Quartiers populaires : bons sentiments contre radicalité écologique


Depuis quelques années, en Seine-Saint-Denis et dans les communes avoisinantes, les habitants s’organisent de plus en plus contre l’injustice environnementale qui touche tout particulièrement leur territoire. Indépendamment d’une écologie institutionnelle verticale et en réponse à des opérations de « Clean Challenge » dépolitisantes, des mobilisations plus radicales et autonomes se sont développées.

Lire ICI

ÉCOLOGIE ET SÉMANTIQUE

Écologie : le dictionnaire des mots nuisibles

SOCIALTER


Le langage peut stimuler la critique, ou au contraire la neutraliser complètement. Car les mots sont tout sauf inoffensifs : ils trimballent tout un imaginaire avec eux. Développement durable, transition énergétique, vert, propre… certains termes apparemment écolos sont matraqués par les défenseurs du business as usual, faisant le lit de l’opportunisme politique tout en entretenant une mythologie profondément économiciste. Sans prétendre à la pureté linguistique, défendre la cause écologique passe par protéger ses propres mots… et décoder la sémantique de l’adversaire.

Lire ICI

Du XIXe siècle à Zemmour, l’écofascisme contamine le débat politique

© Cécile Guillard/Reporterre


ENQUÊTE — Nazisme, liens avec l’écologie… Pour comprendre l’essor de l’écofascisme, il faut remonter aux sources de cette idéologie. La menace est réelle, tant cette doctrine fait écho à certaines idées du candidat Éric Zemmour.


Lire ICI