Le déplacement forcé a atteint un niveau record en 2021 et trop peu de personnes déracinées peuvent rentrer chez elles

Deux soeurs déplacées de Djalalabad dans leur logement temporaire à Kaboul, en Afghanistan.   © HCR/Andrew McConnell


Le nombre de personnes contraintes de fuir la violence, la guerre et les persécutions dépasse largement celui des solutions qui leur sont proposées.

Lire ICI

HCR : L’Ukraine et d’autres conflits font passer le nombre total de personnes déracinées au-dessus de 100 millions pour la première fois

Oleksandra ramène des couvertures et des vêtements chauds dans la chambre qu’occupe sa famille dans la résidence universitaire de Mukachevo.  © HCR/Igor Karpenko


Ce chiffre doit servir d’avertissement et nous inciter à agir davantage pour promouvoir la paix et lutter contre toutes les causes du déplacement forcé, déclare le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

Lire ICI

Le HCR s’inquiète de la « normalisation » des violences et des refoulements aux frontières de l’UE

Des réfugiés dans le camp de Moria en Grèce (archives). Crédit : Getty images


Filippo Grandi, le Haut-commissaire de l’ONU aux réfugiés, s’est dit préoccupé, lundi, par « le nombre croissant d’incidents de violence et de graves violations des droits de l’Homme à diverses frontières européennes ». Il craint que les refoulements et les violences physiques ne « deviennent la règle » en Europe et se banalisent.

Lire ICI

et ICI

Deux journalistes en mission pour l’ONU arrêtés en Afghanistan

L’ambassade des nations unies à Genève (Suisse), en septembre 2021. | DENIS BALIBOUSE / REUTERS


Deux journalistes étrangers en mission pour le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) en Afghanistan ont été arrêtés à Kaboul. L’agence des Nations unies a annoncé, vendredi 11 février 2022, qu’ils sont détenus avec leurs collègues afghans.

Lire ICI

Le HCR a besoin de 59,6 millions de dollars pour venir en aide à 100 000 personnes déplacées par la violence dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun

Amina et ses trois petits-enfants sur un site d’accueil pour les réfugiés camerounais à Oundouma, au Tchad.   © HCR/Aristophane Ngargoune


Le HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, a lancé aujourd’hui un appel de fonds supplémentaire de 59,6 millions de dollars pour apporter un soutien d’urgence à 100 000 réfugiés, déplacés internes et membres des communautés d’accueil au Tchad et au Cameroun, suite aux violences intercommunautaires dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun.

Lire ICI

La dernière décennie de conflits au Sahel a entraîné le déplacement de 2,5 millions de personnes


Mairama porte son fils dans le dos sur un site pour familles déplacées à Ouahigouya, au nord du Burkina Faso.   © HCR/Benjamin Loyseau


Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, appelle à une action internationale concertée pour mettre fin au conflit armé dans la région du Sahel central, qui a forcé plus de 2,5 millions de personnes à fuir leur foyer au cours de la dernière décennie.

Lire ICI

Le HCR déplore les pertes en vies humaines en mer Égée, avec au moins 31 morts et plusieurs personnes disparues

La côte égéenne en Grèce.   © HCR/Achilleas Zavallis


Le HCR, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, est profondément attristé par le bilan tragique des récents naufrages en mer Égée, en Grèce. Au moins 31 personnes ont perdu la vie dans trois naufrages distincts entre le 21 et le 24 décembre. De nombreuses personnes sont toujours portées disparues.

Lire ICI

Des lacunes importantes dans l’éducation des réfugiés : deux tiers des jeunes réfugiés risquent de ne jamais atteindre l’école secondaire


Des élèves assistent à un cours de sciences à l’école St. Michaels du camp de réfugiés de Tongogara à Chipinge, au Zimbabwe, le 26 avril 2021.  © HCR/Zinyange Auntony


Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, appelle la communauté internationale à garantir l’éducation secondaire des enfants et des jeunes réfugiés, alors que les taux d’inscription à l’école et à l’université restent sévèrement limités.

Lire ICI

Le HCR est vivement préoccupé par les violences sexuelles systématiques dans la province du Tanganyika en RDC


Les femmes et les jeunes filles déplacées internes souffrent de manière disproportionnée de la violence sexuelle et sexiste en République démocratique du Congo.   © HCR/Olivia Acland


Ceci est un résumé des déclarations de la porte-parole du HCR Shabia Mantoo – à qui toute citation peut être attribuée – lors de la conférence de presse du 13 août 2021 au Palais des Nations à Genève.


Lire ICI

“La Convention et le Protocole restent des instruments clés pour renforcer la protection des personnes déplacées de force”


70 ans de la Convention relative au statut des réfugiés  © Livio Senigalliesi


Paolo Artini, Représentant du HCR en France, revient sur l’histoire de la Convention de 1951 et rappelle pourquoi ce texte reste si pertinent et nécessaire aujourd’hui.


Lire ICI

La Convention de 1951 relative au statut des réfugiés : 70 ans de protection vitale pour les personnes déracinées


Des réfugiés originaires de pays d’Europe de l’Est photographiés dans un camp en Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. Lors de l’établissement du HCR en 1950, environ 1,25 million de réfugiés relevaient de sa compétence.   © HCR


Ce jour marque le 70e anniversaire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, un traité international essentiel. Selon le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, il est plus urgent que jamais de se réengager en faveur de ses principes fondamentaux et d’en retrouver l’esprit.


Lire ICI

Le HCR salue la décision du Togo d’intensifier ses efforts pour lutter contre l’apatridie


La campagne #Jexiste a été lancée par le HCR en 2014 pour éliminer l’apatridie en 10 ans à travers le monde.  © UNHCR


Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, se félicite de l’adhésion du Togo aux Conventions des Nations Unies sur l’apatridie.


Lire ICI

Dans de nombreux pays, les femmes sont victimes de discriminations lors de l’enregistrement des naissances, avertissent le HCR et l’UNICEF


Samira, une Maman syrienne, lors d’une visite au centre communautaire du HCR à Alep, afin d’obtenir une aide juridique pour l’enregistrement de la naissance de son bébé.   © HCR/Qusai Alazroni


GENÈVE/NEW YORK– L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) publient aujourd’hui un rapport conjoint mettant en évidence la discrimination qui, dans de nombreux pays, compromet la capacité des femmes à enregistrer la naissance de leurs enfants, une situation qui expose ces derniers au risque d’apatridie.


Lire ICI

Le dossier des réfugiés



Un bon moyen de se tenir au courant de l’actualité en matière de déplacement.


Lire ICI

Le HCR publie les besoins en matière de réinstallation de réfugiés pour 2022


Des réfugiés syriens arrivent au camp de Bardarash à Dohouk, dans la région du Kurdistan d’Irak, en 2019.   © HCR/Hossein Fatemi


L’année prochaine, quelque 1,47 million de réfugiés auront besoin d’être réinstallés, selon les toutes dernières estimations annoncées par le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, dans son rapport intitulé Projected Global Resettlement Needs 2022 et publié ce 23 juin.


Lire ICI

La vie numérique des réfugiés





Comment les populations déplacées de force utilisent la téléphonie mobile et quels sont les défis qu’elles rencontrent au quotidien ?
Un rapport qui mériterait d’être étendu à l’Europe et à la France où l’on retrouve les mêmes problématiques.

Lire ICI

HCR : la décision du président Biden en matière de réinstallation des réfugiés permettra de sauver des vies


Une famille de réfugiés syriens photographiée chez eux, en mai 2016. Ils ont été réinstallés aux États-Unis depuis la Jordanie.   © HCR/Tone Stockenstrom

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a salué aujourd’hui la décision du président Joe Biden d’augmenter le nombre de réfugiés pouvant être admis aux États-Unis, déclarant que cela enverrait un signal fort aux autres pays pour qu’ils suivent la même voie.

Lire ICI

Vœux communs du HCR France et de la Diair en 2021

UNHCR/Josselin Brémaud

En 2021, le Haut-Commissariat pour les réfugiés en France et la Délégation interministérielle à l’accueil et à l’intégration des réfugiés présentent leurs vœux conjointement, pour une nouvelle année placée sous le signe de la collaboration avec les réfugiés et tous les acteurs de la solidarité.

ICI

HCR, OIM : L’interception en mer n’est pas la solution pour les traversées de la Manche


Des réfugiés et des migrants arrivent au port à bord d’un zodiac des gardes-frontières après avoir été interceptés lors de la traversée de la Manche depuis la France à bord de petites embarcations le 11 août 2020 à Douvres, en Angleterre  © © Leon Neal/Getty Images/AFP

Le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) sont préoccupées par la proposition d’intercepter les bateaux et de renvoyer les personnes qui tentent de traverser la Manche de façon irrégulière. Le déploiement prévu de grands navires de guerre pour dissuader ces traversées et bloquer de petites embarcations de faible tonnage peut entraîner des incidents dommageables et potentiellement fatals.

Lire ICI