Assassinat de Shireen Abu Akleh : “Les autorités israéliennes ne peuvent plus fuir leurs responsabilités”, déclare RSF

Selon le Haut-commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU, la balle qui a fatalement touché la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh a été tirée par les forces israéliennes. Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités israéliennes à prendre leurs responsabilités et à rendre justice à la journaliste.

Lire ICI et ICI

Dans l’actualité


« C’est tellement déprimant » : vingt ans après le début de sa construction, le mur entre Israël et la Cisjordanie occupée sépare toujours les deux peuples.

Dans les villes judéo-arabes d’Israël, « la prochaine explosion n’est qu’une question de temps ».

Égypte : “Libérez Alaa Abdel Fattah ou il mourra”.

Libye : les murs du tribunal de Benghazi affichent les disparus victimes du régime, les proches témoignent.

Brésil: un suspect dit avoir enterré les corps des deux disparus.

Ukraine : Les mines russes mettent en danger la vie des civils.

Mozambique : une brigade de police entièrement féminine lutte contre les violences envers les femmes.

L’informatique et le numérique, encore des « domaines d’hommes » ?

Violences policières.

Un mois après l’assassinat de Shireen Abu Akleh, zéro enquête internationale indépendante, un fiasco pour la justice envers les journalistes

AFP


Il y a tout juste un mois, la journaliste d’Al Jazeera Shireen Abu Akleh était assassinée par balle à Jénine, en Cisjordanie. Si aucune véritable enquête n’a été conduite, plusieurs expertises tendent à pointer la responsabilité israélienne dans ce crime. Reporters sans frontières (RSF) dénonce un fiasco pour la justice envers les journalistes et appelle à mettre un terme à la règle de l’impunité.

Lire ICI

ISRAËL : CET AVOCAT FRANCO-PALESTINIEN EST DÉTENU INJUSTEMENT

L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri © Abbas Momani / AFP


Le 10 mars 2022, l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri a été placé en détention administrative, sans charges ni jugement. Le 6 juin, son cas sera examiné par une cour militaire. Ensemble, demandons sa libération immédiate !

Lire ICI

Cisjordanie : plus de 1.000 personnes expulsées sur décision de justice israélienne


A l’issue d’une bataille judiciaire de près de 20 ans, le Cour suprême israélienne a approuvé, le 4 mai dernier, l’ordre d’éviction de huit villages dans la région palestinienne de Masafer Yatta, au sud de Hébron, en Cisjordanie occupée. Plus de 1.000 personnes vont être expulsées de leur logement.

Voir ICI

Israël-Palestine : RSF exige une enquête indépendante sur la mort brutale de la journaliste d’Al-Jazeera Shireen Abu Akleh en Cisjordanie


Alors qu’elle couvrait des affrontements dans le secteur de Jénine, en Cisjordanie, Shireen Abu Akleh, journaliste phare et figure parmi les plus connues de la chaîne Al-Jazeera a été tuée par balle mercredi 11 mai. RSF dénonce cette infraction grave aux Conventions de Genève et à la résolution 2222 du Conseil de sécurité des Nations unies sur la protection des journalistes et exige dans les plus brefs délais une enquête internationale indépendante.

Lire ICI

Retour des violences au Proche-Orient : « Il y a une volonté de marginaliser la question palestinienne »

Des Israéliens se recueillent le 8 avril 2022 sur le site de l’attentat qui a coûté la vie à deux jeunes hommes à Tel Aviv.  Oded Balilty / AP N


Depuis le 22 mars, Israël est en proie à une escalade de la violence. Quatre attentats en quelques semaines et plus d’une dizaine de blessés font craindre un nouvel embrasement entre l’État hébreu et la Palestine. Agnès Levallois, maître de recherches à la Fondation pour la recherche stratégique et co-pilote de l’Observatoire sur le monde arabo-musulman et le Sahel apporte son éclairage sur les causes de ce regain de violences, en pleine période de fêtes religieuses. Entretien.

Lire ICI

UE : Interdire le commerce avec les colonies de peuplement illégales

La colonie israélienne de Maale Adumim en Cisjordanie occupée, située à proximité de Jérusalem-Est, territoire également occupé dont les quartiers palestiniens sont visibles en arrière-plan. © 2020 Reuters


Les échanges commerciaux avec les colonies situées dans des territoires occupés contribuent à des violations des droits.

(Bruxelles) – La Commission européenne devrait interdire les transactions commerciales de l’Union européenne avec les colonies de peuplement dans tous les territoires occupés dans le monde, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui en devenant signataire d’une Initiative citoyenne européenne (ICE). Cette initiative citoyenne, enregistrée auprès de la Commission européenne en septembre 2021 et lancée officiellement le 20 février 2022, appelle à l’adoption d’une loi européenne interdisant d’importer dans l’UE des produits originaires de colonies illégales et d’exporter des produits de l’UE vers ces territoires.

Lire ICI

ISRAËL : LES PALESTINIENS SONT VICTIMES D’UN APARTHEID

Un garçon palestinien dort au milieu des ruines de sa maison de famille, détruite par une frappe aérienne israélienne, à Gaza, le 2 juillet 2021. © Mohammed Abed/ AFP


AMNESTY INTERNATIONAL : Ségrégation territoriale et restrictions de mouvement, saisies massives de biens fonciers et immobiliers, expulsions forcées, détentions arbitraires, tortures, homicides illégaux… Après un long travail de recherche, notre nouveau rapport démontre que les lois, politiques et pratiques mises en place par les autorités israéliennes ont progressivement créé un système d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien dans son ensemble.

Lire ICI

« LE TERME “APARTHEID” PERMET DE PENSER DANS LA DURÉE L’ASYMÉTRIE DES RELATIONS ISRAÉLO-PALESTINIENNES »

Gaza : Enquête sur les frappes aériennes israéliennes contre des tours d’habitation en mai


Des habitants de Gaza contemplaient les décombres dans une rue, peu après l’effondrement de la « Tour al-Shorouk », qui abritait plusieurs bureaux, à la suite d’une frappe aérienne israélienne menée le 12 mai 2021. L’effondrement d’une partie de la tour sur l’immeuble « al-Sousi », à proximité, a détruit d’autres commerces et forcé le déplacement de plusieurs familles.   © 2021 Mohammed Talatene/AP Images


Ces attaques apparemment illégales ont causé des dommages importants et durables.


Lire ICI

Gaza : Crimes de guerre présumés lors des affrontements de mai


Les violations commises par les forces israéliennes et par les groupes armés palestiniens mettent en évidence le besoin d’une enquête de la Cour pénale internationale.


Lire ICI

Les colonies israéliennes constituent des « crimes de guerre », selon un expert de l’ONU


La colonie israélienne de Har Homa, à Jérusalem-Est, le 29 août 2010. (AHMAD GHARABLI / AFP)


Michaël Lynk, le rapporteur canadien de l’ONU sur la situation des droits de l’homme dans les Territoires palestiniens occupés, estime qu’il est temps « de faire comprendre à Israël que son occupation illégale et son mépris du droit international et de l’opinion internationale ne peuvent plus être gratuits ».


Lire ICI

Netanyahou-Hamas : ennemis irréductibles en apparence mais « alliés objectifs » pour beaucoup


Pour certains commentateurs, l’objectif ultime de Benjamin Netanyahu est de tout faire pour empêcher coûte que coûte la création d’un Etat palestinien si bien qu’il frappe très durement le Hamas, sans chercher à mettre fin au régime des islamistes dans la bande de Gaza.
© NurPhoto via AFP


Sans verser dans le complotisme, des commentateurs, d’anciens ministres, et des rivaux politiques de « Bibi » estiment que malgré les échanges de tirs qui ont fait des dizaines de morts, le Premier ministre israélien et les islamistes ont des intérêts convergents.


Lire ICI

Mesures immédiates, efficaces et concrètes pour mettre fin à l’oppression des Palestiniens par Israël

L’armée israélienne a de nouveau frappé la bande de Gaza cette nuit, des centaines de bâtiments endommagés

Des frappes israéliennes tombent sur des bâtiments de la bande de Gaza, le 17 mai 2021. (MAHMUD HAMS / AFP)


Depuis le 10 mai et le début de ce nouvel épisode de violence, plus de 200 personnes sont mortes : 197 côté palestinien, 10 côté israélien.


Lire ICI

Israël : La police des frontières devrait éviter le recours à une force excessive


Le 10 mai 2021, cet homme palestinien fuyait pour échapper aux gaz lacrymogènes tirés par les forces de sécurité israéliennes devant la mosquée du Dôme du Rocher, à Jérusalem-Est. © 2021 Mahmoud Illean/AP Photo


Lire ICI


119 Palestiniens morts depuis lundi, un bilan alourdi par de nombreux raids israéliens cette nuit

L’armée israélienne a commencé à déployer des chars à la frontière avec Gaza, jeudi 13 mai. EMMANUEL DUNAND / AFP


Au cours de la nuit de jeudi à vendredi, l’armée israélienne a dit avoir effectué au moins 150 bombardements, visant les tunnels qui permettent aux combattants palestiniens de circuler à travers la bande de Gaza à l’abri des caméras de l’État hébreu.

Lire ICI

Nouvelle réunion vendredi à l’ONU sur les affrontements entre Israël et le Hamas


SUHAIB SALEM VIA REUTERS


Deux réunions du Conseil de Sécurité en début de semaine n’ont pas abouti, les États-Unis s’opposant à l’adoption d’une déclaration commune.


Lire ICI

ISRAËL EXPULSE DE FORCE DES PALESTINIENS ET RÉPRIME VIOLEMMENT CEUX QUI LE DÉNONCENT


Thiago Prudencio / SOPA Images/Sipa USA


Les forces de sécurité israéliennes ont utilisé de manière répétée une force injustifiée et excessive contre des manifestants palestiniens à Jérusalem-Est occupée. Des actes contraires au droit international. 


Lire ICI