Huit corps découverts à bord d’une embarcation aux abords de Lampedusa


En 2022, 105 000 personnes ont gagné l’Italie clandestinement, et près de 5 000 y sont arrivées depuis le début de l’année, un chiffre en forte hausse par rapport aux deux dernières années, selon le ministère de l’intérieur.

Lire ICI


LA FUITE

Le MRAP présente  une création originale du Théâtre Populaire de Champagne et de La Compagnie du Loup bleu


La représentation sera suivie d’un échange/débat, avec des témoins.

Un homme jeune – un fils, un frère, un fiancé – décide de quitter son pays et entreprend un long voyage pour trouver, peut-être, un monde meilleur… comme tant d’autres.

On les appelle migrants, exilés, sans papiers, demandeurs d’asile…

“ La Fuite “, c’est l’histoire, en neuf épisodes, du voyage de ce jeune homme qui, à chaque étape, rencontre un personnage (incarné à chaque fois par le même comédien) emblématique d’un moment, d’un lieu, d’une fonction, d’une émotion.

Avec une chaise, une valise, des pierres, un téléphone portable, une couverture, une photo, deux comédiens (Ibraheem Ramadan et Alain Dommanget), et les images de Pascale Morel.

Mise en scène : Marie-Hélène Aïn.

Vendredi 3 février

19h30

La Grange (espace Gérard Philipe – St André les Vergers)


Entrée gratuite.

Réservations : mariehelenea10@gmail.com

POURQUOI LA CRIMINALISATION DES MIGRANTS ÉTRANGERS NE RÈGLERA PAS LA QUESTION MIGRATOIRE ?

Des policiers français se tiennent près de personnes exilées lors du démantèlement de la « Jungle » à Calais, en France, le 24 octobre 2016 © REUTERS


En ce début d’année 2023, un énième projet de loi « asile et immigration » sera proposé par le gouvernement français. Depuis 30 ans, les textes relatifs à la politique migratoire de la France stigmatisent toujours davantage les personnes exilées en les présentant comme un problème à régler. Jean-Claude Samouiller, le président d’Amnesty Intrernational, prend la parole sur le sujet.

Lire ICI

Royaume-Uni : plus de 45 000 migrants ont traversé la Manche en 2022, un nouveau record

Des migrants, récupérés dans la Manche, sont aidés par un membre de la UK Border Force à débarquer d’un bateau, le 3 mai 2022 à Douvres, en Angleterre. Crédit : Daniel Leal, AFP


Plus de 45 000 traversées illégales de la Manche depuis l’Europe continentale vers le Royaume-Uni ont été recensées en 2022, dépassant le record de l’an dernier qui était de plus de 28 000, selon les chiffres du gouvernement publiés dimanche. Dans ses vœux du Nouvel An, le Premier ministre britannique Rishi Sunak a repris la position très dure de ses prédécesseurs, évoquant le sujet de l’immigration illégale comme l’une de ses priorités.

Lire ICI

Communiqué commun sur les mort⋅e⋅s dans la Manche

Après la mort de quatre personnes exilées dans un naufrage dans la Manche, des associations de la société civile et des militant⋅e⋅s du Royaume-Uni, de la France, de la Belgique et d’ailleurs se sont réunies pour commémorer celles et ceux qui sont mort⋅e⋅s et demander la fin immédiate de l’environnement hostile auquel sont confronté⋅e⋅s les exilé⋅e⋅s des deux côtés de la Manche.

https://static.actu.fr/uploads/2021/12/naufrage-migrants-illustration.jpg

Les gouvernements français et britannique ont annoncé des mesures encore plus sévères à l’encontre des exilé⋅e⋅s.

Ces politiques constituent une attaque contre les personnes forcées de fuir la guerre, les conflits et les persécutions en quête de sécurité, et qui risquent leur vie en mer.

L’histoire continuera à se répéter si les gouvernements britannique et français poursuivent leur politique de fermeture des frontières.

LIRE ICI le communiqué du 21 décembre

Migrants : incident grave dans la Manche, « au moins 3 morts » selon la BBC et 43 personnes secourues

Le patrouilleur des garde-côtes des douanes, Kermorvan, est mis à disposition en renfort des moyens déjà déployés sur zone • © Préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord


Une importante opération de secours est déployée depuis ce mercredi matin 6h dans la Manche pour un « incident » impliquant une « petite embarcation », terme généralement utilisé pour qualifier les bateaux de fortune à bord desquels les migrants se rendent au Royaume-Uni.

Lire ICI

FESTISOL

Festival des solidarités – Théâtre débat


En France, les expulsions augmentent

Camp d’exilés à Calais, en octobre 2015. – Flickr/CC BY-NC-SA 2.0/Christian Payne


Les expulsions augmentent en France, selon le dernier rapport annuel de l’Observatoire des expulsions. L’organisme a recensé 2 078 expulsions en métropole entre le 1er novembre 2021 et le 31 octobre 2022, veille de la trêve hivernale. Ce chiffre, obtenu grâce à une veille médiatique et aux signalements effectués par les associations partenaires de l’Observatoire, a augmenté de plus de 50% en un an. En 2021, l’Observatoire avait comptabilisé 1 330 expulsions sur la même période.

Lire ICI

Droits de l’homme en Algérie

En Algérie, pour les militants des droits humains, l’exil ou la prison

Les militants Saïd Salhi, Aïssa Rahmoune et Salah Dabouz ont fui en France et en Belgique pour échapper à l’emprisonnement et sauver leur vie. Ils racontent ce qui les a poussés à partir alors que l’Algérie passe son Examen périodique universel au Conseil des droits de l’homme, à Genève.

Saïd Salhi chez lui en Belgique, le 8 novembre 2022.

Même lui est parti. Lui qui a été de toutes les manifs, de toutes les marches, de toutes les luttes. Lui qui prenait le micro pour dénoncer le système, les arrestations perpétuelles de militants, les tortures en prison… Saïd Salhi, emblématique vice-président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH) a fui son pays. « Je n’avais jamais pensé quitter l’Algérie », souffle-t-il.

Journalistes, magistrats, avocats et militants des droits humains partent ou tentent de partir. La fermeture et la répression sont telles que plus rien n’est faisable sans risquer l’arrestation, alors nous nous exilons pour parler et agir d’ailleurs. »

LIRE ICI

LIRE ICI

Refus de visa pour Hussam Hammoud : la France met un journaliste syrien en danger



Notre collaborateur, Hussam Hammoud, 30 ans, qui vit actuellement en exil en Turquie, avait déposé une demande de visa dit « humanitaire » pour pouvoir faire une demande d’asile en France avec sa famille. Mais, lundi 5 septembre, il a reçu un courriel type de rejet. Une abomination. (Médiapart)

Lire ICI