Paix à Gaza !

Le mouvement aubois conserve toute sa vivacité


Ce samedi 25 mai, 150 personnes se sont à nouveau rassemblées et ont défilé dans les rues de Troyes. Après bientôt 8 mois de mobilisation, le mouvement ne s’essoufle pas.

Les prises de parole durant la manifestation ont été largement entendues par la population troyenne et la pétition (toujours en ligne) a recueilli ce matin 127 nouvelles signatures, ce qui porte le total à 2016.

Quand Mme la Préfète de l’Aube sera prête à recevoir la délégation, ce qui lui est demandé depuis déjà un certain temps, ces 2016 signatures lui, seront remises en main propre pour que la volonté citoyenne de voir la fin du massacre soit entendue au sommet des institutions nationales.



Un tee-shirt a été conçu par le collectif et mis en vente au profit de la population palestinienne. Merci d’y réserver le meilleur accueil.


Un tournoi de football est organisé par Générations.s le samedi 8 juin 2024 après midi. L’objectif est de collecter des fonds qui seront intégralement reversés à une association œuvrant à Gaza.

Vous serez les bienvenu(e)s sur le terrain ou autour de celui-ci. (Plus de précisions à venir)

Gaza: le pire comme le meilleur

Tsav 9, le collectif radical israélien qui cible l’aide humanitaire vers Gaza



La police israélienne a annoncé, mardi, l’ouverture d’une enquête après le blocage et le saccage, la veille, de sept camions d’aide humanitaire en provenance de Cisjordanie occupée et à destination de la bande de Gaza. Plusieurs médias israéliens pointent la responsabilité de Tsav 9. Créé en janvier dernier, ce collectif radical soutenu par l’extrême droite revendique de multiples blocages visant l’enclave palestinienne tant que les otages israéliens encore retenus ne seront pas libérés.

Des sacs de céréales, de riz et de farine vidés ou jetés au sol et piétinés. C’est ce qu’il est advenu, lundi 13 mai, des marchandises de camions chargés d’aide humanitaire en direction de Gaza. Des dizaines de militants non identifiés, parmi lesquels de nombreux adolescents et jeunes hommes selon l’AFP, ont dévalisé ces camions en Israël, peu après le point de passage de Tarqumiya avec la Cisjordanie occupée, à proximité du village israélien de Shekef.



All eyes on Gaza : les artistes s’engagent pour les enfants de Gaza



Les artistes se mobilisent en faveur des enfants de Gaza, un territoire dévasté par plus de 200 jours de conflit depuis les attaques du 7 octobre 2023. Les chiffres sont accablants : près de 35 000 personnes auraient perdu la vie, tandis que 80 000 autres auraient été blessées, dont plus de 12 000 enfants. Nos estimations révèlent qu’un enfant est blessé ou tué toutes les dix minutes.

Ainsi, ensemble, sous l’impulsion du groupe Shaka Ponk, des dizaines d’artistes, humoristes, chanteurs, journalistes, animateurs, acteurs, lancent le mouvement « All eyes on Gaza ». Cette généreuse initiative vise à collecter des fonds au profit de l’UNICEF pour les enfants de Gaza. Les fonds sont tous alloués au financement des actions de l’UNICEF et de ses partenaires à Gaza en termes d’eau, d’hygiène, de santé, de nutrition, de santé mentale et de protection pour soulager les souffrances des enfants et de leur famille.

Au grand dam de l’extrême droite, la famille Tolkien soutient l’aide aux réfugiés et l’écologie


La récupération politique par l’extrême droite de J.R.R. Tolkien n’est pas au goût de tous. Et sûrement pas de ses descendants, qui financent avec les royalties la solidarité avec les migrants, les actions contre les ventes d’armes ou les pesticides.

Qu’aurait pensé J.R.R. Tolkien de tout cela ? L’auteur « est quelqu’un d’assez difficile à saisir et à placer sur l’échiquier politique et intellectuel anglais », expliquait Vincent Ferré au micro de France Culture, en octobre 2022.

La lecture raciste et xénophobe que l’extrême droite fait de ses ouvrages n’est en tout cas pas la bonne, affirme le professeur de littérature à la Sorbonne Nouvelle et spécialiste de J.R.R. Tolkien : « Il est faux de dire, comme ça a pu être récemment écrit dans le journal Le Monde, que le sujet de savoir si Tolkien est fasciste ou raciste divise violemment les historiens. Non, il n’y a aucune ambiguïté sur la question. Il ne l’est pas. »


Le maire de Villeneuve-Saint-Georges fait un salut nazi en conseil municipal, la préfète du Val-de-Marne saisit la justice



Le maire Philippe Gaudin a effectué son geste après avoir été accusé par un élu d’avoir conclu une alliance avec l’extrême droite pour emporter la ville en 2020. Il a présenté ses excuses pour un « geste malheureux », évoquant « une boutade » et non « un signe d’appartenance ».

La préfète du Val-de-Marne va saisir le procureur de la République de Créteil après que le maire de Villeneuve-Saint-Georges a fait un salut nazi samedi en conseil municipal, a annoncé dimanche 21 avril la préfecture.

Arié Alimi : « Le sionisme n’est pas le cœur du judaïsme »


Comment être juif et de gauche après le 7 octobre 2023 ? Comment se sentir concerné par le sort d’Israël tout en étant solidaire de la cause palestinienne ? Réponses avec l’avocat Arié Alimi, qui plaide contre l’indifférence.

Lire ICI

« Face au sida, la science a progressé, mais pas toujours les mentalités »


Le Sidaction en est cette année à sa 30e édition. Même si les traitements ont beaucoup progressé ces dernières années, et qu’il est aujourd’hui possible de vivre avec le sida, « et que ces traitements permettent de ne pas transmettre le VIH, ce qui est une deuxième révolution, il y a beaucoup de progrès encore à faire« , explique Florence Thune, la directrice générale du Sidaction, qui commence ce vendredi.

Ecouter et lire ICI et ICI

 


60 migrants meurent de faim et de soif en Méditerranée, leurs appels à l’aide ont été ignorés selon les ONG


Une soixantaine d’hommes, de femmes et d’enfants sont morts en Méditerranée, en tentant de rejoindre l’Europe depuis la Libye, selon les témoignages de 25 rescapés secourus par le navire-ambulance Ocean Viking. Ces migrants avaient lancé plusieurs appels de détresse, indique SOS Méditerranée.

Lire ou écouter ICI


Les disparus de la Manche : quand leurs proches luttent contre l’oubli


France : trois jeunes Afghans sauvent une femme de la noyade à Agen

Israël juge « irréaliste » la proposition de trêve du Hamas


Le Hamas, qui exigeait jusqu’ici un cessez-le-feu définitif à Gaza avant tout échange d’otages israéliens contre des prisonniers palestiniens, est désormais prêt à une trêve de six semaines, a indiqué à l’AFP un responsable du mouvement islamiste palestinien. Israël la juge « irréaliste ». Suivez en direct les derniers développements du conflit au Proche-Orient.

Lire ICI


Gaza : une vingtaine de personnes tuées dans des tirs lors d’une distribution d’aide humanitaire


Gaza : des activistes israéliens se mobilisent face à la crise humanitaire

Deux ans de guerre en Ukraine: le peuple «fait face à la situation avec résilience et détermination»


Ce samedi 24 février, l’Ukraine entrera dans sa troisième année de guerre avec la Russie. À la veille du deuxième anniversaire de l’offensive russe, quelle est l’atmosphère dans le pays, et dans sa capitale ? La victoire des Ukrainiens est-elle encore possible ? Entretien avec Gaël Veyssière, ambassadeur de France en Ukraine.

Lire ICI


Ukraine : les enfants épuisés par deux années de guerre


Des drones russes s’écrasent sur Odessa, Moscou célèbre son armée

Après deux ans de guerre en Ukraine, la fatigue de l’opinion publique russe



Troyes: le collectif aubois pour la paix appelle à marcher pour l’Ukraine  à Paris ce samedi 24 février

Le collectif aubois composé de la CGT, la CFDT, la FSU, Solidaires et les associations Greenpeace Troyes, LDH de l’Aube et AGUI invite les Aubois à exprimer leur soutien au peuple ukrainien après deux ans de guerre.

N’organisant aucune manifestation au niveau local, le collectif invite celles et ceux qui le peuvent à se joindre à la marche pour l’Ukraine organisée samedi à Paris et qui s’élancera à 14 h de la place de la République: il s’agira surtout de marquer cette date symbolique de l’invasion de l’Ukraine et de montrer que nous restons solidaires avec le peuple ukrainien, les travailleuses et travailleurs et leurs familles qui subissent cette guerre meurtrière.

Des enseignants passent la nuit dehors devant un collège pour soutenir des enfants SDF : « Il fait -2°, c’est insupportable »


Dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 décembre, sept professeurs ont dormi dans le froid devant le collège Lezay Marnesia à Strasbourg. Un acte fort pour alerter sur la situation de deux enfants de 12 et 14 ans, contraints de dormir dehors depuis trois semaines.

Lire ICI

Alerte météo


Malgré l’interpellation du gouvernement par de nombreuses personnalités politiques, des enfants dorment toujours à la rue, en France. À Rennes, un collectif de parents d’élèves a décidé, depuis la rentrée 2022, de mettre les familles à l’abri dans les écoles. Mais, alors que les mauvaises conditions météorologiques aggravent encore la précarité de celles et ceux qui n’ont rien, que fait l’État ?

Lire ICI

Aujourd’hui à Troyes: Festisol



LE FESTISOL À TROYES

La LDH de l’ Aube fait partie du Collectif Aubois du Festisol  et participe à l’événement Une nuit pour toi(t) avec un village associatif animé autour des enjeux alimentaires et des discriminations, dès 14 h ce samedi 18 novembre.

C’est l’occasion de mettre en lumière les solidarités locales dans une approche ludique et participative pour sensibiliser le public aux enjeux de souveraineté alimentaire, aux discriminations et droits humains.

La LDH de l’Aube propose un quiz sur les enjeux alimentaires et les discriminations. Les gagnants se verront remettre des entrées au cinéma Utopia de Pont-Sainte-Marie.



Cour de la Chapelle Argence à 17 h

Le MRAP présente





LE PROGRAMME COMPLET

Cisjordanie : face à la recrudescence des attaques de colons, des Israéliens viennent « montrer » leur « solidarité avec les Palestiniens »


Depuis l’attaque du Hamas, les violences des colons israéliens sur les Palestiniens sont en recrudescence en Cisjordanie. Mais des Israéliens défendent le droit des Palestiniens et font tout « pour les soutenir ».

Lire ICI


Au moins 57 employés de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens tués dans la guerre à Gaza

THE OLD OAK

de Ken LOACH 


Nous avons vu en avant-première ce Vendredi 20 octobre, en partenariat avec l’AATM (Association pour l’Accueil des Travailleurs et des Migrants) ce film exceptionnel de Ken Loach, soutenu par la LDH. La projection a été suivie d’un débat. 

On ne présente plus le réalisateur britannique ni son scénariste Paul Laverty, dont tous les films sont empreints d’un réel humanisme.

Celui-ci, peut-être le dernier du réalisateur (il a 87 ans), est un magnifique testament d’un humanisme fulgurant. S’emparant de la question de l’accueil des migrants (ici des Syriens ayant fui la dictature de Bachar al-Assad), il complexifie la question en situant l’action dans une petite ville sinistrée du fait de la fermeture des mines, à la population abandonnée par l’Etat ; la salle paroissiale, elle-même a disparu. Les maisons ont perdu toute valeur car qui voudrait s’installer dans ce lieu frappé par la misère sociale. Le pub demeure le seul endroit offrant un minimum de convivialité.

C’est là qu’une association d’accueil des migrants a acheté à bas prix trois maisons où loger 3 familles syriennes. TJ Ballantyne, le propriétaire du pub “The Old Oak”, un homme revenu d’une vie cabossée, donne un coup de main à l’installation des familles mais de peur de perdre la clientèle qui le fait vivre, il n’ose pas contredire les propos haineux et racistes tenus par les piliers du pub ; ce, jusqu’au jour où, sous le coup d’un drame personnel et grâce à la relation qui s’est créée avec Yara, une jeune fille syrienne autour de la photographie, il met à disposition l’arrière salle du pub pour y développer une cantine qui vient en aide aux plus démunis des habitants et devient un endroit de fraternisation. Ces moments de chaleur humaine vont être brutalement interrompus sous l’action de ceux qui accusent les migrants de tous leurs maux. Toutefois le film se clôt sur une note d’espoir dans une scène très émouvante de romantisme social naïf diront certains mais qui porte la croyance en la capacité des plus démunis de se porter assistance face au drame qui touche certains d’entre eux.

Ken Loach et Paul Laverty ont parcouru cette région du Royaume Uni pour documenter ce film qui sonne très juste et dont le personnage principal est joué par un comédien plus vrai que nature.

Le rythme du film, assez lent, épouse les hésitations de ce héros ordinaire. Les personnages sont bien caractérisés. La démonstration n’est jamais didactique ; les propos sont justes et répondent aux situations. Le film est ainsi un magnifique témoignage en faveur de l’accueil.

Ken LOACH – GB 2023 1h53mn VOSTF – avec Dave Turner, Ebla Mari, Claire Rodgerson, Trevor Fox, Chris McGlade… Scénario de Paul Laverty.

Au cinéma UTOPIA de Pont-Ste-Marie du 25/10/23 au 21/11/23

 

HALTE AUX ATTEINTES À LA LIBERTÉ DE MANIFESTATION


Nour, Muhammad et Fabiola dorment dans leur école primaire



Nour, Muhammad, Fabiola ou Ermina n’ont pas plus de dix ans. Leurs enseignants et des parents d’élèves les hébergent avec leur famille dans leur école, à Lyon. Un îlot de stabilité dans la vie de ces enfants à la rue.

Lire ICI

De la dignité d’accueillir les migrants à la crise de Lampedusa, six ans de revirements français



Alors que le ministre de l’Intérieur français, Gérald Darmanin, a annoncé mardi soir que la France n’accueillerait aucun des migrants arrivés ces derniers jours à Lampedusa, France 24 revient sur six années de revirements de l’exécutif français sur la question migratoire.

Lire ICI


Lampedusa : quatre images fortes après l’afflux de migrants sur l’île italienne



Depuis mardi, les images de Lampedusa montrant des files de canots attendant au port de l’île et une foule de migrants dans le centre d’accueil affluent sur les réseaux sociaux. Mais au fur et à mesure que la pression retombe, d’autres images, plus positives, fleurissent sur Internet : notamment celle d’un militaire italien tenant dans ses bras une fillette ou encore de migrants dansant sur du Bob Marley lors d’un concert dans les rues de Lampedusa. InfoMigrants revient sur ses scènes vécues sur l’île italienne ces derniers jours.

Lire ICI

Précarité en France: «2,4 millions de personnes sont aidées par les banques alimentaires»


Les banques alimentaires sont l’un des grands acteurs de la solidarité en France. 132 000 tonnes de produits sont collectés par an, soit 220 millions de repas. Le président des Restos du Cœur a annoncé que son association était confrontée à de graves difficultés qui allaient conduire à diminuer le nombre de personnes qui reçoivent de l’aide. Entretien avec Laurence Champier, directrice de la Fédération française des banques alimentaires.

« Ils ont trop peur de sortir de chez eux » : à Sfax, des « maraudes secrètes » pour aider les migrants


Depuis le début de la vague de violences anti-migrants à Sfax, en Tunisie, les exilés restent cloîtrés chez eux, par peur des agressions de citoyens ou des arrestations arbitraires des forces de l’ordre. Sortir simplement faire ses courses pour s’alimenter reste dangereux. L’Association tunisienne des femmes démocrates a décidé d’agir, en organisant des distributions de nourriture, d’eau, et de lait pour les enfants, dans le plus grand secret.

Lire ICI

Solidarité avec les équipes de SOS Méditerranée

La LDH exprime sa solidarité avec SOS MEDITERRANEE France, dont une équipe a encore été mise en danger par une agression des garde côtes libyens dans le cadre de la gestion des migrations en Méditerranée.

Le sauvetage est un droit, et un devoir.

Lors d’une opération de secours de migrants, menée au large de la Libye par les équipes de l’Ocean Viking, des coups de feu ont été tirés depuis un patrouilleur libyen, « mettant en danger la vie de l’équipage et des survivants », dénonce l’association SOS Méditerranée.

 Un patrouilleur libyen s’est approché à grande vitesse et a tiré plusieurs coups de feu à moins de 100 mètres.

Ce n’est pas la première fois que les sauveteurs de SOS Méditerranée sont menacés par les gardes-côtes libyens.

LIRE ICI