Grève contre la réforme des lycées professionnels : « On veut mettre les jeunes au boulot au détriment de leurs diplômes », dénonce le SNUEP

Des manifestants accrochent une bannière contre la réforme du lycée professionnel sur la façade du rectorat de Toulouse, le 18 octobre 2022. (VALENTINE CHAPUIS / AFP)


La co-secrétaire générale du SNUEP, Sigrid Girardin, estime que la réforme de la filière professionnelle risque d’affaiblir la formation des lycéens, qui auront du mal à « évoluer dans leur carrière ou changer de métier. »

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


Qatar/FIFA : Les revendications des travailleurs migrants en grève doivent être prises en compte


Femmes SDF : à la rencontre des « Invisibles »


Quand France Inter se fait porte-parole du gouvernement


Avec 41 journalistes actuellement détenus, l’Iran est aujourd’hui la troisième plus grande prison au monde pour la profession


« Des pratiques du passé » : Frontex réagit au rapport accablant ses dirigeants


« Parler gentiment a montré ses limites » : face à la crise écologique et climatique, des scientifiques racontent pourquoi ils entrent en rébellion


«Enseigner, ce n’est pas se taire», par Mickaëlle Paty, sœur de l’enseignant assassiné


Elle alerte contre le nouveau projet de Total en Afrique du Sud


« On ne baissera pas les bras » : les travailleurs sans-papiers de Chronopost poursuivent la grève

Les salariés sans-papiers de Chronopost tiennent des piquets de grève devant les entrepôts où ils étaient salariés depuis plusieurs semaines pour exiger leur régularisation, à Alfortville. Crédit : Stéphane Duguet / RFI


Depuis le 7 décembre, une centaine de travailleurs sans-papiers campent devant le hangar de Chronopost à Alfortville, en région parisienne. Tous réclament une régularisation de leur situation, après avoir travaillé des mois voire des années dans des conditions de travail très difficiles.

Lire ICI

Samir, travailleur sans-papiers en France : « Si on se plaint, on nous vire »

Les travailleurs sans-papiers de DPD avait installé un piquet de grève devant l’entreprise. Crédit : DR


Pendant un an, Samir* a travaillé avec de faux papiers pour le groupe de livraison DPD, en région parisienne. Fatigué de ses conditions de travail proches de « l’esclavage » selon lui, l’Algérien a entamé un mouvement de grève avec 70 autres collègues, eux aussi sans-papiers. Depuis quatre mois, les grévistes réclament leur régularisation.

Lire ICI

France : les travailleurs sans-papiers de Chronopost d’Alfortville demandent toujours leur régularisation

Alfortville, en banlieue parisienne, marche des travailleurs sans-papiers de Chronopost le 31 janvier 2022. Crédit : AFP


Ils sont Maliens, Guinéens, Sénégalais et ils ont travaillé pour Chronopost ou DPD, des filiales du groupe public la Poste. Depuis deux mois, ces travailleurs sans-papiers d’Alfortville, en région parisienne, tiennent des piquets de grève devant leur ancienne entreprise pour réclamer leur régularisation. Reportage.

Lire ou écouter ICI