Israël-Palestine: la spirale de la violence semble être relancée

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu se rend sur les lieux de la fusillade près d’une synagogue à Jérusalem, vendredi 27 janvier 2023. AP – Maya Alleruzzo


La spirale de la violence entre israéliens et palestiniens semble relancée au lendemain de l’attaque d’une synagogue et la mort de sept personnes. Les réactions sont nombreuses et unanimes depuis ce 27 janvier pour condamner cette attaque. Un drame, quelques heures après des opérations meurtrières menées par l’état hébreu en Cisjordanie occupée. Et ce samedi matin, une nouvelle attaque s’est déroulée dans le sud de la ville.

Lire ICI

Israël: à Masafer Yatta, en Cisjordanie, le cycle des expulsions semble sans fin

Mohamed Mamdouh dispose de 96 heures pour détruire lui-même sa maison, comme l’exige l’administration d’occupation israélienne. © S.Boukhelifa/RFI


Depuis des années, c’est le même drame qui se joue dans les collines, au sud de la ville d’Hébron. Masafer Yatta est une zone semi-désertique qui abrite une communauté de Palestiniens. Ils vivent principalement de l’agriculture et de l’élevage. Leurs maisons sont régulièrement détruites par l’armée israélienne, qui a décrété leurs terres zone d’entraînement militaire. Démolition, reconstruction, un acte de résistance, mais pour combien de temps encore ? L’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement de droite en Israël, fait craindre le pire aux habitants. Ils redoutent d’être définitivement chassés de la région. 

Lire et écouter ICI

Israël: l’extrême-droite et les ultra-orthodoxes au cœur du pouvoir

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, présente son nouveau gouvernement devant la Knesset à Jérusalem, le 29 décembre 2022. © AMIR COHEN / AFP


Inculpé pour corruption dans plusieurs affaires, chassé du pouvoir en juin 2021 par une coalition hétéroclite, vainqueur des législatives du 1er novembre 2022, Benyamin Netanyahou, 73 ans, a retrouvé son poste de Premier ministre et dirige, depuis le 29 décembre 2022, le gouvernement le plus à droite de l’histoire d’Israël… Il aura fallu au chef du Likoud presque 2 mois de négociations pour former une coalition pour le moins radicale avec partis ultra-orthodoxes et formations d’extrême-droite.

Ecouter ICI

Affaire Shireen Abu Akleh: Al Jazeera remet à la CPI un dossier sur l’armée israélienne

Lina Abu Akleh, nièce de la journaliste d’Al Jazeera tuée par balle Shireen Abu Akleh, attend devant la CPI à La Haye, ce mardi 6 décembre 2022, après qu’Al Jazeera a présenté une lettre demandant une enquête officielle sur le meurtre. AP – Peter Dejong


La chaîne de télévision qatarie Al Jazeera a annoncé ce mardi 6 décembre qu’elle avait remis au bureau du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) un dossier incriminant l’armée israélienne pour la mort de sa journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh, tuée en mai. « Nous nous y opposons », a réagi Washington.

Lire ICI

ISRAËL/PALESTINE : LA FRANCE DOIT DÉNONCER L’EXPULSION DE SALAH HAMOURI PAR ISRAËL

Israël tente de museler les organisations féministes et de défense des droits humains en Palestine

Dans sa logique répressive, Israël vise particulièrement la société civile palestinienne. Six organisations de défense des droits humains ou féministes ont été déclarées « terroristes », mais elles n’abdiquent pas.

Aucune des ONG incriminées par Israël n’a arrêté son travail. Bien au contraire, à la suite de leur désignation comme « terroristes », elles ont fait front commun et lancé la campagne « Stand by the 6 » (« Soutenons les 6 »), relayée par de nombreuses organisations internationales.

AFPS - Association France Palestine Solidarité on Twitter: "L'interdiction  par Israël de six grandes organisations de la société civile palestinienne  est une tentative évidente de faire taire les critiques, de se soustraire

LIRE ICI

Carrefour complice de la colonisation israélienne

Communiqué commun suite à la sortie du rapport “Les liaisons dangereuses du groupe Carrefour avec la colonisation israélienne”

Dans un RAPPORT publié le 16 novembre, sept ONG et syndicats mettent en évidence le fait que l’accord signé par le groupe Carrefour en mars 2022 avec deux entreprises israéliennes impliquées dans la colonisation de la Palestine rend le groupe Carrefour complice de cette colonisation.

La colonisation est un crime de guerre, qui se déroule devant nos yeux. Elle est particulièrement promue par les partis israéliens majoritaires à l’issue des dernières élections. Les entreprises, notamment Carrefour, l’Etat et l’Union européenne doivent prendre toutes leurs responsabilités face à cette situation inacceptable.

Signataires : Association France Palestine Solidarité, Al-Haq, Confédération générale du travail (CGT), Fédération commerces et services de la CGT, Ligue des droits de l’Homme, Plateforme des ONG françaises pour la Palestine, Union syndicale Solidaires.

LIRE ICI

Trois ONG de défense des droits humains affirment leur soutien à leurs partenaires palestiniens

Les bureaux de l’ONG palestinienne Al-Haq, à Ramallah. Cette ONG fait partie des sept perquisitionnées en août 2022 par Israël. AP – Nasser Nasser


La Fédération internationale pour les droits humains (FIDH), Amnesty International et Human Rights Watch (HRW) se sont réunis mercredi 28 septembre à Ramallah pour hausser le ton face à l’escalade de la répression contre ces défenseurs des droits de l’homme.

Lire ICI

Affaire Shireen Abu Akleh : Israël doit aller au bout de son enquête et faire toute la lumière sur ce crime


Après avoir insisté pendant des mois sur l’impossibilité de déterminer la source des tirs qui ont tué Shireen Abu Akleh, l’armée israélienne a admis lundi qu’il était “fort probable” que la journaliste d’Al Jazeera ait été abattue par un soldat israélien “par accident”. Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités israéliennes à aller au bout de l’investigation pour révéler les véritables circonstances du meurtre.

Lire ICI

Israël/Palestine : le harcèlement contre l’avocat des droits humains Salah Hammouri doit cesser

Israël ferme sept ONG palestiniennes

Les ONG visées par cette fermeture ont affirmé leur volonté de continuer leur action, jeudi 18 août au lendemain des perquisitions dans leurs locaux à Ramallah en Cisjordanie. | AFP


L’armée israélienne a perquisitionné et fermé, dans la nuit du 17 août, les bureaux de sept ONG de défense des droits de l’homme à Ramallah, en Cisjordanie. Ces organisations dénoncent une volonté de museler la société civile palestinienne.

Lire ICI

Dans le monde


Au Bélarus, après deux ans de répression, les journalistes en danger s’adaptent pour survivre


Birmanie : des enquêteurs de l’ONU affirment avoir des preuves toujours plus nombreuses de crimes contre l’humanité


Le blogueur vietnamien Do Cong Duong est mort en prison


Mali : Des réformes concernant les droits humains sont cruciales pour un régime civil


En Cisjordanie occupée, trois Palestiniens tués dans une opération israélienne

Assassinat de Shireen Abu Akleh : “Les autorités israéliennes ne peuvent plus fuir leurs responsabilités”, déclare RSF

Selon le Haut-commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU, la balle qui a fatalement touché la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh a été tirée par les forces israéliennes. Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités israéliennes à prendre leurs responsabilités et à rendre justice à la journaliste.

Lire ICI et ICI

Gaza : La « prison à ciel ouvert » d’Israël, 15 ans déjà


Les restrictions de mouvement imposées par Israël et l’Égypte bouleversent la vie des Palestiniens.

Lire ICI

ISRAËL : CET AVOCAT FRANCO-PALESTINIEN EST DÉTENU INJUSTEMENT

L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri © Abbas Momani / AFP


Le 10 mars 2022, l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri a été placé en détention administrative, sans charges ni jugement. Le 6 juin, son cas sera examiné par une cour militaire. Ensemble, demandons sa libération immédiate !

Lire ICI

Cisjordanie : plus de 1.000 personnes expulsées sur décision de justice israélienne


A l’issue d’une bataille judiciaire de près de 20 ans, le Cour suprême israélienne a approuvé, le 4 mai dernier, l’ordre d’éviction de huit villages dans la région palestinienne de Masafer Yatta, au sud de Hébron, en Cisjordanie occupée. Plus de 1.000 personnes vont être expulsées de leur logement.

Voir ICI

Triste anniversaire à Gaza

Des habitants de Gaza contemplaient les décombres dans une rue, peu après l’effondrement de la « Tour al-Shorouk », qui abritait plusieurs bureaux, à la suite d’une frappe aérienne israélienne menée le 12 mai 2021. L’effondrement d’une partie de la tour sur l’immeuble « al-Sousi », à proximité, a détruit d’autres commerces et forcé le déplacement de plusieurs familles.   © 2021 Mohammed Talatene/AP Images


Il y a un an, des hostilités meurtrières tuaient des dizaines de civils.

Lire ICI

Retour des violences au Proche-Orient : « Il y a une volonté de marginaliser la question palestinienne »

Des Israéliens se recueillent le 8 avril 2022 sur le site de l’attentat qui a coûté la vie à deux jeunes hommes à Tel Aviv.  Oded Balilty / AP N


Depuis le 22 mars, Israël est en proie à une escalade de la violence. Quatre attentats en quelques semaines et plus d’une dizaine de blessés font craindre un nouvel embrasement entre l’État hébreu et la Palestine. Agnès Levallois, maître de recherches à la Fondation pour la recherche stratégique et co-pilote de l’Observatoire sur le monde arabo-musulman et le Sahel apporte son éclairage sur les causes de ce regain de violences, en pleine période de fêtes religieuses. Entretien.

Lire ICI

UE : Interdire le commerce avec les colonies de peuplement illégales

La colonie israélienne de Maale Adumim en Cisjordanie occupée, située à proximité de Jérusalem-Est, territoire également occupé dont les quartiers palestiniens sont visibles en arrière-plan. © 2020 Reuters


Les échanges commerciaux avec les colonies situées dans des territoires occupés contribuent à des violations des droits.

(Bruxelles) – La Commission européenne devrait interdire les transactions commerciales de l’Union européenne avec les colonies de peuplement dans tous les territoires occupés dans le monde, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui en devenant signataire d’une Initiative citoyenne européenne (ICE). Cette initiative citoyenne, enregistrée auprès de la Commission européenne en septembre 2021 et lancée officiellement le 20 février 2022, appelle à l’adoption d’une loi européenne interdisant d’importer dans l’UE des produits originaires de colonies illégales et d’exporter des produits de l’UE vers ces territoires.

Lire ICI

ISRAËL : LES PALESTINIENS SONT VICTIMES D’UN APARTHEID

Un garçon palestinien dort au milieu des ruines de sa maison de famille, détruite par une frappe aérienne israélienne, à Gaza, le 2 juillet 2021. © Mohammed Abed/ AFP


AMNESTY INTERNATIONAL : Ségrégation territoriale et restrictions de mouvement, saisies massives de biens fonciers et immobiliers, expulsions forcées, détentions arbitraires, tortures, homicides illégaux… Après un long travail de recherche, notre nouveau rapport démontre que les lois, politiques et pratiques mises en place par les autorités israéliennes ont progressivement créé un système d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien dans son ensemble.

Lire ICI