«Méditerranée : sauver des vies ne se discute pas»

A bord de l’«Ocean Viking» au large de Toulon le 11 novembre 2022. (Vincenzo Circosta/AFP)


Tendre la main à une personne en détresse en mer n’est pas un combat politique, c’est un impératif légal et moral.

Lire ICI

Immigration: plus de 1300 migrants en danger en Méditerranée, de nouveaux sauvetages de l’Ocean Viking

Migrants secourus par l’Ocean Viking, dans les eaux de Malte, en Méditerranée, le 25 octobre. AP – Vincenzo Circosta


Plus de 1 300 personnes se trouveraient actuellement en difficulté en Méditerranée. L’Ocean Viking, le navire humanitaire de l’ONG SOS Méditerranée, a effectué mercredi deux nouveaux sauvetages, portant à 234 le nombre de rescapés à bord, a annoncé mercredi l’ONG.

Lire ICI

Migrations


Toulouse : l’évacuation de jeunes migrants de l’ancien Ehpad des Tourelles est terminée

Evacuation de jeunes migrants de l’ancien Ehpad des Tourelles à Toulouse ce vendredi 26 août au matin. • © FTV/ Nathan Fillol


De nombreux policiers sont mobilisés ce matin pour évacuer l’ancien Ehpad des Tourelles à Toulouse. Il était occupé par de jeunes migrants. La justice a recensé 3 mineurs isolés parmi ces occupants, ce que contestent les associations. L’opération vient de se terminer.

Lire ICI



Au Pays-Bas, le système d’accueil dans la tourmente après la mort d’un bébé dans un centre pour migrants

Le centre d’hébergement de Ter Apel est surpeuplé depuis plusieurs mois. La situation s’est dégradée jusqu’à devenir une crise humanitaire. Un bébé de trois mois hébergé dans un gymnase de la ville est mort, mercredi 24 août 2022. Crédit : Picture alliance


Un bébé de trois mois est mort, mercredi, dans le centre d’hébergement pour demandeurs d’asile de Ter Apel, aux Pays-Bas. Les conditions de vie se sont fortement dégradées depuis un an dans cette structure prévue pour accueillir 2 000 personnes. Quelque 700 personnes dorment actuellement à l’extérieur, dans des conditions extrêmement précaires. Pour la première fois, MSF a lancé, jeudi, une mission humanitaire dans le pays.

Lire ICI


Mauritanie : Mbera, l’un des plus grands camps de réfugiés maliens au Sahel


Des dizaines de milliers de Maliens ont afflué dans le camp de réfugiés de Mbera en Mauritanie, ces derniers mois. Ils fuient la multiplication des attaques djihadistes et l’intensification des combats avec l’armée dans le centre du pays, au sud de la frontière avec la Mauritanie.



Méditerranée : 212 personnes secourues en deux jours au large de la Libye

41 personnes ont été secourues lors d’une opération menée dans la nuit du 24 au 25 août. Crédit: SOS Méditerranée


Au total, 212 personnes se trouvent à bord de l’Ocean Viking suite à quatre sauvetages. L’un a été mené avec l’ONG allemande Resqship et un autre avec Open Arms.

Lire ICI

Méditerranée : plus de 700 migrants secourus durant le week-end par plusieurs navires

InfoMigrants

C’est un signe de l’intensité des départs d’embarcations de migrants depuis les côtes nord-africaines. Plus de 700 migrants ont été secourus, au cours du week-end, alors qu’ils tentaient de traverser la Méditerranée, a annoncé dimanche 1er août l’ONG SOS Méditerranée.

L’organisation qui affrète le navire humanitaire Ocean Viking a effectué six sauvetages, samedi et dimanche, dans les eaux internationales dont le dernier, dimanche après-midi, a permis de porter secours à 106 personnes se trouvant dans un bateau surchargé au large de Malte.

Cette ultime opération est intervenue quelques heures seulement après que l’Ocean Viking ainsi que les bateaux de Sea-Watch et de l’ONG allemande Resqship sont venus en aide, dans la nuit de samedi à dimanche, à plus de 400 personnes en perdition en Méditerranée centrale.

Plus de 550 personnes à bord de l’Ocean Viking

Ce sauvetage particulièrement « périlleux », qui a duré jusqu’au petit matin, a permis de secourir des personnes se trouvant dans une grande embarcation en bois qui prenait l’eau, a expliqué à l’AFP une porte-parole de SOS Méditerranée.

Les rescapés ont ensuite été répartis sur le Sea Watch 3 et l’Ocean Viking pour y recevoir notamment des soins.

L’Ocean Viking avait déjà recueilli 196 personnes suite à différents sauvetages au large de la Libye samedi. Le navire compte désormais à son bord 555 rescapés avec les deux opérations de dimanche. Parmi eux figurent au moins 28 femmes, dont deux sont enceintes, et 81 mineurs, dont 66 non accompagnés, avait précisé lors de son avant-dernier sauvetage SOS Méditerranée.

Le navire humanitaire réclame désormais un port sûr pour débarquer les naufragés.

De son côté, le Sea Watch 3 a désormais 257 personnes à son bord. « Ces personnes ont vécu l’horreur et ont besoin d’un port sûr de toute urgence », a insisté dimanche l’ONG.

Les départs depuis les côtes libyennes et tunisiennes sont très nombreux ces dernières semaines et les drames se multiplient. Le 26 juillet, 57 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation. Depuis le début de l’année, ce sont au moins 792 personnes qui sont mortes en Méditerranée centrale, d’après les chiffres de l’Organisation internationale des migrations (OIM).

Mécanisme de répartition

SOS Méditerranée assure de son côté avoir secouru plus de 34 000 personnes depuis février 2016, d’abord avec l’Aquarius, puis avec l’Ocean Viking.

Dans le même temps, plus de 15 000 personnes ont été interceptées en mer et renvoyées en Libye, contre 12 000 pour l’ensemble de l’année 2020.

La porte-parole en France du Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU, Céline Schmitt, a appelé début juillet l’Europe à se doter en « urgence » d’un mécanisme de répartition automatique, prévisible et solidaire des migrants secourus.

« Si on regarde la Méditerranée centrale, l’an dernier, ce sont moins de 50 000 personnes qui arrivent », avait-elle souligné.

« C’est totalement gérable au regard de la population européenne et au vu du nombre de personnes déracinées dans le monde, qui a atteint 82 millions de personnes », relevait la porte-parole.

Quand l’Europe ferme les yeux : vie et mort en Méditerranée



Au printemps 2021, France 24 était à bord de l’Ocean Viking, le navire de sauvetage de SOS Méditerranée qui vient en aide aux migrants. Au large des côtes libyennes, nous avons suivi des missions de sauvetage heureuses et d’autres tragiques, tout en observant les interactions entre les autorités et l’ONG.


Lire ICI

En Méditerranée, 369 migrants secourus par l’« Ocean-Viking »


Le bateau « Ocean-Viking » de l’ONG SOS Méditerranée, le 6 juillet 2020 au large de la Sicile. GIOVANNI ISOLINO / AFP


Le navire de l’ONG SOS Méditerranée a secouru un grand bateau en détresse au large de la Libye, dans la nuit de dimanche à lundi.

Lire ICI

Et pour suivre l’Ocean-Viking, c’est ici

L’Ocean Viking détenu en Italie


Ocean Viking — Fabio Peonia/AP/SIPA

le 22/07/2020

SOS MEDITERRANEE condamne un harcèlement administratif cynique qui entrave sa mission de sauvetage.

Aujourd’hui, après une inspection de 11 heures menée par les garde-côtes italiens dans le port de Porto Empedocle en Sicile, l’Ocean Viking est détenu par les autorités italiennes. SOS MEDITERRANEE condamne une flagrante manipulation visant à entraver la mission vitale des navires humanitaires. 

Lire ICI

Pour signer la pétition c’est ICI

Les 180 migrants secourus en mer par l’« Ocean-Viking » débarqués en Sicile

Lire ICI

Situation critique à bord de l’Ocean Viking

JE PARTAGE L’ EMAIL

Chers amis,

Nous vous informons que ce vendredi 3 juillet l’Ocean Viking a été déclaré en état d’urgence : la situation à bord s’étant détériorée au point que la sécurité des 180 rescapés – dont 25 mineurs et une femme enceinte – et de l’équipage ne peut plus être garantie. Un débarquement immédiat est requis.

Cette étape inédite dans l’histoire de SOS MEDITERRANEE a été provoquée par la détérioration rapide de l’état psychique de certains rescapés à bord.

A 12h33, ce jour, une évacuation médicale a été sollicitée par l’équipage pour un groupe de 44 personnes dans un état de détresse psychologique aigüe, manifestant l’intention de porter atteinte à leur intégrité physique ou à celle d’autres personnes à bord, y compris des membres d’équipage. Pour l’instant, cette demande est restée sans réponse.

Hier, deux hommes ont sauté par-dessus bord de l’Ocean Viking avant d’être secourus en mer par nos marins-sauveteurs. Tôt ce matin, un homme est passé à l’acte en tentant de se pendre alors qu’au même moment deux autres personnes désespérées ont entamé une grève de la faim. Des bagarres ont également éclaté sur le pont et nous dénombrons six tentatives de suicide en moins de 24h.

Outre la détresse psychologique aigüe de certains rescapés, les conditions météorologiques se détériorent ce qui constitue une menace supplémentaire pour la vie des personnes qui pourraient se jeter à la mer depuis l’Ocean Viking afin d’atteindre les côtes à la nage.

Cette situation d’urgence est la conséquence directe d’un blocage long et inutile en mer et de l’absence d’une solution de débarquement dans un lieu sûr.

Le droit maritime est clair : un sauvetage n’est finalisé que lorsque les rescapés ont atteint un lieu sûr, et celui-ci doit être désigné par les autorités maritimes compétentes. La première demande d’un lieu sûr où débarquer les rescapés a été envoyée il y a une semaine aux autorités maritimes italiennes et maltaises. Cette requête a été réitérée à six reprises mais seules des réponses négatives nous ont été adressées. Aucune indication de solution n’a été proposée.

Nous répétons notre appel aux autorités compétentes et à l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne, de se mobiliser urgemment et de se coordonner pour offrir une solution aux 180 rescapés à bord de l’Ocean Viking. Leur sécurité et celle de notre équipage en dépend.
Merci d’être à nos côtés,
L’équipe de SOS MEDITERRANEE
#TousSauveteurs



sosmediterranee.fr

Conformément à la loi Informatique et Libertés, vous disposez d’un plein droit d’accès, de modifications ou de suppression des données personnelles vous concernant. Vous pouvez à tout moment exercer ce droit en vous adressant à SOS MEDITERRANEE – CS 20585 – 13205 Marseille CEDEX 01 – France.