Les brèves de Jean

L’actualité sous la loupe de Jean Camus


Le droit de vote des étrangers aux élections municipales

Le député Sacha  Houlié (Renaissance, ex LREM), président de la commission des lois, a déposé un projet de loi pour le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales à tous les étrangers résidant en France.

Cette demande de longue date portée par la gauche, parmi les propositions de F. Mitterrand, reprise par F. Hollande, n’a jamais pu aboutir.

Depuis 1992, seuls les étrangers des pays membres de l’Union européenne peuvent prendre part aux élections municipales françaises.

« Ca ne choque plus personne de voir des Espagnols ou des Bulgares voter aux élections municipales en France. Mais ça choque beaucoup plus de gens que les Anglais n’aient plus le droit de voter en France après le Brexit ».

Le député s’est attiré une bronca:

Le ministre de l’Intérieur est fermement opposé à cette mesure

La droite, E. Ciotti (LR) s’opposera à ce texte grave et dangereux  

Le RN dénonce une « dépossession finale des Français de leur pays« , « vieux marronnier de la gauche depuis 1984, n’aura aucune réalité dans le vote de la loi, heureusement d’ailleurs ».


Sites naturels, parcs, des limitations d’accès / libertés d’ accès, droit de circulation

La sécheresse, la surfréquentation dégradent les sols de façon importante.

Des maires, s’appuyant sur la loi Climat et résilience adoptée en 2021 « imposent » des quotas contre le surtourisme. Une nouveauté juridique : la protection de l’environnement avant la liberté de circulation.

« Il faudra une proportionnalité entre la protection de l’environnement et celle des libertés qui reste le principe »; « les pouvoirs publics ont tout intérêt à essayer d’abord autre chose pour réguler la fréquentation. » Simon Jolivet, spécialiste du droit de l’environnement, à l’origine de cet amendement.

« Il reste en France l’idée très forte qu’un lieu naturel est ouvert et libre d’accès à tout le monde ». Soline Archambault, directrice du réseau « Les Grands Sites de France ».

Droit de vote des étrangers aux élections locales : une nécessité démocratique



Communiqués de la LDH

Présidentielle : avec #MaVoixCompte2022, les Français en situation de handicap mental interpellent les candidats et formulent 15 propositions

Selon la récente loi justice, les juges des tutelles ne peuvent plus retirer leur droit de vote aux majeurs « protégés » présentant un handicap mental.  (RICHARD BOUHET / AFP)


Leur but : aider les personnes en situation de fragilité mentale à exercer leur droit de vote. Plus d’un millier de personnes ont participé à cette opération qui aura duré neuf mois.

Lire ICI

Présidentielle 2022 : « On demande aux étrangers d’être républicains mais ils n’ont même pas le droit de voter ! »


Voix de diasporas. Ils font partie de celles et de ceux qu’on n’a peu voire pas entendu depuis le début de la campagne présidentielle en France. Les jeunes membres des diasporas, présentes dans le pays, portent pourtant un regard acéré sur les sujets abordés dans le débat public et sur ceux qu’ils aimeraient voir davantage évoqués et discutés. Voilà pourquoi TV5MONDE a choisi de donner la parole à 8 d’entre eux, : ils détaillent les sujets qu’ils estiment prioritaires pour les 5 prochaines années. Épisode 1 de notre série « Voix de diasporas » avec Ruken Caroline Bulut.

ICI

Présidentielle 2022

Quotas, éloignements, asile… Les propositions des candidats de droite sur l’immigration

Valérie Pécresse et Emmanuel Macron se partagent l’électorat de la droite et du centre-droit. Crédit : Reuters


Valérie Pécresse propose d’adopter une ligne dure sur l’immigration si elle est élue à l’élection présidentielle française d’avril. La candidate de la droite veut notamment instaurer la demande d’asile depuis un pays tiers et faire adopter une loi sur des quotas d’immigrés. Emmanuel Macron, candidat à sa réélection, souhaite, lui, une refonte du droit d’asile et des « procédures d’éloignement plus rapides ».

Lire ICI


« Les femmes se sont battues pour le droit de vote, on ne doit pas l’oublier »

Assia Rezagui, 19 ans, votera pour la première fois lors de l’élection présidentielle des 10 et 24 avril 2022. © France 24


Comme de nombreux étudiants, Assia Rezagui, 19 ans, votera pour la toute première fois à l’occasion de l’élection présidentielle en avril 2022. Passionnée par la politique depuis son plus jeune âge, la jeune militante n’imagine pas une seconde ne pas se rendre dans l’isoloir les 10 et 24 avril prochains. Portrait d’une primovotante engagée.

Lire ICI