UKRAINE

Guerre en Ukraine : un rapport indépendant estime qu’il existe « un risque très sérieux de génocide » des Ukrainiens par la Russie

Une femme ukrainienne visite la tombe de son mari retrouvé dans une fosse commune, à Boutcha, le 12 mai 2022. (HIROTO SEKIGUCHI / YOMIURI / AFP)


La rhétorique de Moscou incite à la destruction du groupe national ukrainien, et légitime les exactions (viols, meurtres de masse…) commises par les soldats russes, selon les experts interrogés.

Lire ICI



Ukraine : la guerre d’agression du Kremlin est aussi une guerre contre l’information


Reporters sans frontières (RSF) a recensé plus de 50 attaques, qualifiables de crimes de guerre, visant les journalistes et les médias depuis le début du conflit en Ukraine. Des crimes qui démontrent que l’armée russe mène une véritable guerre contre l’information. RSF dépose une cinquième plainte auprès du procureur de la Cour pénale internationale et de la procureure générale d’Ukraine.

Lire ICI

Génocide au Rwanda : un ancien préfet rwandais, habitant dans l’Aube depuis 20 ans, jugé à partir du 9 mai


Laurent Bucyibaruta était préfet de Gikongoro en 1994, l’une des plus grandes préfectures du Rwanda. Il est accusé de génocide et de complicité de génocide. La cour d’assises de Paris l’entendra pendant plus de deux mois. Cet habitant de Saint-André-les-Vergers dans l’Aube devra répondre de la mort de plus de 100.000 Tutsi.

Lire ICI

L’Assemblée nationale adopte une résolution dénonçant le « génocide » des Ouïgours par la Chine

Séance de questions au gouvernement, le 11 janvier 2022. (ISA HARSIN/SIPA / ISA HARSIN/SIPA)


Le texte a été adopté à la quasi-unanimité avec 169 votes pour, un contre et cinq abstentions.

Lire ICI

et voir ICI

L’ONU se dit « troublée » par un rapport qui évoque un « génocide » des Ouïgours


Un rassemblement en soutien aux Ouïgours, le 25 juillet 2020 à Paris. (Jérôme Leblois/Hans Lucas/Hans Lucas via AFP)


Après plusieurs mois d’enquête, un groupe d’avocats et d’experts des droits humains estime que la façon dont la Chine traite les Ouïgours relève du génocide.

Lire ICI

Ouïgours : « Pour contraindre un Etat à cesser ses crimes génocidaires, il faut d’abord reconnaître leur caractère génocidaire »

Ouïgours : « Pour contraindre un Etat à cesser ses crimes génocidaires, il faut d’abord reconnaître leur caractère génocidaire »

Lire ICI

A Londres, esquisses de justice pour les Ouïghours


Pendant quatre jours à partir de vendredi, victimes et témoins des persécutions des Ouïghours sont entendues par le Tribunal Ouïghour de Londres. (Alberto Pezzali/AP)


Le Tribunal d’opinion Ouïghour entame ce vendredi une seconde série d’audiences pour enquêter sur «les atrocités en cours et un éventuel génocide». Une démarche citoyenne qui pourrait être le point de départ d’une réelle poursuite des responsables.

Lire ICI