Iran: deux lesbiennes et militantes LGBT+ condamnées à mort

Les deux femmes, âgées de 31 et 24 ans, sont accusées d’avoir fait la promotion de l’homosexualité et de la religion chrétienne. AFP


Deux lesbiennes et militantes LGBTQ accusées de promouvoir l’homosexualité, ont été condamnées à mort en Iran, ont rapporté des activistes, lundi 5 septembre, en exhortant la communauté internationale à empêcher leur exécution. 

Lire ICI

Le Planning familial, qui s’estime victime d’une attaque « extrêmement violente » de l’extrême-droite, envisage de déposer plainte

Affiches sur l’accès à l’IVG dans les locaux du planning familial de la Sarthe au Mans, 9 octobre 2020 (Alexandre Chassignon/RADIO FRANCE)


L’association est sous le feu de nombreuses critiques, notamment de la part de l’extrême-droite, après la diffusion mercredi 17 août sur Twitter d’une affiche présentant deux hommes assis sur un canapé, dont l’un a le ventre arrondi.

Lire ICI

« On vivait cachés comme des rats » : 40 ans après la dépénalisation de l’homosexualité, un ancien condamné raconte


Bernard Bousset chez lui, à Paris. Âgé de 81 ans, il a dirigé jusqu’en juin 2022 l’Open Café, un bar mythique fréquenté par la communauté homosexuelle dans le Marais. (AGATHE MAHUET / RADIO FRANCE)


Il y a 40 ans, le 4 août 1982, la France achevait de dépénaliser l’homosexualité, en abrogeant le « délit d’homosexualité » institué par Vichy. La fin d’un calvaire pour plusieurs générations d’homosexuels.

Lire ICI


« Passé Manif pour tous » : une cinquantaine de députés demande le départ de ministres « homophobes » dans une pétition

D’ici et d’ailleurs


« On est devenu des presse-boutons » : pourquoi les agents de l’assurance-maladie craquent


Financement de l’audiovisuel public en France : la majorité parlementaire doit mettre fin à une logique de bricolage


« Tu es banni, tapé, livré à la police », paroles d’homosexuels au Sénégal


Au Maroc, derrière la Fête du Trône, la répression tous azimuts des journalistes


Somalie : la naissance d’un nouveau média


Éducation des jeunes filles, accès à la santé ou encore violences sexuelles, Bilan Media, un nouveau canal d’information pour sensibiliser à des sujets encore peu médiatisés.

D’ici et d’ailleurs



Ukraine : après l’attaque russe sur Vinnytsia, Moscou dit avoir frappé une réunion militaire


Tchad : l’enfance brisée des victimes de viols


Génocide des Tutsi au Rwanda : Laurent Bucyibaruta condamné à 20 ans de prison


Soutenir la quête de justice pour les crimes graves internationaux


Guerre en Ukraine, en direct : le Britannique Paul Urey meurt dans une prison du Donetsk ; Londres juge l’information « alarmante »


Hongrie : Bruxelles saisit la justice européenne contre une loi enfreignant les droits des LGBTQ et des atteintes aux médias


La Tunisie va-t-elle rebasculer dans la dictature ?


En Birmanie, le sinistre retour de la peine de mort pour mater la contestation

D’ici et d’ailleurs




Grand Paris Express : «Les accidents du travail sont invisibilisés»


La société française Eutelsat doit cesser de collaborer avec la machine de propagande de guerre russe


Égalité femmes-hommes: et maintenant, agir


Sauvons l’édition indépendante et engagée !


Des associations luttant contre l’homophobie déposent plainte contre la ministre Caroline Cayeux après ses propos sur le mariage pour tous, « un dessein qui va contre la “nature” »


Afghanistan : Les filles durement touchées par l’interdiction de suivre des études secondaires


Afghanistan : des fillettes vendues pour survivre


Chine : cinq ans après la mort de Liu Xiaobo, au moins 15 défenseurs de la liberté de la presse en danger de mort dans les geôles chinoises


Istanbul : la police turque réprime la Marche des Fiertés


La police turque a interpellé sans ménagement plus de 200 personnes, militants et journalistes, dimanche 26 juin. La Marche des Fiertés LGBTQ+ à Istanbul a été interdite par les autorités. Des centaines de manifestants ont bravé cette interdiction dans la capitale turque.

Cameroun : Hausse des violences à l’encontre de personnes LGBTI

Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la fierté LGBT. © Wikimedia Commons


Ces personnes manquent de protection contre les attaques de bandes et les autorités arrêtent souvent les victimes.

Lire ICI

Etats-Unis : Karine Jean-Pierre devient la première femme noire et la première lesbienne porte-parole de la Maison Blanche

Karine Jean-Pierre s’adresse à des journalistes à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 14 février 2022. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)


Elle remplacera Jen Psaki, dont elle était jusqu’ici l’adjointe, à partir du 13 mai, selon un communiqué de la Maison Blanche.

Lire ICI

Ces Africains LGBT qui demandent l’asile en France pour fuir les persécutions : « Si on me renvoie dans mon pays, c’est la mort »

Dans la ville du Cap, en Afrique du Sud, lors de la Gay Pride, le 26 février 2022. RODGER BOSCH / AFP


Pour ces exilés, souvent traumatisés par de terribles violences, exposer son orientation sexuelle devant l’administration française reste une épreuve douloureuse.

Lire ICI

Mohamed Mbougar Sarr, Prix Goncourt 2021, accusé de faire l’apologie de l’homosexualité au Sénégal

Jeune écrivain sénégalais de 31 ans, vivant en France, Mohamed Mbougar Sarr a décroché mercredi 3 novembre avec son quatrième roman, « La Plus Secrète Mémoire des hommes », la plus prestigieuse récompense littéraire française, le prix Goncourt 2021. Mais si l’annone de cette consécration a d’abord recueilli des réactions enthousiastes, particulièrement de la part du président sénégalais Macky Sall, qui a félicité son compatriote, sur les réseaux sociaux sénégalais, Mbougar Sarr se fait depuis lyncher pour son précédent roman, « De purs hommes », consacré à l’homosexualité au Sénégal.

Mohamed Mbougar Sarr, victime de web-lynchage...

Mohamed Mbougar Sarr, victime de web-lynchage…

LIRE ICI

LES DROITS DES PERSONNES LGBTI+, PIERRE DE TOUCHE DES DROITS FONDAMENTAUX DE L’UNION


Alors que la marche des fiertés se tient aujourd’hui de Pantin à Paris, Flora Bolter, co-directrice de l’Observatoire LGBT+ de la Fondation, revient sur la situation en Hongrie où le gouvernement Orbán a fait voter une loi interdisant toute information jugée positive envers l’homosexualité en direction des moins de 18 ans. Une loi qui s’inscrit dans une offensive plus large – qui se retrouve en Pologne et en Roumanie notamment – contre les droits des personnes LGBT+. Dans ce contexte, l’Union européenne doit réagir car il en va de l’État de droit et des valeurs en termes de droits fondamentaux sur lesquels elle s’est construite.


Lire ICI

EN HONGRIE, UNE LOI ANTI-LGBTI A ÉTÉ ADOPTÉE



Une attaque frontale contre les personnes LGBTI+ : la Hongrie a voté une loi interdisant la « promotion » de l’homosexualité et de la transidentité auprès des mineurs.


Lire ICI

« Rainbow-gate » au stade de Munich : l’UEFA prend un carton rouge


SEMAINE DES FIERTÉS 2021 : ENFIN RÉUNIS !


Du 21 au 27 juin, Amnesty International organise une semaine des fiertés pour sensibiliser à la lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Lire ICI

JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LES LGTB-PHOBIES

Rendez-vous le lundi 17 mai à 17h

place de l’Hôtel de ville à Troyes


Mettons un arc en ciel de couleur dans nos vies




Bannière du webinaire

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, l’Observatoire LGBT+ de la Fondation Jean-Jaurès et FLAG ! organisent une visioconférence pour présenter les résultats de leur rapport sur les signalements répertoriés au sein de l’application FLAG !, lancée il y a un an, et sur les grands enseignements à tirer à partir de leur analyse. À partir des données anonymes, issues des signalements faits grâce à l’application FLAG !, le rapport met en avant différents éléments – les lieux où se produisent les LGBTphobies, le profil des victimes, mais aussi celui des agresseurs – dont les pouvoirs publics doivent se saisir pour lutter efficacement contre les LGBTphobies.

La visioconférence sera introduite par Sophie Élizéon, déléguée interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT+ (DILCRAH). 

Présentation du rapport en présence de :

  • Johan Cavirot, président de FLAG !
  • Flora Bolter, co-directrice de l’Observatoire LGBT+ de la Fondation Jean-Jaurès
  • Denis Quinqueton, co-directeur de l’Observatoire LGBT+ de la Fondation Jean-Jaurès

Lien d’inscription

Contre l’homophobie en Pologne