D’ici et d’ailleurs



Calais : nouvelles accusations de violences policières contre des migrants


Système ARENH : « Une arnaque à 8 milliards »


États-Unis: un juge du Texas conteste l’obligation de rembourser des médicaments anti-sida


En Suisse comme ailleurs, les mouvements pro-vie gagnent du terrain


Désinformation et propagande de guerre russe diffusées par Eutelsat : RSF saisit l’ARCOM


Syrie : Les enfants handicapés manquent de protection


Éducation: cinq écoles pour filles ont rouvert dans l’est de l’Afghanistan

« On est oubliées » : les femmes antillaises, victimes invisibles du chlordécone

Exposée au chlordécone durant son travail dans une bananeraie, Marie-Anne Georges a eu deux cancers. – © Romuald Gadegbeku/Reporterre


Contrairement aux hommes, les femmes victimes du chlordécone ne bénéficient pas d’une reconnaissance comme maladie professionnelle. Pourtant, aux Antilles, elles aussi ont été exposées à ce pesticide sur les plantations de bananes.

Lire ICI

L’Aide médicale d’État : « Les sans-papiers ne sont pas mieux traités que les Français modestes »

Ali, un des interprètes de MSF, aide l’équipe médicale sous la tente. Crédit : InfoMigrants


Suscitant de nombreux fantasmes, l’Aide médicale d’État (AME) permet à des étrangers en situation irrégulière en France d’avoir accès à un panier de soins pris en charge par la sécurité sociale. Mais contrairement aux rumeurs, l’État ne paie pas l’intégralité des frais de soins, mais une partie seulement. De quels soins s’agit-il ? Qui paie ? InfoMigrants fait le point.

Lire ICI

Droit à la santé et à la protection maladie pour toutes les personnes fuyant les persécutions, sans discrimination