À la ramasse écologique : les pires absurdités de 2023


L’avion à fond, de la pêche dans les aires protégées et des JO plein de plastique… Alors que s’accentue l’urgence climatique, Reporterre distingue ceux qui se sont fait remarquer pour leurs positions anti-écologiques.

Lire ICI

Méthanier du Havre : symbole d’une politique absurde et mensongère



Alors que la Première ministre présente le 18 septembre les grandes orientations concernant la planification écologique, des activistes de Greenpeace se mobilisent en mer pour bloquer l’arrivée du terminal méthanier au Havre et dénoncer la politique énergétique absurde d’Emmanuel Macron, qui va à contre-sens de l’urgence climatique, et dont cette nouvelle infrastructure gazière est un symbole funeste.

Lire ICI

Communiqués de la LDH

OBTENIR DE L’UE UN RETRAIT CONJOINT ET COORDONNÉ DU TRAITÉ SUR LA CHARTE DE L’ÉNERGIE

Les investissements monstres des géants des hydrocarbures toujours loin de préparer un monde à 1,5°C

«Chevron, Eni, Shell et TotalEnergies ont approuvé un investissement qui ne sera nécessaire que si la demande de pétrole et de gaz augmente au point de pousser les températures au-delà de 2,5°C», pointe Carbon Tracker. (Hussein Faleh /AFP)


Au lieu de réduire drastiquement leur production de pétrole et de gaz, les producteurs d’énergie font l’inverse et continuent à miser sur des projets incompatibles avec l’accord de Paris, selon un rapport de Carbon Tracker publié ce jeudi.

Lire ICI

« Nos rapports ne sont pas lus » : on a suivi les scientifiques prêts à former les nouveaux députés aux enjeux du climat et de la biodiversité

Le barnum monté pour l’opération #MandatClimatBiodiversité, le 20 juin 2022 à Paris. (THOMAS BAIETTO / FRANCEINFO)


Lancée par un climatologue et un ancien député, l’opération #MandatClimatBiodiversité vise à former les nouveaux députés aux bases scientifiques du réchauffement climatique et de la crise de la biodiversité. Et pour le moment, les nouveaux élus ne se précipitent pas sous son chapiteau.

Lire ICI

Des statistiques mettent en évidence l’impact de l’urgence climatique sur les déplacements


Un homme marche dans une rue inondée de Tela, au Honduras, à l’approche de l’ouragan Eta (3 novembre 2020).   © REUTERS/Jorge Cabrera

Une nouvelle plateforme de visualisation de données montre comment l’urgence climatique converge avec d’autres menaces pour entraîner de nouveaux déplacements et augmenter la vulnérabilité des personnes contraintes de fuir leur foyer.


Lire ICI