Une mère de famille fuit Kiev et trouve refuge en Pologne après un périple de plusieurs jours

Des familles transportant leurs effets personnels franchissent le poste-frontière de Zosin en Pologne après avoir fui l’Ukraine.   © HCR/Chris Melzer

Après un voyage épuisant de trois jours en voiture, Olga et ses enfants font partie des centaines de milliers de personnes qui ont fui l’Ukraine en quête de sécurité dans les pays voisins.

Lire ICI

« Quand on commence à renoncer à des libertés, on ne revient pas en arrière »

AVEC LE JOURNALISTE PIERRE JANUEL, ANNE-SOPHIE SIMPERE PUBLIE : « COMMENT L’ÉTAT S’ATTAQUE À NOS LIBERTÉS, TOUS SURVEILLÉS ET PUNIS »


La France est-elle devenue un système répressif ? Dans un ouvrage, Anne-Sophie Simpere d’Amnesty international et Pierre Januel, journaliste, reviennent sur vingt ans de libertés publiques progressivement rognées.

Lire ICI

Afrique de l’Ouest : l’ONU s’alarme des atteintes aux droits humains au Mali et de la crise en Guinée

« Au Mali, à la suite du coup d’État du mois de mai – le deuxième en dix mois – les activités extrémistes violentes et les graves violations et atteintes aux droits humains se poursuivent sans relâche », a dénoncé à Genève, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Michelle Bachelet. Ces abus s’étendent désormais à des « zones auparavant épargnées dans le sud du pays », a-t-elle ajouté, à l’ouverture de la 48ème session du Conseil des droits de l’homme.

Et s’agissant de la situation en Guinée, la Haut-Commissaire a déploré le fait « qu’une nouvelle transition non démocratique du pouvoir ait été infligée au peuple de ce pays ».

La situation sécuritaire au Mali s'est détériorée au point que la survie même de l'État est menacée.
La situation sécuritaire au Mali s’est détériorée au point que la survie même de l’État est menacée.

Lire ICI

Le ministre de l’Intérieur sévèrement rappelé à l’ordre par le Conseil d’État

« Beauvau de la sécurité », c’est mal parti…

© AFP, Thomas COEX, POOL

« Hormis Claire Hédon [Défenseure des droits, qui interviendra début mai, ndlr], il n’y a pas de personnalités morales avec une réflexion de longue date sur la police. L’idée semble de dire qu’elle peut être gérée comme une entreprise« , déplore le chercheur au CNRS Sebastian Roché, spécialiste de la relation police-population.

Lire ICI

Une proposition de loi sécurité globale contre la liberté de la presse