Guerre en Ukraine : l’UE en profite pour saccager l’agriculture


La guerre en Ukraine fait des ravages et l’agriculture de ce pays très productif en est également victime. De nombreux spécialistes s’inquiètent et craignent une pénurie alimentaire et une flambée des prix des denrées. Cette crise alimentaire pourrait entraîner de graves crises dans de nombreux pays, notamment hors d’Europe. Dans ce contexte, la Commission européenne, réunie mercredi 23 mars, a pris de nouvelles mesures, remettant en cause la politique du Pacte vert européen.

Lire ICI

Le dessous des coulisses

Par Jean Camus


La réforme de l’APL, aux bons offices du cabinet McKinsey (déjà sollicité pour organiser la campagne vaccinale…)

« Un problème, un cabinet conseil » et non les ressources internes de l’administration, un rapport de sénateurs.

Un cabinet a touché en 2021, 3 fois plus qu’en 2018 pour aucun résultat. Il s’agit du calcul de la refonte de l’allocation logement pour 6,5 millions de ménages.

Les problèmes persistent malgré plusieurs interventions facturées 3,88 millions d’euros.

Le cabinet participe aux réunions de suivi du projet en présence du directeur du cabinet du ministre. Les sénateurs de conclure: « cet exemple montre la dépendance de l’État dans le domaine informatique pour une réforme prioritaire, avec des conséquences concrètes sur le quotidien des Français« .

Les difficultés perdurent et la situation devient explosive dans les antennes locales avec l’obligation de recours à des vigiles pour contenir les incivilités des allocataires excédés par ces retards. Quant aux personnes qui reçoivent l’APL, 30 % d’entre elles ont vu son montant baisser de 73 € par mois.


Une ex-lobbyiste du vin « sans modération au cœur du quinquennat d’E. Macron« .

M. A.B, ex-lobbyiste en cheffe de la filière française, nommée en 2017 par E.M. conseillère « agriculture, pêche, forêt et développement rural » à son cabinet.

Elle a défendu les intérêts du secteur de l’alcool intervenant directement dans les politiques de lutte contre les consommations d’alcool. Durant 5 ans, les tentatives des autorités sanitaires pour durcir les messages de prévention se sont heurtées à la résistance de la filière.  Exemple le « janvier sans alcool », les pressions ont entraîné la défection des pouvoirs publics.

Une petite phrase du président en 2018 au salon de l’agriculture: « tant que je serai président, il n’y aura pas d’amendement pour durcir la loi Évin ».

En mars 2022, le président-candidat lui confie la tête du groupe de campagne électorale, consacré aux questions d’agriculture et d’alimentation.


(Source : Le Monde des 21 et 22/03/2022)

En Bretagne, ils s’unissent contre le lobby agroalimentaire

Pxhere/CC0


Vingt-sept syndicats, associations et chercheurs se sont unis le 1er février dans le Morbihan pour créer la Coordination pour une agriculture paysanne sociale et environnementale en Bretagne. Objectif : peser contre le lobby agroalimentaire régional.

Lire ICI

Artificialisation des sols : menace sur les espaces naturels



On ne compte plus, ces derniers mois, le nombre de protestations contre l’artificialisation des sols en réponse à un besoin grandissant d’espace face à une crise sanitaire qui n’en finit pas. Malgré, plusieurs tentatives de réglementations, l’urbanisation se poursuit à une vitesse vertigineuse. Et la protection des terres reste fragilisée par de vieux schémas culturels difficiles à endiguer.


Lire ICI