A Calais on n’exclut pas, on persécute.

Quand des policiers refusent de faire la chasse aux migrants

« IL Y A TOUJOURS LA POSSIBILITÉ DE DIRE “NON”, DE NE PAS APPLIQUER LES ORDRES » STREET PRESS


Dans la Roya, vallée des Alpes-Maritimes voisine de l’Italie, la police tente, souvent au mépris du droit ou brutalement, d’arrêter les exilés qui ont passé la frontière. Mais certains fonctionnaires refusent d’endosser le mauvais rôle. Récits.

Lire ICI

Le Rwanda, ou le mirage d’une « terre promise » pour les réfugiés

Des jeunes réfugiés dans le centre de Gashora, au Rwanda. Crédit : DW


Choisi par le Royaume-Uni pour y transférer ses demandeurs d’asile en attendant le traitement de leur dossier, le Rwanda s’impose, depuis quelques années, comme le pays d’accueil de prédilection des réfugiés du monde entier. Mais derrière les effets d’annonce et les articles élogieux d’une presse locale cadenassée, la réalité est bien différente pour les exilés.

Lire ICI

Reims: plus de 50 réfugiés en danger de mort été comme hiver

Le camp du parc Saint-John Perse de Reims a été démantelé plusieurs fois. • © Isabelle Forboteaux, France Télévisions


Plus de 50 personnes réfugiées sont présentes au camp Saint-John Perse, à Reims (Marne). Le collectif Sövkipeu appelle les autorités à réagir alors qu’elles manquent « d’eau, de nourriture, et de couches ».

Lire ICI


On parlait déjà d’eux en mars et rien n’a été fait, sinon, depuis 2016, démanteler le camp en attendant leur retour… A quand l’ouverture d’un centre d’accueil pour une prise en charge responsable et humaine ?

Lire ICI

France : illustration de la condition des sans papiers


Ils sont Guinéens, Maliens, Ivoiriens et sans papiers. Ils travaillent pour une entreprise privée qui gère pour l’Etat un centre d’hébergement d’urgence. Depuis une semaine, ils sont en grève pour réclamer leurs arriérés de salaires.


À Paris, l’errance des exilés afghans


Calais : un migrant filme une scène d’humiliation et de violences verbales de la part de CRS


Le Conseil d’État valide le rétablissement des contrôles aux frontières intérieures françaises


« Il n’ y a jamais eu autant de réfugiés dans le monde » 


Darmanin annonce une loi pour faciliter l’expulsion des délinquants étrangers


Gerald Darmanin veut faciliter l’expulsion des délinquants étrangers. (Arnaud Andrieu/SIPA /


Moins de 10 % des Obligations de quitter la France (OQTF) ont été appliquées en 2020. Le ministre de l’Intérieur veut lever les obstacles.

Lire ICI


Policiers agressés à Lyon : bien que « hors de cause », le suspect devra être expulsé, selon Gérald Darmanin

Exilés en Ile-de-France: «On refuse de nous loger alors que des places sont vides»

Les associations d’aide aux exilés ont lancé un appel à manifester samedi, pour dénoncer «la politique d’accueil différentialiste» entre les réfugiés ukrainiens et les autres. (Francois Mori/AP)


Plusieurs associations se sont mobilisées samedi à Paris pour dénoncer les conditions d’accueil différenciées entre les réfugiés ukrainiens et ceux venant d’autres pays. De nombreux exilés ont répondu présent.

Lire ICI

Une évaluation mondiale montre que la réponse internationale au Covid-19 n’a pas été à la hauteur des droits des réfugiés

Les mesures prises face à la pandémie de Covid-19 n’ont pas su atténuer les risques pour les réfugiés, notamment l’aggravation des inégalités en matière d’éducation pour les enfants réfugiés.   © HCR/Zahra Nazari


GENÈVE – Selon un important rapport international publié aujourd’hui, la réponse mondiale à la pandémie de Covid-19 n’a pas suffisamment tenu compte des droits des réfugiés, et ce malgré les efforts extraordinaires des acteurs locaux et de la communauté internationale.

Lire ICI

Emploi : « L’intégration des réfugiés, c’est un marathon, pas un sprint »

54 094 personnes ont obtenu le statut de réfugié en France en 2021. La grande majorité n’a pas accès au marché du travail. Crédit : Mehdi Chebil


Compétences linguistiques insuffisantes, impossibilité de faire reconnaître en France des diplômes obtenus hors de l’Union européenne, mal-logement : pour les réfugiés en France, décrocher un emploi est un parcours du combattant. Mais à l’heure où les employeurs font face à des pénuries de main-d’œuvre, les entreprises se disent prêtes à se tourner vers « ce nouveau vivier de recrutement ». Interview.

Lire ICI

Journée mondiale du réfugié


La Journée mondiale du réfugié est une journée internationale qui a été établie par les Nations Unies afin de rendre hommage aux réfugiés à travers le monde entier. Célébrée chaque année le 20 juin, elle met en lumière la persévérance et le courage des personnes qui ont été contraintes de fuir leur pays d’origine pour échapper au conflit ou à la persécution. La Journée mondiale du réfugié est l’occasion de favoriser une meilleure compréhension et une plus grande empathie sur le sort des réfugiés et de faire connaître leur résilience alors qu’ils démarrent une nouvelle vie.

Voir ICI et ICI

Le déplacement forcé a atteint un niveau record en 2021 et trop peu de personnes déracinées peuvent rentrer chez elles

Deux soeurs déplacées de Djalalabad dans leur logement temporaire à Kaboul, en Afghanistan.   © HCR/Andrew McConnell


Le nombre de personnes contraintes de fuir la violence, la guerre et les persécutions dépasse largement celui des solutions qui leur sont proposées.

Lire ICI

Des non-Ukrainiens réfugiés en France menacés d’expulsion

Au moment de leur fuite d’Ukraine, les réfugiés africains avaient aussi connu pour certains des difficultés aux frontières. AP/ Bernat Armangue (27 février). 


Des refus de protection temporaire, voire des obligations à quitter le territoire français : des non-Ukrainiens se voient confronter aux difficultés administratives en France après avoir fui le pays en guerre. Des associations contestent ces décisions. 

Lire ICI

« Je dépends des autres pour faire manger mon fils » : dans le camp grec de Nea Kavala, des migrants toujours sous la menace de la faim

Le camp de Nea Kavala, au nord de la Grèce, en octobre 2021. Crédit : InfoMigrants


À Nea Kavala, rien ne change. Depuis plusieurs mois, de nombreux migrants de ce campement grec, non loin de la frontière macédonienne, n’ont plus accès à la nourriture. C’est le cas de Marie, une mère de famille congolaise et de son fils de 7 ans. Elle et son enfant ont été exclus du dispositif alimentaire. Témoignage.

Lire ICI

HCR : L’Ukraine et d’autres conflits font passer le nombre total de personnes déracinées au-dessus de 100 millions pour la première fois

Oleksandra ramène des couvertures et des vêtements chauds dans la chambre qu’occupe sa famille dans la résidence universitaire de Mukachevo.  © HCR/Igor Karpenko


Ce chiffre doit servir d’avertissement et nous inciter à agir davantage pour promouvoir la paix et lutter contre toutes les causes du déplacement forcé, déclare le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

Lire ICI

« Une situation absurde » : la galère des étudiants africains en France après avoir fui l’Ukraine

© Bernat Armangue, AP | Des Ukrainiens et des résidents étrangers attendent des trains à la gare de Lviv pour fuir l’Ukraine, le 28 février 2022. Quelques semaines plus tard, des étudiants étrangers rencontrent des difficultés administratives pour pouvoir poursuivre leurs études et leur vie en France.


Depuis le début de la guerre en Ukraine, la France a accueilli plus de 50 000 réfugiés, leur permettant d’avoir une protection temporaire ouvrant droit à un travail ou à des aides sociales et médicales. Mais les étudiants étrangers en exil ont été exclus de ce dispositif, et se trouvent aujourd’hui dans une situation complexe qui risque de mettre en péril leur cursus universitaire et leurs parcours professionnels. Témoignages.

Lire ICI

« La moitié des Ukrainiens qui ont traversé les frontières sont des enfants », alerte la directrice générale de l’Unicef

Une enfant ukrainienne dans un convoi d’évacuation de Marioupol vers Zaporijjia, le 1er avril 2022. (EMRE CAYLAK / AFP)


« C’est presque un enfant chaque seconde qui, depuis deux mois, a franchi les frontières de son pays », selon Ann Avril.

Lire ICI

Fuir la guerre : regards croisés d’un Afghan et d’un Syrien à propos de l’accueil des Ukrainiens

Zulfali est Afghan et vient de la région de Kunduz. Amjad est Syrien et vient d’Alep. Tous deux ont 23 ans. © Tous droits réservés


L’accueil à bras ouverts des Ukrainiens rappelle de douloureux souvenirs à d’autres réfugiés. En 2015, Afghans et Syriens arrivaient en Europe, et notamment en Belgique. Que deviennent-ils après les interminables files devant l’Office des Étrangers ? Nous avons rencontré Zulfali, réfugié afghan et Ajmad, réfugié syrien. Eux aussi ont fui les bombardements dans leurs pays respectifs. Ils ont aujourd’hui 23 ans et construisent leur avenir en Belgique.

Lire ICI

Guerre en Ukraine : le désarroi des étudiants africains réfugiés en France

Des réfugiés qui ont traversé la frontière ukraino-polonaise, à Medyka, en Pologne, le 1er mars 2022. (BEATA ZAWRZEL / ANADOLU AGENCY)


Ils n’entrent pas dans le cadre du dispositif inédit mis en place en France pour les personnes ayant fui l’Ukraine. 

Lire ICI

« Ils se sentent abandonnés » : pour les demandeurs d’asile non-ukrainiens en Belgique, un accueil hors de portée

À Bruxelles, les autorités ont ouvert un centre dédié à l’enregistrement des demandes d’asile des réfugiés ukrainiens. Crédit : Fedasil


La solidarité mondiale à l’égard des réfugiés ukrainiens s’exprime aussi en Belgique, où ils disposent désormais d’une structure dédiée à l’enregistrement de leur demande d’asile. Une mesure bienvenue, selon les associations, qui regrettent cependant que les autres exilés n’aient pas droit à la même sollicitude.

Lire ICI

Protection temporaire pour l’Ukraine : encore des efforts pour être à la hauteur des enjeux