D’ici et d’ailleurs


Deux magistrates font un «  faux » qui envoie un homme en prison, il se suicide


Esclaves des pays du golfe : le sang et le déshonneur




Personnes déplacées: les dix crises les plus négligées au monde se trouvent en Afrique



Tchad : Les forces de sécurité se livrent à des abus en plein dialogue national



Mobilisation partielle

Après la mobilisation décrétée par Vladimir Poutine, des milliers de citoyens russes ont pris le chemin de l’exil dans des pays les acceptant sans visa. (ASTRID AMADIEU / FRANCEINFO)

Lire ICI



Au moins 8 journalistes arrêtés en Russie lors des manifestations anti-mobilisation


Au Brésil, la presse, cible d’attaques massives du clan Bolsonaro


Guerre en Ukraine : la liste des journalistes victimes d’exactions s’allonge de jour en jour

Livraison de casques et de gilets pare-balles au Centre pour la liberté de la presse créé par RSF à Lviv  ©Robin Grassi RSF


Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, Reporters sans frontières (RSF) documente les attaques visant directement les professionnels des médias portant un brassard “Presse” et déplore de plus en plus de journalistes morts et blessés dans l’exercice de leur métier. RSF offre un soutien aux journalistes sur le terrain et demande aux autorités russes et ukrainiennes de garantir leur sécurité, conformément aux conventions internationales.

Lire ICI

Les grèves se multiplient dans les rédactions


Le climat social est délétère dans de nombreuses rédactions, où les mobilisations des salariés se multiplient depuis plusieurs mois. De France Bleu à France Info en passant par le groupe Ebra (propriété du Crédit Mutuel, qui détient les journaux de l’est du pays), et plusieurs autres titres de la PQR, les salariés luttent pour de meilleures conditions de travail et davantage de moyens matériels.

Lire ICI

Macron candidat : journalisme de révérence à la Une



Le gratin des commentateurs politiques la scrutait depuis longtemps : l’officialisation de la candidature d’Emmanuel Macron est intervenue au soir du 3 mars, à travers l’annonce d’une « lettre aux Français » publiée le lendemain dans la presse quotidienne régionale (PQR). Qu’elle ait été ou non mise à la Une, qu’elle ait été ou non publiée in extenso ne change rien au problème central : la porosité – pour ne pas dire plus – entre journalisme et communication, qui aboutit à la co-fabrication d’un « événement » devenant dès lors indissociablement politique et… médiatique. Les rédactions parlent d’un texte tout en « sobriété » ? Elles en ont fait un cirque.

Lire ICI

Pour que vos impôts financent la presse indépendante plutôt que les médias des milliardaires


« Pour que vos impôts cessent de financer les Bolloré ! Et pour que la presse pas pareille, citoyenne, indépendante des grands groupes privés, investie dans l’éducation aux médias, soit soutenue par une politique publique ambitieuse, en toute transparence » : Acrimed est cosignataire de la pétition lancée par le Ravi le 2 février. Pour la signer, c’est là.

Lire aussi ICI

Extrême-droite


Dans la presse d’extrême droite, on est toujours nostalgique de la collaboration

C’EST REPARTI COMME EN 40 !


Rivarol explique que la loi Veil sur l’avortement est responsable de la pédophilie. Breizh Info assure que les noirs ont un plus petit cerveau et Papacito se touche le sexe. Bref, StreetPress a lu la presse d’extrême droite de janvier.

Lire ICI



Enquête sur l’écofascisme : comment l’extrême-droite veut récupérer l’écologie


«Tuer les envahisseurs» pour «sauver l’environnement», «sauvez les abeilles pas les migrants»… L’extrême droite se réapproprie les fondements de l’écologie pour légitimer ses discours de haine. L’écofascisme se propage en France, et le péril est imminent.

Lire ICI

Contre la dépolitisation de l’information sur France Inter (communiqué SNJ-CGT)

« Tapis rouge et carton jaune pour la com’ politique à France Inter » : nous reproduisons ci-dessous un communiqué du SNJ-CGT Radio France, publié le 27 janvier – suite notamment à la diffusion par France Inter d’une interview de Marine Le Pen [1]. (Acrimed)

Lire ICI

Hongkong : le site « CitizenNews » cesse ses activités en raison de craintes pour la sécurité de ses journalistes


Chris Yeung, le cofondateur de « CitizenNews », le 3 janvier 2022, à Hongkong. VINCENT YU / AP


Après l’« Apple Daily » et « Stand News », « CitizenNews » vient, à son tour, d’annoncer la cessation de ses activités. Le climat pour la presse s’est considérablement dégradé avec la répression qui a suivi la mobilisation populaire de 2019.

Lire ICI

et ICI

Zemmourmania




Nous pourrions l’ignorer. Mais on ne combat pas les ennemis de la démocratie, de la tolérance, de la citoyenneté sociale, d’une démocratie forte et vivante, de la laïcité, des libertés, de l’égalité des droits et de la fraternité comme fondement d’une société fraternelle et, donc, solidaire, en ne condamnant pas les instrumentalisations xénophobes et en se taisant…


Petite revue de presse:


Plus de 7 millions de téléspectateurs devant Zemmour sur TF1


Vidéo de candidature bafouant les droits d’auteur : la facture s’annonce salée pour Zemmour

Candidature d’Eric Zemmour à la présidentielle : on fait le point sur les procédures judiciaires contre le polémiste


Entre Eric Zemmour et une partie de l’élite économique et intellectuelle, une étrange bienveillance


Eric Zemmour : ne pas en rire