Guerre à Gaza: Israël bombarde deux quartiers de Rafah, où elle a enjoint d’évacuer 100 000 personnes


L’armée israélienne a intensifié ce lundi 6 mai ses bombardements sur deux quartiers de Rafah, qu’elle a enjoint tôt le matin ses habitants à évacuer, dans le sud de la bande de Gaza. Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, avait annoncé depuis des semaines une offensive prochaine sur Rafah, qu’il présente comme le dernier grand bastion du mouvement islamiste dans le territoire palestinien.

Les bombardements israéliens, aériens et d’artillerie, « durent depuis la nuit dernière et se sont intensifiés depuis ce matin », a expliqué Ahmed Redwan, un porte-parole de la défense civile palestinienne, précisant que deux des quartiers visés – al-Shuka et al-Salam- figuraient parmi ceux que l’armée israélienne a demandé aux habitants d’évacuer.


« On entend parler des camps mis en place pour les déplacés, mais je ne sais même pas où se trouvent ces supposés camps. »

Medhat Hajjaj raconte: 

« L’endroit où je me trouve a subi un bombardement si violent que certains des déplacés ont été touchés par les débris. Une personne dans la tente avoisinante a eu son pied amputé.

Les nouvelles sur l’imminente invasion à Rafah ne manquent pas. On entend également parler des camps mis en place pour les déplacés, mais je ne sais même pas où se trouvent ces supposés camps.« 



Vincent Lemire, historien, spécialiste du Proche-Orient, rappelle que Benyamin Netanyahou et ses ministres disent ouvertement vouloir déporter les habitants de Gaza et ajoute que, par conséquent, « la CPI ne peut pas ne pas se saisir de ce sujet puisque le déplacement volontaire massif de populations civiles est un crime de génocide. »

Dans le nord de la bande de Gaza, l’aide humanitaire entre mais la situation reste critique


Deux semaines après l’annonce d’Israël, sous pression internationale, d’ouvrir un point de passage supplémentaire entre son territoire et le nord de la bande de Gaza, la situation dans la moitié nord commence à s’améliorer mais reste encore très critique.


Des dizaines de corps exhumés dans la cour d’un hôpital de Khan Younès


Des dizaines de corps ont été découverts enterrés dans la cour d’un hôpital situé dans le sud de la bande de Gaza qui avait fait l’objet d’un raid israélien, a indiqué dimanche la Défense civile de Gaza. L’armée israélienne a indiqué procéder à la vérification de ces affirmations. 

Les corps d’une cinquantaine de Palestiniens enterrés dans la cour d’un hôpital de Khan Younès. C’est la macabre découverte faite selon la Défense civile de Gaza qui a annoncé avoir exhumé plusieurs dizaines de cadavres.


Troyes : nouvelle mobilisation le samedi 27 avril


Rassemblement à 10h30 place Jean-Jaurès à l’appel du Collectif de l’Aube pour une paix juste et durable.

Le 1er Mai, le collectif sera présent au rassemblement et proposera une vente de tee-shirts au profit des victimes palestiniennes ainsi que la pétition qui est toujours ouverte et que vous pourrez encore signer si ce n’est déjà fait.

Celle-ci est également toujours en ligne ICI

Rwanda: aux origines du génocide des Tutsis


Le 7 avril 1994, commençait sur les vertes collines du Rwanda l’une des plus grandes tueries du vingtième siècle. Ce n’était pas une énième guerre interethnique africaine, mais une extermination planifiée qui a coûté la vie à près de 1 million de personnes. Il s’agissait bel et bien d’un « génocide » répondant au projet politique du pouvoir extrémiste hutu : éliminer tous les Tutsis.

Lire ICI

Rwanda : Publication d’archives sur le génocide


Trente ans après, les efforts pour permettre la justice devraient être accélérés.

(Nairobi) – Human Rights Watch a annoncé aujourd’hui la publication d’une série d’archives témoignant des efforts extraordinaires déployés par des défenseurs des droits humains au Rwanda et à l’étranger pour lancer l’alerte au sujet du génocide planifié de 1994, et tenter d’arrêter les massacres. Les documents illustrent tristement le refus des principaux acteurs étrangers de reconnaître le massacre de plus d’un demi-million de personnes et d’agir pour y mettre fin.

Lire ICI

Sept humanitaires tués à Gaza, Israël admet une frappe « non intentionnelle »


Sept humanitaires étrangers appartenant à l’ONG américaine World Central Kitchen livrant de la nourriture au territoire palestinien ont été tués par une frappe « non intentionnelle » admet Israël. Les victimes étaient « originaires d’Australie, de Pologne, du Royaume-Uni, (et comprenaient aussi) un citoyen ayant la double nationalité américaine et canadienne et une personne palestinienne« , selon l’ONG.

Lire ICI


« À Rafah, les vivants envient les morts »


L’OMS rapporte une « forte hausse » des décès de nouveau-nés à Gaza


Halte au massacre ! Cessez-le-feu !

La pétition est toujours en ligne.

Troyes : 140 personnes manifestent pour la paix à Gaza


Septième mobilisation à l’appel du collectif « Pour une paix juste et durable » ce samedi 16 mars. Ils ont défilé une partie de la matinée dans les rues de Troyes pour réclamer un cessez-le-feu.

Lire ICI


HB
HB

En Guinée, le parquet demande la requalification des faits du massacre du stade en crimes contre l’humanité


Plus tôt ce mois-ci, lors du procès historique de l’ancien président guinéen et de 10 autres individus, dont des ex-ministres, accusés de responsabilité dans un massacre et des viols perpétrés dans un stade, le parquet guinéen a demandé la requalification des chefs d’accusation en crimes contre l’humanité. Le procès est actuellement suspendu jusqu’au 18 mars 2024, le temps de permettre à la défense de répondre.

Lire ICI

À Kerem Shalom, ces Israéliens qui s’indignent contre l’entrée de l’aide humanitaire à Gaza


Depuis une semaine, des manifestants israéliens, issus pour beaucoup des milieux de l’extrême droite, sont réunis à Kerem Shalom. C’est par ce point de passage entre Israël et Gaza, qu’entre l’aide humanitaire dans l’enclave palestinienne. Ces militants tentent de bloquer le passage des camions chargés de denrées alimentaires. Des affrontements avec la police israélienne éclatent régulièrement.

Lire ICI


« La plupart de la ville est rasée » : des humanitaires, qui ont pu accéder au nord de la bande de Gaza, décrivent « l’apocalypse »



Cisjordanie : le frère d’un mineur tué par l’armée israélienne témoigne



Soudan, Kurdistan: populations en danger


Au Soudan, la guerre et le choléra

Les États-Unis bloquent à l’ONU l’appel à un cessez-le-feu humanitaire immédiat à Gaza


Les États-Unis ont mis leur véto vendredi à une résolution du Conseil de sécurité appelant à un « cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Gaza, malgré la pression du secrétaire général qui a dénoncé la « punition collective » infligée aux Palestiniens.

Lire ICI


« Deux-tiers des hôpitaux sont désormais hors-services à Gaza »


Une « usine à assassinats de masse » : tout sur le logiciel qui sème la mort à Gaza


Signez la pétition pour la paix ICI

Rassemblement pour une paix juste et durable

28 octobre à Troyes

HB
HB
EG
HB

EG


Ce dont nous ne voulons pas

 

 

Manhattan, New York, 13 octobre 2023

«Où est-ce qu’on peut aller?»: Israël ordonne aux civils d’évacuer le nord de Gaza


Environ 1,1 million de personnes ont reçu l’ordre d’évacuer le nord de Gaza vers le sud dans les 24 heures, alors que le Premier ministre israélien a promis d’« écraser » le Hamas. Un appel rejeté par le Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui a lancé l’attaque sur Israël samedi 7 octobre.  

Lire ICI


Israël : Utilisation de phosphore blanc à Gaza et au Liban

La LDH Communique: Algérie

«La population du Haut-Karabakh vit dans la terreur la plus absolue»



Hasmik Tolmajian, ambassadrice de la République d’Arménie en France est ce lundi 25 septembre, l’Invitée du matin de RFI. Conflit dans le Haut-Karabakh… Elle répond aux questions de Frédéric Rivière.


L’Arménie accueille un nouveau flot de réfugiés du Haut Karabakh


Dix ans après « l’apocalypse », des Syriens commémorent l’attaque chimique de la Ghouta



Les Syriens dans les zones rebelles commémorent lundi le dixième anniversaire de l’attaque chimique au gaz sarin près de Damas qui a fait au moins 1 400 morts. Un crime attribué au régime de Bachar al-Assad et toujours impuni.

Lire ICI

Arabie saoudite : Massacres de migrants à la frontière du Yémen



Les abus systématiques contre les Éthiopiens pourraient constituer des crimes contre l’humanité.

Lire ICI

À la frontière tchadienne, les témoignages glaçants de rescapés soudanais des massacres au Darfour


À Adré, ville tchadienne située à la frontière avec un Soudan en guerre depuis le 15 avril, des rescapés livrent des témoignages glaçants des massacres commis au Darfour. Reportage.

Lire ou écouter ICI

D’ici et d’ailleurs


Chine : Annuler les condamnations de deux avocats défenseurs des droits humains


Pourquoi les Comores veulent empêcher des expulsions à Mayotte ?


« Pas d’enfant pour la vie » : le choix des Japonaises


Séparées ou divorcées, les Afghanes vivent dans la peur


Est de la RDC: après le départ des rebelles du M23 de Kishishe, des témoignages sur un massacre

Burkina Faso

Au Burkina Faso, une vidéo d’enfants exécutés tournée dans un camp militaire


Burkina Faso : comment continuer à regarder France 24 ?

D’ici et d’ailleurs


Réforme des retraites


Non, le travail n’est pas une « valeur » !


Europe 1 en tenue de combat


A qui profitera le bourbier de la réforme des retraites ?



À Créteil, les gardiens d’immeubles en ont marre


RD Congo : Les atrocités de la rébellion du M23, soutenue par le Rwanda


Hong Kong: 47 militants pro-démocratie jugés pour atteinte à la sécurité nationale


Canada: le Chemin Roxham, l’anomalie administrative à l’origine de la crise migratoire au Québec