Burkina Faso : exactions de toutes parts contre la population

Un soldat burkinabé passe devant un groupe de villageois déplacés par les hostilités dans la région du Sahel dans le nord du Burkina Faso, le 3 février 2020. © 2020 Olympia de Maismont/AFP via Getty Images


Des islamistes armés ont tué et violé des civils. L’armée et des milices pro-gouvernementales ont riposté en procédant à des exécutions sommaires et à des disparitions forcées.

Lire ICI

L’insécurité pousse davantage de Burkinabés à l’exil, aggravant les tensions dans la fragile région du Sahel

Un père et son enfant dans un centre pour familles déplacées à Ouahigouya, au Burkina Faso.   © HCR/Benjamin Loyseau


La région du Sahel, déjà en proie à l’instabilité politique, à une violence généralisée, à des pénuries alimentaires et touchée de manière disproportionnée par la crise climatique, est aujourd’hui confrontée à une augmentation des mouvements de réfugiés en provenance du Burkina Faso. Ces derniers fuient les attaques brutales de groupes armés, notamment dans la région frontalière avec la Côte d’Ivoire.

Lire ICI

Burkina Faso : Le coup d’État est une menace pour les droits humains

Une capture d’écran montre le capitaine Kader Ouedraogo (porte-parole) en train de confirmer le coup d’État militaire à la télévision d’État RTB à Ouagadougou, au Burkina Faso, le 24 janvier 2022. © 2022 Anadolu Agency via Getty Images


Au Burkina Faso, les militaires responsables du coup d’État perpétré en janvier devraient garantir la protection des droits humains et faciliter une transition rapide vers un régime démocratique, a déclaré aujourd’hui Human Rights Watch. Ils devraient donner la priorité à un traitement digne des personnes en détention, garantir que les journalistes et activistes puissent travailler librement, et veiller à ce que les opérations de lutte contre le terrorisme soient menées dans le respect des droits fondamentaux.  

Lire ICI

Burkina: manifestation de soutien aux putschistes, Ouagadougou retrouve le calme

Des milliers de Burkinabè se rassemblent place de la Nation à Ouagadougou le 24 janvier 2022 pour célébrer la prise du pouvoir par les militaires – OLYMPIA DE MAISMONT (AFP)


Au lendemain du coup d’Etat au Burkina Faso qui a renversé le président Roch Marc Christian Kaboré, une manifestation de soutien aux putschistes est prévue mardi à Ouagadougou où le calme est revenu après des jours de tension.

Lire ICI