Centrale nucléaire du Tricastin : le parquet de Marseille enquête sur des soupçons de dissimulation d’incidents

Une visite décennale d’un bâtiment de la centrale nucléaire du Tricastin, à Pierrelatte (Drôme), le 24 mai 2022.  (MAXPPP)


Un ancien cadre d’EDF accuse le groupe et des membres de sa hiérarchie de l’avoir mis au placard pour avoir dénoncé une « politique de dissimulation » d’incidents de sûreté ces dernières années. 

Lire ICI

En pleine guerre d’Ukraine, Tchernobyl souffle ses bougies radioactives

Le réacteur 4 dans la centrale nucléaire de Tchernobyl, avec au premier plan un monument aux morts. – Pxhere/CC0


Le 26 avril 1986, l’un des réacteurs de la centrale de Tchernobyl explosait. Trente-six ans après la catastrophe nucléaire, l’Ukraine est envahie par la Russie. Et les risques pour la sûreté sont réels.

Lire ICI

A Fukushima, des habitants atteints de cancers de la thyroïde demandent justice

Un employé de la compagnie Tepco mesure le niveau de radioactivité devant la centrale de Fukushima, le 19 février 2018. (Nicolas Datiche/SIPA)


Le lien de cause à effet entre l’exposition aux radiations de Fukushima et l’apparition de cancers de la thyroïde n’a jamais été officiellement reconnu par les autorités japonaises.

Lire ICI

Comment le nucléaire gagne la bataille des réseaux sociaux


Youtube, Twitter, Linkedin… Les pro-atome envahissent les réseaux sociaux grâce à une kyrielle d’opérations de communication lancées par l’industrie électronucléaire. Leur argument phare : la faible empreinte carbone du secteur. Leur méthode : construire une opposition factice entre scientifiques (pronucléaires) et militants (anti).


Lire ICI