Rwanda : Publication d’archives sur le génocide


Trente ans après, les efforts pour permettre la justice devraient être accélérés.

(Nairobi) – Human Rights Watch a annoncé aujourd’hui la publication d’une série d’archives témoignant des efforts extraordinaires déployés par des défenseurs des droits humains au Rwanda et à l’étranger pour lancer l’alerte au sujet du génocide planifié de 1994, et tenter d’arrêter les massacres. Les documents illustrent tristement le refus des principaux acteurs étrangers de reconnaître le massacre de plus d’un demi-million de personnes et d’agir pour y mettre fin.

Lire ICI

Les rapports de la CPI, des outils essentiels pour soutenir la justice nationale


Des organisations non gouvernementales demandent au Procureur de la Cour pénale internationale de renforcer la communication publique de son bureau.

Lire ICI

En Guinée, le parquet demande la requalification des faits du massacre du stade en crimes contre l’humanité


Plus tôt ce mois-ci, lors du procès historique de l’ancien président guinéen et de 10 autres individus, dont des ex-ministres, accusés de responsabilité dans un massacre et des viols perpétrés dans un stade, le parquet guinéen a demandé la requalification des chefs d’accusation en crimes contre l’humanité. Le procès est actuellement suspendu jusqu’au 18 mars 2024, le temps de permettre à la défense de répondre.

Lire ICI

Justice pour les deux défenseures des droits humains palestiniennes assassinées à Gaza avec leurs familles


Les 20 et 24 février 2024, deux avocates du Centre Palestinien pour les droits humains (PCHR) ont été tuées ainsi que 46 membres de leurs familles dans des frappes israéliennes. La Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) est en deuil et s’engage à prendre des mesures contre les responsables.

Lire ICI

La catastrophe environnementale, l’autre menace pour Gaza

Craintes pour les civils à Gaza malgré la décision de la CIJ


Le sort des civils à Gaza reste, ce samedi, au cœur de vives préoccupations au lendemain d’une décision de la plus haute juridiction de l’ONU appelant Israël à empêcher tout acte éventuel de « génocide » dans le territoire palestinien.

Lire ICI


Journée de la mémoire de l’Holocauste: l’embarras de l’ONU face à la guerre Israël-Hamas


Oui Monsieur le ministre, les mots ont un sens

HALTE AUX MASSACRES À GAZA ET EN CISJORDANIE ! CESSEZ-LE-FEU TOTAL ET PERMANENT, PROTECTION DU PEUPLE PALESTINIEN, SANCTIONS CONTRE L’ETAT D’ISRAËL !



Guerre dans la bande de Gaza : l’Afrique du Sud développe sa plainte contre Israël pour « actes de génocide » devant la plus haute cour de l’ONU


Devant la CIJ, Israël dit être engagé «dans une guerre de défense»


contre-attaque.net


Les Palestiniens de Cisjordanie face à l’intensification de la colonisation


Attaques chimiques en Syrie : Bachar al-Assad visé par un mandat d’arrêt de la justice française pour complicité de crimes contre l’humanité


Le mandat concerne les attaques chimiques menées dès 2013 dans la Ghouta orientale.

Lire ICI

Disparitions forcées au Bélarus : un ancien membre de l’escadron d’élite du président Loukachenko comparaît devant un tribunal suisse



Yuri Harauski, ancien membre de l’unité spéciale d’intervention rapide (SOBR) du président Aliaksandr Loukachenko, comparaîtra les 19 et 20 septembre 2023 devant un tribunal pénal à Saint-Gall, en Suisse. Il est accusé d’avoir participé aux disparitions forcées de trois opposants politiques majeurs en 1999. Le procès fait suite aux plaintes déposées par les proches de deux des victimes et est soutenu par la FIDH, TRIAL International et Viasna, qui ont déposé une plainte au même moment.

Lire ICI

Justice internationale:

Dans les rouages de la lutte contre l’impunité



En trois décennies, des centaines de criminels de guerre sont tombés dans les filets de la justice internationale. De la Cour pénale internationale aux tribunaux hybrides, en passant par la justice universelle, toutes ces juridictions font partie d’une même mécanique : la lutte contre l’impunité des auteurs de crimes de masse.

Lire ICI

CPI : Assurer l’égalité de l’accès des victimes à la justice

Les gouvernements présents à la réunion annuelle doivent soutenir le mandat international de la Cour.


Dix-septième session de l’Assemblée des États Parties à la Cour pénale internationale à La Haye (Pays-Bas), en décembre 2018. © 2018 Syd Boyd/Coalition pour la Cour pénale internationale

(La Haye) – Les pays membres de la Cour pénale internationale (CPI) devraient s’engager, lors de leur réunion annuelle, à fournir un soutien financier, politique et pratique constant à la justice, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. La 21ème session de l’Assemblée des États parties de la CPI se tiendra à La Haye du 5 au 10 décembre 2022.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


G. Darmanin humilié par des activistes, les menace de porter plainte


FACEBOOK A CONTRIBUÉ AU NETTOYAGE ETHNIQUE DES ROHINGYAS


Brésil : Respecter le droit de voter librement et en sécurité


Le procès de Félicien Kabuga, présumé génocidaire rwandais, s’ouvre à La Haye

La cour pénale internationale a 20 ans

Locaux de la CPI à La Haye


Le 1er juillet 2022 marque les 20 ans de la Cour Pénale Internationale. Cette institution est chargée de juger les crimes les plus graves commis dans le monde. Un anniversaire des plus important donc… Voici tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Lire ICI

UE : Soutenir les efforts pour renforcer la justice internationale

Des drapeaux de l’Union européenne flottent devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles, en octobre 2015. © 2015 Reuters


La Journée européenne contre l’impunité met en lumière les opportunités à saisir et les défis à relever.

Lire ICI

Allemagne : Verdict imminent au procès concernant des actes de torture commis en Syrie


Un témoin livrant son témoignage au tribunal de Coblence, en Allemagne, le 16 juin 2021. Illustration © 2021 Moner Alkadri pour Human Rights Watch


Il s’agit d’un moment décisif pour les survivant·e·s de la torture en Syrie.

(Berlin) – Le tribunal allemand où se déroule un procès décisif pour les survivant·e·s d’actes de tortures et pour la justice internationale devrait rendre son verdict en janvier 2022, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Le procès, dans le cadre duquel un ancien responsable présumé des services de renseignement syrien est accusé de crimes contre l’humanité, est le premier au monde qui concerne des actes de torture commis en Syrie et cautionnés par cet État.

Lire ICI

RÉVÉLATIONS DISCLOSE : LA FRANCE EST-ELLE COMPLICE D’HOMICIDES ILLÉGAUX EN ÉGYPTE ?


Emmanuel Macron pose pour une photo avec le président égyptien Abdel Fattah au Palais de l’Élysée, à Paris, le 24 octobre 2017 © PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP


Le média d’investigation Disclose aurait obtenu des documents « confidentiel-défense » qui pourraient attester que la France se serait rendue complice de centaines d’exécutions extrajudiciaires perpétrées par l’Égypte. Explications.

Lire ICI