Aux États-Unis, Facebook a transmis à la police les messages d’une adolescente poursuivie pour avortement

Après la décision de la Cour Suprême, le patron de Facebook (Meta) avait assuré que des efforts seraient faits pour protéger ces données sensibles © AFP – JOAN CROS / NURPHOTO


Ces messages ont révélé des échanges avec sa mère, où celle-ci lui donne des pilules abortives et lui explique comment les prendre, passés les délais légaux. Facebook s’est défendu dans un communiqué, arguant que le mandat judiciaire portait sur une enquête pour « fausse-couche » et non « avortement ».

Lire ICI

ICI et AILLEURS


Sida : la lutte contre le virus manque de financement


Le photovoltaïque taille à la hache les forêts du Sud et gagne l’est


TotalEnergies « ne paie pas d’impôt en France », alors qu’il enregistre des « profits exceptionnels », dénonce l’économiste Maxime Combes


Restriction du droit à l’IVG aux Etats-Unis : médicaments sur la sellette


Aux cinéastes iraniens arrêtés: «Notre soutien sera sans relâche jusqu’à votre libération»


Maroc : Un « manuel » pour déguiser la répression des opposants


COMMENT LES TALIBANS S’ATTAQUENT AUX DROITS DES FEMMES EN AFGHANISTAN

Assaut du Capitole : Donald Trump devra « réponde de ses actes devant la justice », selon la commission d’enquête parlementaire

Bennie Thompson, qui préside la commission de la Chambre des représentants en charge de ces investigations des évènements du 6 janvier, présent par visoconférence à Washington (Etats-Unis), le 21 juillet 2022. (OLIVER CONTRERAS / AFP)


Selon les élus de la Chambre des représentants, l’ex-président des Etats-Unis a failli à « son devoir de commandant en chef » en permettant le déferlement de violences de ses partisans.

Lire ICI

Droits et Libertés

Vidéosurveillance : les caméras « intelligentes » ne sont pas autorisées dans l’espace public, tranche la Cnil


Alexandria Ocasio-Cortez arrêtée à Washington avec d’autres parlementaires lors d’une manifestation pour le droit à l’avortement


Dans l’actualité


États-Unis : une fusillade fait au moins six morts lors d’un défilé du 4 juillet


Guerre en Ukraine, en direct : Poutine ordonne de continuer la guerre, la bataille de Donetsk se prépare


Méditerranée : 71 migrants secourus au cours d’une traversée, dont un bébé de quatre mois


Drame de Melilla : au Maroc, 36 migrants passent en procès pour « violences » contre les forces de l’ordre


Burkina Faso : les menaces se multiplient contre les journalistes


« Signal très particulier », « régression », « mépris »… : des élus réagissent au passage des Outre-mer dans le giron de l’Intérieur


AUX ETATS-UNIS, LE LOBBYING DES « ÉVANGÉLIQUES » MENACE LES DROITS HUMAINS


Meta emboîte le pas à TikTok : vers la désinformation assistée par intelligence artificielle


Communautarisme : quand l’extrême-droite s’organise pour vivre entre blancs


Etats-Unis : des manifestations dans l’Ohio après la vidéo d’un homme noir criblé de balles par la police

Des manifestants tiennent des pancartes « Justice pour Jayland » devant l’hôtel de ville d’Akron pour protester contre le meurtre de Jayland Walker, abattu par la police, à Akron (Ohio), le 3 juillet 2022. (MATTHEW HATCHER / AFP)


Jayland Walker, 25 ans, a été tué le 27 juin alors qu’il fuyait des policiers à pied après une poursuite en voiture.

Lire ICI et voir ICI

Dans l’actualité


« Je vis sous le seuil de pauvreté »


TÉMOIGNAGES. Droit à l’avortement : « J’ai avorté en 1969 sur une table de cuisine, curetage a vif… »


« N’importe qui peut être arrêté » : à Hong Kong, la Chine a réduit la société civile au silence


France : les fantômes de l’Algérie française s’invitent à l’Assemblée nationale


Interdiction de l’IVG aux États-Unis : des Américaines vont avorter au Mexique


Égypte : ces présentateurs à la solde du pouvoir qui mènent campagne contre les journalistes


Yaël Braun-Pivet : la fossoyeuse de la commission Benalla au perchoir de l’Assemblée nationale


Etats-Unis : la justice suspend temporairement les lois qui interdisent l’avortement en Louisiane

Une manifestation pour le droit à l’avortement, à Washington DC, le 26 juin 2022. (NATHAN HOWARD / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)


Des batailles juridiques ont été engagées dans tout le pays pour empêcher les États d’interdire ou de limiter davantage l’avortement, après la décision de la Cour suprême de révoquer le droit constitutionnel à l’IVG.

Lire ICI

Dans l’actualité


Roundup : la Cour suprême des États-Unis condamne Monsanto


États-Unis : les anti-avortement concentrent leurs efforts à l’échelle locale


Deux portails d’information philippins censurés pour des accusations grotesques de “terrorisme communiste”

Dernière minute : la Cour suprême américaine revient sur Roe vs Wade, les États libres d’interdire l’IVG


États-Unis : un pas en avant et un pas en arrière vers un contrôle des armes à feu


Aux États-Unis, c’est une première depuis des décennies, le Sénat a voté une loi sur le contrôle des armes à feu. Elle n’est pas aussi sévère que l’aurait souhaité le président Biden, mais elle représente une vraie avancée. Au même moment, la Cour Suprême invalidait les restrictions au port d’armes prévues dans une loi pour l’état de New York.

Lire également ICI et ICI

Dans l’actualité


Afghanistan : un séisme de magnitude 5,9 fait au moins 920 morts


Tunisie : Forte mobilisation contre le projet de nouvelle Constitution


Des sénateurs américains dévoilent une proposition de loi pour limiter la violence par arme à feu


Cambodge : Annuler les condamnations des « cinq d’ADHOC »


Affaire Fiminco : Bruno Le Maire ne répond plus


En Tanzanie, des Masaï expulsés de leurs terres au nom de la protection de la faune sauvage et du tourisme

Scandales alimentaires: la CGT dénonce les ravages de la rentabilité financière à tout prix

Nouvelle fusillade meurtrière aux Etats-Unis, mais nulle loi à l’horizon

Devant la Memorial High School de Tulsa mercredi soir. (Ian Maule/Tulsa World. AP)


Quatre personnes sont mortes mercredi dans un hôpital de Tulsa, en Oklahoma, sous les tirs d’un homme qui s’est ensuite suicidé. Pendant ce temps, malgré les appels à légiférer pour restreindre la circulation d’armes, la majorité démocrate demeure impuissante au sein d’un Congrès paralysé par l’opposition conservatrice.

Fusillade au Texas: rien ne justifie aujourd’hui le fétichisme autour du deuxième amendement

Jeudi, des proches de Tess Mata, une des victimes de la tuerie d’Uvalde, se sont rassemblés dans un mémorial de la ville texane pour lui rendre hommage. (Chandan Khanna/AFP)


Les pro-armes continuent de convoquer un article écrit en 1791, époque où les armes concernées étaient des mousquetons, autrement moins maniables que celles qui circulent aujourd’hui, analyse Denis Lacorne.

Lire ICI

États-Unis : pourquoi la NRA, le lobby des armes américain, continue de dicter sa loi ?

La convention annuelle de la National Rifle Association (NRA) à Houston, au Texas, le 26 mai 2022. AP/ Michael Wyke


La fusillade dans une école élémentaire au Texas qui a coûté la vie à 19 enfants et deux enseignantes relance le débat sur le port d’armes aux États-Unis. La National Rifle Association (NRA) a réagi en dénonçant « l’acte d’un criminel isolé et dérangé ».

Lire ICI

et ICI

Etats-Unis : la NRA, principal lobby proarmes, ouvre son assemblée annuelle au Texas

Des armes sont présentées au George R. Brown Convention Center de Houston, le 26 mai 2022. MICHAEL WYKE / AP


Cet événement est organisé à seulement quelques heures de route de l’école primaire d’Uvalde, où un adolescent de 18 ans a tué dix-neuf enfants et deux enseignantes, le 24 mai.

Lire ICI

L’extrême droite aux Etats-Unis, un empoisonnement meurtrier des esprits


L’éditorial du « Monde » revient sur la tuerie raciste et préméditée de Buffalo qui révèle que le terrorisme menaçant les Américains est désormais intérieur, motivé par le suprémacisme blanc.

Lire ICI

Etats-Unis : Karine Jean-Pierre devient la première femme noire et la première lesbienne porte-parole de la Maison Blanche

Karine Jean-Pierre s’adresse à des journalistes à la Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 14 février 2022. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)


Elle remplacera Jen Psaki, dont elle était jusqu’ici l’adjointe, à partir du 13 mai, selon un communiqué de la Maison Blanche.

Lire ICI

Etats-Unis : la Cour suprême prépare la fin du droit constitutionnel à l’avortement

Des manifestantes devant la Cour suprême américaine, à Washington DC, le 2 mai 2022. (KEVIN DIETSCH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)


D’après le site d’information Politico, la plus haute juridiction du pays a rédigé une décision qui renverserait le fameux arrêt Roe contre Wade, qui a fait de l’avortement un droit constitutionnel en 1973. Ce revirement, s’il entrait en vigueur, serait une victoire pour les États conservateurs qui multiplient les restrictions contre l’IVG.

Lire ICI

Ketanji Brown Jackson : première femme afro-américaine à la Cour suprême des Etats-Unis

Alors encore candidate à la Cour suprême, la juge Ketanji Brown Jackson, prête serment pour son audition de confirmation devant la commission judiciaire du Sénat, le 21 mars 2022, au Capitole à Washington.   ©AP Photo/Jacquelyn Martin


Joe Biden l’avait promis, il l’a fait. Il a choisi une femme noire pour siéger à la Cour suprême des Etats-Unis et son choix vient d’être validé par le Sénat. La nomination de la juge Ketanji Brown Jackson, favorite dès l’annonce du départ de son prédécesseur, est une première historique.

Lire ICI