Italie: des associations appellent à la mobilisation contre la politique migratoire de Meloni


Alors que le gouvernement de Giorgia Meloni s’apprête à donner un nouveau tour de vis à la gestion des flux migratoires massifs sur les côtes italiennes, des dizaines d’associations de défense des droits ont appelé à une mobilisation nationale pour promouvoir notamment la protection spéciale des migrants menacée par l’extrême droite.

Lire ICI

Italie: une loi restrictive complique l’accueil des migrants


En Italie, la politique migratoire du gouvernement n’en finit pas d’être pointée du doigt. Le 3 janvier, un décret du ministre de l’Intérieur Matteo Piantedosi a changé les règles qui s’appliquent aux ONG qui effectuent des sauvetages en Méditerranée. Après avoir secouru une embarcation de migrants en difficulté, elles doivent désormais immédiatement se rendre au port assigné par les autorités et non plus au port le plus proche. Comment ces villes ont-elles appris à gérer l’urgence ?

Lire ICI

Au moins 62 personnes meurent à quelques mètres des côtes italiennes dans « l’indifférence générale »


Les victimes, d’origine pakistanaise, afghane et turque, étaient à bord d’une embarcation qui a coulé proche des côtes de Calabre. Le bilan pourrait encore augmenter.

Voir ICI

Huit corps découverts à bord d’une embarcation aux abords de Lampedusa


En 2022, 105 000 personnes ont gagné l’Italie clandestinement, et près de 5 000 y sont arrivées depuis le début de l’année, un chiffre en forte hausse par rapport aux deux dernières années, selon le ministère de l’intérieur.

Lire ICI


Italie : la nouvelle loi sur les sauvetages en mer « nous rend la vie encore plus difficile », estime MSF

Le navire de MSF, le Geo Barents, procède au sauvetage de 71 migrants en Méditerranée centrale (photo d’archive). Crédit : MSF_Sea / Twitter


Le décret sur les opérations humanitaires en mer, promulgué lundi en Italie, force les navires à retourner à quai sitôt un sauvetage effectué, quitte à partir précipitamment d’une zone maritime où d’autres bateaux de migrants pourraient être secourus. Pour les ONG, cette nouvelle règle provoque des cas de conscience. Entretien.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


Des rivalités croissantes entre Libanais et réfugiés syriens face aux aides sociales


Birmanie : avec trois reporters condamnés et un nouveau journaliste arrêté, la terreur de la junte est sans limite


En Birmanie, Aung San Suu Kyi condamnée à un total de trente-trois ans de prison


Afghanistan : le combat des femmes opprimées par les talibans


Au Liban, le combat quotidien des détenues dans des prisons surpeuplées


En Israël, la colonisation au coeur du programme du nouveau gouvernement Netanyahu


En Italie, le gouvernement Meloni impose de nouvelles règles aux ONG de sauvetage des migrants

Méditerranée: trier les migrants comme le fait l’Italie, c’est une violation du droit selon Amnesty

Port de Catane en Sicile: les migrants mineurs du bateau Humanity 1, de l’ONG SOS Humanity débarquent ce dimanche matin 6 novembre 2022. AP – Salvatore Cavalli


Après plus de dix jours d’impasse, l’Italie a autorisé finalement un navire de l’ONG SOS Humanity, battant pavillon allemand à accoster dans le port sicilien de Catane. Mais les autorités italiennes veulent choisir à bord du bateau les migrants qu’elles accueilleront. C’est une violation du droit international, nous explique Jean-Claude Samouiller, président d’Amnesty International France.  

Lire ICI

Disposer librement de son corps: un droit fragile en Europe

Les manifestations contre les restrictions du droit d’avortement prennent de l’ampleur en Pologne, le 28 octobre 2020. (Image d’illustration) © Czarek Sokolowski/AP Photo


En Italie, les féministes et défenseurs du droit à l’avortement inquiets depuis la victoire de la cheffe de l’extrême droite Giorgia Meloni. Car son parti extrêmement conservateur, Fratelli d’Italia, ne cache pas son opposition à la liberté d’avorter. Un droit inscrit dans la loi, depuis 1978, mais qui pourrait se voir bientôt restreint, alors qu’avorter est déjà particulièrement compliqué dans la très catholique Italie. Le reportage de Blandine Hugonnet.

Lire ICI

Immigration: plus de 1300 migrants en danger en Méditerranée, de nouveaux sauvetages de l’Ocean Viking

Migrants secourus par l’Ocean Viking, dans les eaux de Malte, en Méditerranée, le 25 octobre. AP – Vincenzo Circosta


Plus de 1 300 personnes se trouveraient actuellement en difficulté en Méditerranée. L’Ocean Viking, le navire humanitaire de l’ONG SOS Méditerranée, a effectué mercredi deux nouveaux sauvetages, portant à 234 le nombre de rescapés à bord, a annoncé mercredi l’ONG.

Lire ICI

La Calabre, terre de l’autre côté de la Méditerranée où les migrants sont « bien traités »

Dans le port de Crotone, une cinquantaine de bateaux, utilisés par des migrants pour rejoindre l’Italie, sont gardés. Crédit : InfoMigrants


Dans la région appauvrie de la Calabre, à l’extrême sud de l’Italie, des bateaux de migrants débarquent de plus en plus fréquemment. Ils viennent de Libye mais aussi de Turquie ou du Liban. Dans la petite ville de Crotone, les autorités tendent comme elles peuvent les bras à ces nouveaux venus. Reportage.

Lire ICI

Italie: quid du droit à l’avortement après la victoire de Girogia Meloni

En Italie, les associations de défense des droits civils s’inquiètent d’une remise en cause du droit à l’avortement après la victoire le 25 septembre dernier de Fratelli d’Italia, le parti de Giorgia Meloni dont la devise est «Dieu, famille, patrie». © AP Photo/Domenico Stinellis


En Italie, les associations de défense des droits civils s’inquiètent d’une remise en cause du droit à l’avortement après la victoire le 25 septembre dernier de Fratelli d’Italia, le parti de Giorgia Meloni dont la devise est « Dieu, famille, patrie ».

Lire ICI

Italie : Aboubakar Soumahoro, porte-voix des ouvriers agricoles, élu député

Aboubakar Soumahoro lors d’une manifestation en soutien aux migrants. Crédit : ANSA


De justesse, le militant d’origine ivoirienne a été élu député lundi 26 septembre, sauvé par le vote à la proportionnelle.

Lire ICI

Italie : Giorgia Meloni, l’architecte d’une politique migratoire « difficile à mettre en place »

La leader de Fratelli d’Italia, Giorgia Meloni, s’exprime au siège de son parti, pendant la soirée électorale des législatives, à Rome, en Italie, le 26 septembre 2022. Crédit : Reuters


Giorgia Meloni, leader du parti post-fasciste Fratelli d’Italia, vainqueur aux législatives du 25 septembre, a fait de son discours anti-immigration l’un des piliers de sa campagne. Mais selon plusieurs experts, les mesures qu’elle défend seraient difficilement applicables.

Lire ICI

100 ans après, le (post)fascisme revient au pouvoir en Italie


Elections italiennes: les populistes du monde entier sortent le champagne


Législatives en Italie : une ombre sur le projet européen


COMMENT GAGNER LA BATAILLE CULTURELLE FACE À L’EXTRÊME DROITE ?


Législatives en Italie: les féministes inquiètes d’une victoire de l’extrême droite

Giorgia Meloni la cheffe de file du parti d’extrême droite ratelli d’Italia lors d’un meeting à Ancône le 23 août 2022. AP – Domenico Stinellis


Alors que le parti post-fasciste italien Fratelli d’Italia est donné en tête aux législatives de dimanche prochain en Italie, l’inquiétude grandit, notamment au sujet quant à la vision de l’extrême droite sur la place des femmes dans la société. Reportage à Bologne.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


Jets privés : « Si les super pollueurs disposent de super dérogations, ça va être compliqué de demander des efforts aux Français », observe un économiste


Législatives en Italie : Giorgia Meloni, candidate proche des sphères post-fascistes, favorite du scrutin


Le HCR plaide pour un soutien accru et des solutions en faveur des réfugiés rohingyas

Italie : le choc après le meurtre d’un Nigérian battu à mort devant des témoins indifférents

Une femme dépose des fleurs là où Alika Ogorchukwu a été assassiné, Civitanova Marche, Italie, le 30 juillet 2022. © AP Photo/Chiara Gabrielli, File)


L’Italie s’indigne : dans une petite ville balnéaire de l’Adriatique, personne n’est intervenu pour sauver la vie d’Alika Ogorchukwu, un vendeur ambulant nigérian de 39 ans. Un Italien de 32 ans l’a agressé et maintenu à terre en le tuant. La scène qui a duré quatre longues minutes a été filmée par des témoins qui n’ont pas jugé bon d’intervenir.

Lire ICI

Dans l’actualité


Londres approuve l’extradition de Julian Assange aux Etats-Unis


Guerre en Ukraine : dans les ruines de Lyssytchansk où les habitants ne « réagissent même plus quand les obus tombent »


Ukraine, Bosnie-Herzégovine : comment reconstruire après la guerre


CARRIÈRE POLITIQUE ET DÉONTOLOGIE: pantouflage au sommet de l’État


Affaire Damien Abad : pourquoi demander aux victimes de violences sexuelles de porter plainte n’est pas si simple


Afrique : Mettre fin aux violations des droits des filles


En Italie, l’avortement légal se heurte à l’objection de conscience


Apple Daily : un an après la fermeture forcée à Hong Kong, sept membres de l’équipe toujours détenus


Palestine : la désinformation au 20h de France 2 continue


LA GRÈCE DOIT ABROGER LA DÉCISION DE CONSIDÉRER LA TURQUIE COMME UN PAYS SÛR

Près de 450 personnes débarquent en Sicile à bord d’un bateau de pêche

Les migrants en détresse dans des embarcations de fortune peuvent être escortés par les autorités italiennes jusqu’au port le plus proche. Crédit : Ansa


Une embarcation partie de Libye avec 450 exilés a atteint tôt ce mardi matin Pozzallo, en Sicile. Face à l’augmentation des arrivées, le maire de la ville réclame « une force militaire européenne ».

Lire ICI

Plus de 600 migrants secourus par des navires humanitaires débarquent en Italie

Le Geo Barents attendait depuis une semaine de pouvoir débarquer en Italie. Crédit : SOS Méditerranée / Andrea Monrás


L’Aita Mari a accosté à Lampedusa, dimanche, avec 176 exilés à bord, secourus quelques jours plus tôt en Méditerranée. Les 439 migrants pris en charge par le Geo Barents ont, eux, débarqué, samedi, au port d’Augusta, en Sicile.

Lire ICI