La liberté d’informer attaquée de toutes parts


Le gouvernement israélien a interrompu, dimanche, la diffusion de la chaîne qatarie Al-Jazira, accusée de menacer la sécurité du pays. Un assaut en règle contre la liberté d’informer alarmant contre lequel les Etats-Unis et l’Union européenne doivent protester davantage.

Deux jours après la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai, le gouvernement israélien a décidé à l’unanimité de réduire au silence la chaîne d’information qatarie Al-Jazira au nom de la sécurité du pays. Cette décision s’est traduite immédiatement par l’arrêt pour une période reconductible de quarante-cinq jours de la diffusion des programmes de la chaîne, que le premier ministre Benyamin Nétanyahou a qualifiée de « terroriste », et par la fermeture de ses bureaux sur le territoire israélien. Elle s’est accompagnée de la confiscation de ses équipements.



Italie: en grève, les journalistes de la RAI refusent de devenir « TV Meloni »


L’audiovisuel public transalpin est en grève ce lundi 6 mai. Les journalistes protestent contre la censure et la volonté de contrôle du gouvernement Meloni.

« Nous ne sommes pas le mégaphone du gouvernement. » Les mots sont signés du syndicat Usigrai, majoritaire dans l’audiovisuel public italien. Ils justifient la grève déclenchée ce lundi 6 mai au sein des treize chaînes de télévision et des trois radios nationales que compte la RAI, le mastodonte dédié à l’information et au divertissement. Une mobilisation de 24 heures, qui a commencé à 5h30.



Morandini-Praud-Hanouna, porte-voix de la fachosphère

 

Le 30 avril, la journaliste Nassira El Moaddem (Arrêt sur images, ex-i-Télé, ex-France Inter) tweete en réaction à une décision de la Fédération française de football [1] : « Pays de racistes dégénérés. Il n’y a pas d’autres mots. La honte. » Ce qui lui vaut d’être prise pour cible par l’extrême droite sur les réseaux sociaux et de subir menaces et insultes racistes et sexistes. La campagne se déroule ensuite sur les plateaux de la TV Bolloré, qui décuplent le torrent de haine.

Jean-Marc Morandini est le premier à dégainer. Le 1er mai, sur CNews, il introduit le sujet en précisant que ce tweet l’a mis « hors de [lui] », avant de tendre le micro à… Julien Odoul (RN) qui appelle Radio France à la suspendre (alors qu’elle n’y travaille plus) et conclut : « Si elle n’est pas contente, elle se casse. » Problème, comme le révèle Morandini qui s’enorgueillit d’avoir mené l’enquête – une enquête de basse police sur les « origines » de Nassira El Moaddem : « Elle est née dans le Loir-et-Cher, c’est une journaliste française. Ses parents sont marocains, ses parents sont originaires du Maroc. » Courtois avec l’élu RN qui pense comme lui, Jean-Marc Morandini se fait ensuite plus mordant – c’est le moins que l’on puisse dire – avec son autre interlocuteur, Rost, qui se refuse à « condamner » les propos de Nassira El Moaddem, même s’il dit ne pas les reprendre à son compte.

Derrière le cas de CNews, le consensus néolibéral contre le pluralisme réel


Une récente intervention du Conseil d’État a remis sur le devant du débat politique la question du pluralisme des médias. Il s’agit d’un problème qui préoccupe depuis longtemps l’opinion publique. 

Lire ICI


Guerre Israël-Hamas : le Conseil des droits de l’homme demande de cesser les ventes d’armes à Israël


Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a pris position ce vendredi pour la première fois sur le conflit entre Israël et le Hamas, en exigeant l’arrêt de toute vente d’arme à l’Etat hébreu.

Lire ICI


Pour la liberté d’informer à Gaza

RSF ouvre un centre régional pour la liberté de la presse à Beyrouth au Liban

Pas d’attentat déjoué: cafouillage de communication au gouvernement


La porte-parole du gouvernement Prisca Thevenot a semé mercredi la confusion sur la menace d’attentats en annonçant qu’une « tentative de passage à l’acte » avait été déjouée durant le week-end de Pâques, avant de devoir corriger ses propres déclarations moins d’une heure plus tard.

Lire ICI

Europe 1 : une matinale au cœur de la contre-révolution réactionnaire


À l’occasion des récentes recommandations adressées par le Conseil d’État à l’Arcom en matière de régulation du pluralisme [1], tous les regards se sont tournés vers CNews. Comme il n’est plus à démontrer que la chaîne est devenue, sous l’égide de Vincent Bolloré, un média d’opinion promouvant une contre-révolution réactionnaire, nous avons décidé de nous pencher sur l’autre pépite de l’empire médiatique constitué par le magnat d’extrême droite : Europe 1. Du 28 août au 29 décembre 2023, nous avons écouté l’intégralité des interviews réalisées par Sonia Mabrouk et Dimitri Pavlenko. La matinale incarne un condensé du prêt-à-penser médiatique 2.0, entre néolibéralisme autoritaire mainstream et extrême droite normalisée, au prix d’un sacrifice systématique des opinions et des représentants de la gauche, dans toutes ses composantes.

Lire ICI

Guerre en Ukraine: la CPI délivre deux mandats d’arrêt contre des officiers russes


Le lieutenant Sergueï Kobylach et l’amiral Viktor Sokolov, commandant de la flotte de la mer Noire, sont suspectés de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis en Ukraine entre octobre 2022 et mars 2023. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué cette nouvelle étape franchie par la Cour pénale internationale (CPI) pour que justice soit rendue.

Lire ICI

RSF lance officiellement le satellite Svoboda pour offrir un journalisme indépendant aux populations russophones

Aux auditions des cadres de CNews, autoflagellation, « liberté éditoriale » et coup de fil « quotidien » de Vincent Bolloré


Les dirigeants de la chaîne étaient convoqués jeudi à l’Assemblée nationale dans le cadre d’une commission d’enquête. Critiqués pour une infographie sur l’IVG dans une émission religieuse diffusée dimanche dernier, ils ont joué profil bas.

Lire ICI

 

Temps de parole : Arcom un ouragan sur CNews


« Il ne faut pas renouveler l’agrément de CNews et C8 »

“En France comme ailleurs, RSF fera son travail jusqu’au bout, avec impartialité, sans se laisser entraîner dans des débats politiques. La loi sur l’indépendance et le pluralisme de l’information doit être appliquée.”


Lors d’une conférence de presse à Paris le 20 février, une semaine après la décision du Conseil d’État sur l’Arcom, Reporters sans frontières (RSF) a confirmé sa détermination à obtenir l’application de la loi qui prévoit l’indépendance et le pluralisme de l’information dans l’audiovisuel. Une vingtaine d’avocats apportent leur soutien.

Lire ICI

L’extradition de Julian Assange examinée par la justice britannique : pourquoi le fondateur de WikiLeaks risque gros ?


L’audience qui s’est ouverte ce mardi à Londres doit permettre d’examiner le refus d’autoriser Julian Assange à faire appel de son extradition vers les Etats-Unis. L’Australien est accusé d’espionnage par Washington pour avoir révélé des informations confidentielles sur le site WikiLeaks.

Lire ICI



Alexeï Navalny-Julian Assange : le prix du courage

ULTIME APPEL DE JULIAN ASSANGE AU ROYAUME-UNI POUR EMPÊCHER SON EXTRADITION VERS LES ETATS-UNIS



Communiqués de la LDH

 

« L’État juif n’a pas d’avenir sans les Palestiniens » Shlomo Sand, historien


Trois mois après les massacres du 7 octobre et alors que le supplice de Gaza se poursuit chaque jour, entretien avec le grand universitaire israélien qui publie « Deux peuples pour un État ? Relire l’histoire du sionisme » aux éditions du Seuil.

Voir ci-dessus et lire ICI


Vague record de détentions arbitraires à l’ombre de la guerre Israël-Hamas : au moins 31 journalistes palestiniens dans les prisons israéliennes


Pesticides : une commission d’enquête dresse le bilan d’une « décennie presque perdue »


Ouverte en juin dernier, la commission d’enquête sur l’échec des plans Écophyto de réduction des pesticides a rendu ses conclusions. Celles-ci montrent un manque de coordination interministérielle dans la mise en œuvre des mesures requises.

Lire ICI


France télévisions supprime son média écolo Nowu pour faire de la place aux Jeux olympiques

RCI à plat ventre devant l’extrême droite


Pour avoir fait son travail en posant des questions précises à Jordan Bardella, Barbara Olivier-Zandronis, présentatrice du 13H de RCI en Guadeloupe, a été virée de l’antenne par le directeur de la station. Selon nos informations, Hervé de Haro s’est confondu en excuses devant le patron du parti d’extrême droite alors que la journaliste était encore au micro, promettant des sanctions. Depuis, la direction de la première radio des Antilles tente d’éteindre l’incendie. En s’enferrant dans ses explications.

Lire ICI


RCI Guadeloupe : une journaliste sanctionnée pour avoir fait son travail

ESPIONNAGE DES JOURNALISTES : LA FRANCE FAIT BLOC AUX CÔTÉS DE SIX ÉTATS EUROPÉENS


La France, l’Italie, la Finlande, la Grèce, Chypre, Malte et la Suède veulent torpiller la première loi européenne visant à protéger la liberté et l’indépendance des médias dans l’UE en militant activement pour autoriser la surveillance des journalistes, au nom de « la sécurité nationale », révèlent des documents obtenus par Disclose, en partenariat avec Investigate Europe et Follow the Money.

Lire ICI

“Contre la désinformation, il y a les faits” : RSF dévoile sa nouvelle campagne


Alors que la propagation de fausses informations fait rage à propos du conflit entre Israël et le Hamas et que des millions de comptes continuent de relayer la propagande russe sur les réseaux sociaux, Reporters sans frontières (RSF) dévoile sa nouvelle campagne, imaginée et développée par l’agence BETC. Un spot puissant, qui démontre en quelques secondes l’importance du journalisme contre la désinformation.

Lire ICI

Un aveu collectif trop rare, dans « C ce soir »


France 5, « C ce soir », 23 novembre.

Le 22 novembre, le parti de Geert Wilders (PVV, extrême droite) arrive en tête aux élections législatives aux Pays-Bas. Le lendemain, « C ce soir » y consacre (en partie) une émission : « Séisme électoral aux Pays-Bas : populisme, à qui le tour ? », pour laquelle elle a fait appel, on l’imagine, aux meilleurs experts dont elle dispose.

Lire ICI

RSF et 16 organisations partenaires présentent la Charte de Paris sur l’IA et le journalisme


Pionnière dans son domaine, la Charte de Paris sur l’IA et le journalisme définit des principes éthiques que les journalistes, rédactions et médias du monde entier pourront s’approprier et décliner dans leur travail à l’ère de l’intelligence artificielle. Cette charte a été créée par une commission initiée par Reporters sans frontières (RSF) et présidée par la journaliste, lauréate du prix Nobel de la paix, Maria Ressa.

Lire ICI

RSF dépose plainte aux côtés de deux journalistes victimes d’actes d’intimidation de la part de gendarmes


Après le tournage d’une interview au sujet du Rhône près de la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme), deux journalistes de la Radio-Télévision suisse (RTS) ont été contraints par des gendarmes d’effacer leurs images. Reporters sans frontières (RSF) a porté plainte, aux côtés d’Adeline Percept et de Thomas Chantepie, pour entrave à la liberté d’expression et violences volontaires.

Lire ICI

Le conflit israélo-palestinien accapare la presse française


Lire ou écouter ICI


D’Israël à Gaza (1) : myopie et doubles standards

L’état de l’information ? « Sclérosée », « polluée » selon Arié Alimi et Alain Damasio


Dans le cadre de son appel à la mobilisation et sa campagne de financement citoyen, le Fonds pour une presse libre a demandé à plusieurs personnalités leur analyse de l’état des lieux des médias. Entretiens vidéo avec l’avocat Arié Alimi et l’auteur de science-fiction Alain Damasio.

VOIR LA SUITE ICI


Rappel: Arié Alimi viendra nous présenter son dernier livre L’État hors la loi. Logiques des violences policières le 30 novembre à Sainte-Savine.