs, c’est du jamais-vu depuis l’occupation de la place Tiananmen en juin 1989. Ce week-end, dans plusieurs villes de Chine, des centaines de personnes sont descendues spontanément dans les rues et ont participé à des manifestations collectives, malgré les risques encourus

Malgré la censure, des dizaines de vidéos ont été postées montrant l’ampleur des mobilisations.

Des manifestants tiennent des feuilles de papier blanc en signe de protestation contre les restrictions liées au coronavirus, à Pékin, le 28 novembre 2022.
Des manifestants tiennent des feuilles de papier blanc en signe de protestation contre les restrictions liées au coronavirus, à Pékin, le 28 novembre 2022. THOMAS PETER / REUTERS

LIRE ICI

En Algérie, les défenseurs des droits humains doivent « choisir entre l’exil ou la prison »

Les militants Saïd Salhi, Aïssa Rahmoune ont fui en Belgique et en France pour échapper à l’emprisonnement en Algérie. DR


La Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme est la principale ONG de défense des droits humains en Algérie. Soutien du mouvement du Hirak, elle doit subir la répression du régime. Deux de ses vice-présidents et un ancien président ont dû prendre le chemin de l’exil pour éviter l’enfermement par le régime. Réfugiés en France et en Belgique, Saïd Salhi et Aïssa Rahmoune entendent continuer la lutte depuis l’étranger pour la défense des droits humains en Algérie. Paroles d’exilés.

Lire ICI

RSF et des dizaines d’organisations et de sociétés de journalistes condamnent la censure préalable d’une enquête de Mediapart

Gaël Perdriau, maire de Saint-Étienne


Avec au moins 13 autres organisations et associations de défense du droit à l’information et 29 sociétés de journalistes, Reporters sans frontières (RSF) dénonce une attaque flagrante contre la liberté de la presse après la censure préalable d’une enquête de Mediapart, prononcée par le tribunal judiciaire de Paris. Cette décision prise sans audience publique, ni débat contradictoire, est pour RSF un contournement dangereux de la loi du 29 juillet 1881.

Lire ICI

Au Mali, les atteintes à la liberté de la presse se multiplient

Le président malien de transition, le colonel Assimi Goïta (à droite) lors de la fête nationale de l’armée, à Kati, au Mali, le 20 janvier 2022. FLORENT VERGNES


La Haute Autorité de la communication vient de suspendre Joliba TV News pour des « propos diffamatoires » contre la junte.

Lire ICI

Contre la dissolution du Bloc Lorrain : environ 300 manifestants réunis place Maginot ce samedi

Environ 300 manifestants, qui entendent protester à Nancy ce mardi 5 novembre après-midi contre la dissolution du Bloc lorrain, se retrouvent place Maginot.  Photo ER /Christophe GOBIN1 /1

Lire ICI et ICI

Presse : « un massacre en règle »


Censure, course aux clics et burn-out dans les magazines de Bolloré

Un journalisme de préfecture



Le Nouveau Monde -Tableau de la France néolibérale a paru aux éditions Amsterdam le 10 septembre 2021. Ce livre collectif accorde notamment une large place à la critique des médias et des industries culturelles. Nous publions ici un chapitre (Acrimed).

Lire ICI

Turquie: interpellation d’une dizaine de journalistes de médias pro-kurdes

Onze journalistes de médias pro-kurdes ont été interpellés mardi dans six provinces de Turquie dans le cadre d’enquêtes liées au terrorisme. (Image d’illustration) © AFP – OZAN KOS


Onze journalistes de médias pro-kurdes ont été interpellés mardi dans six provinces de Turquie dans le cadre d’enquêtes liées au terrorisme. Ces arrestations interviennent une semaine après l’entrée en vigueur d’une loi punissant de prison la divulgation de « fausses nouvelles », dans un pays déjà pointé du doigt pour ses atteintes croissantes à la liberté de la presse.

Lire ICI

Censure, course aux clics et burn-out dans les magazines de Bolloré

« LE JOURNALISME EST MORT »


Depuis le rachat du premier groupe de presse magazine de France, Prisma Media, par Bolloré, ses journaux télés font la pub d’Hanouna et des films de Canal+, Voici parle de la vie sentimentale de Zemmour et Capital ne fait plus d’enquête.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


La macronie n’aime pas la démocratie


Le Parisien : une interview de Philippe Martinez déprogrammée


Algérie : Ryma, brûlée vive par un fiancé éconduit


Détresse au Soudan du Sud après une quatrième année d’inondations record

La LDH soutient le média Reflets.info face aux atteintes à la liberté de la presse