D’ici et d’ailleurs




Grand Paris Express : «Les accidents du travail sont invisibilisés»


La société française Eutelsat doit cesser de collaborer avec la machine de propagande de guerre russe


Égalité femmes-hommes: et maintenant, agir


Sauvons l’édition indépendante et engagée !


Des associations luttant contre l’homophobie déposent plainte contre la ministre Caroline Cayeux après ses propos sur le mariage pour tous, « un dessein qui va contre la “nature” »


Afghanistan : Les filles durement touchées par l’interdiction de suivre des études secondaires


Afghanistan : des fillettes vendues pour survivre


Chine : cinq ans après la mort de Liu Xiaobo, au moins 15 défenseurs de la liberté de la presse en danger de mort dans les geôles chinoises


Chine : RSF et un collectif d’ONG demandent la grâce pour le journaliste Huang Qi, qui risque de mourir en prison

Travail forcé des Ouïgours : l’industrie de la mode accusée de “complicité”


COURRIER INTERNATIONAL – PARIS Publié le 23/07/2020 – 17:49
Dans un champ de coton à Alar, dans la région du Xinjiang, le 15 septembre 2015.  PHOTO / Chen jiansheng - Imaginechina via AFP
Dans un champ de coton à Alar, dans la région du Xinjiang, le 15 septembre 2015.  PHOTO / Chen jiansheng – Imaginechina via AFP
Plus de 190 organisations, établies dans 36 pays, ont appelé ce jeudi 23 juillet les grandes marques de prêt-à-porter à couper leurs liens avec les fournisseurs impliqués, de près ou de loin, avec les camps en Chine où sont détenus des Ouïgours. La pression sur Pékin se fait de plus en plus forte.

Lire l’article ICI

BULLETIN « LES DROITS DE L’HOMME EN CHINE » N°133 – JUILLET 2020