La semaine prochaine dans l’Aube



20-21 avril

Pour en savoir plus



21 avril

Pour en savoir plus



21 avril



Pour en savoir plus




23 avril

Arcis-sur-Aube


Pour en savoir plus



24 avril

La Chapelle-Saint-Luc


Pour en savoir plus



24 avril 2024


Pour en savoir plus



25 avril


Pour en savoir plus



Et toujours


Pour en savoir plus


A ne pas manquer la semaine prochaine




Mardi 26 mars


Réunion d’information sur la rédaction des directives anticipées par l’association « Ultime Liberté » qui milite pour la légalisation du suicide assisté et de l’euthanasie volontaire et qui agit en référence à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. 

14h00  Maison des associations salle 100 à Troyes – Entrée libre



Mercredi 27 mars



Lectures par le Théâtre Populaire de Champagne dans le cadre de l’exposition « La répression nazie dans l’Aube »  qui se tient du 18 au 30 mars au Centre culturel de La Chapelle-Saint-Luc.


A ne pas manquer cette semaine


Voir ICI

Voir ICI



Voir ICI

Manifestation ce samedi matin à Troyes pour « la paix en Palestine »


Ils ont manifesté ce samedi matin à Troyes pour dénoncer « le génocide en Palestine » suite à l’appel du collectif aubois pour la paix et l’arrêt des massacres à Gaza.

Lire ICI


Stop aux massacres !
Cessez le feu immédiat !
Pour une paix juste et durable !


Depuis plus de quatre mois, les habitants de Gaza sont sous le feu des bombardements de l’armée
israélienne. Plusieurs dizaines de milliers personnes sont déjà mortes, blessées ou disparues dont une grande majorité de femmes et d’enfants. Ces massacres de la population palestinienne ne font que s’accentuer chaque jour.

Les hôpitaux sont bombardés, ceux qui ne sont pas encore détruits sont exsangues et submergés par les blessés. Les soins sont quasiment impossibles et les amputations sont réalisées sans anesthésie. Près de deux millions de personnes ont été obligées de quitter leur logement dans l’urgence et la peur. Mais le sud de Gaza où se réfugient les habitants du Nord de l’enclave est aussi bombardé, alors que la densité de population au km carré y a dépassé les 10 000 habitants.

Le massacre et les actes de terreur perpétrés par le Hamas le 7 octobre contre des civils israéliens ne justifient en rien les massacres actuellement à l’oeuvre contre le peuple palestinien tout entier.

La poursuite de cette offensive est en flagrante violation des ordonnances de la Cour Internationale de Justice, qui pointe des signes concordants d’un génocide en cours.

Le gouvernement israélien bafoue à nouveau le droit international après l’avoir fait depuis des décennies avec l’occupation des territoires palestiniens par les colons israéliens. Ce gouvernement dominé par l’extrême-droite mène ouvertement une politique d’apartheid et poursuit inexorablement la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem Est, au mépris de toutes les décisions internationales.

Comme seule réponse à la décision de la Cour internationale de justice du 26 janvier dernier qui lui ordonne de tout mettre en oeuvre pour prévenir le génocide, Benyamin Netanyahou et son cabinet de guerre entament une nouvelle phase de son offensive en ciblant Rafah, où plus de la moitié de la population de la Bande de Gaza se trouve concentrée à la suite de déplacements forcés. Cela va plonger cette population dans une horreur absolue.

Nous saluons l’Afrique du Sud qui vient de déposer une nouvelle requête auprès de la Cour Internationale de Justice.

Nous interpellons les autorités françaises qui ont encouragé, l’offensive israélienne. Il ne suffit pas d’exprimer « sa plus vive préoccupation », il faut passer aux actes. Il faut suspendre toute coopération militaire avec Israël et prendre des sanctions diplomatiques et économiques contre l’État criminel tant qu’il ne se conforme pas aux aux ordonnances de la Cour Internationale de Justice.

Une paix juste et durable ne sera possible que dans le cadre de la reconnaissance des droits du peuple palestinien, de l’arrêt de la colonisation et de la fin de l’occupation israélienne des terres palestiniennes, d’un état Palestinien indépendant, dans le respect de l’ensemble des résolutions de l’ONU.


Dans cette situation, nous appelons à poursuivre la mobilisation

le 2 mars à 10H30 Place de l’Hôtel de Ville à Troyes

pour exiger :

– Un cessez-le-feu immédiat.

– La levée immédiate du blocus inhumain qui affame la population de Gaza. 

– L’acheminement de médicaments et de moyens matériels et et humains pour les hôpitaux.

– L’arrêt des déplacements forcés de la population.

– La protection du peuple palestinien à Gaza et en Cisjordanie.

– La libération des otages du Hamas et des prisonniers palestiniens.

– La fin de l’occupation des territoires palestiniens.

– La reconnaissance par la France de l’Etat Palestinien.

– L’arrêt des ventes d’armes à Israël.


À l’appel dans l’Aube des organisations :
MRAP, LDH, GREENPEACE, AGUI, LIBRE PENSEE, COLLECTIF LOUISE MICHEL, LFI, POI, PCF, GENERATION.S, CGT, collectif LOUISE MICHEL,

AR
SG
SG
SG
SG

A ne pas manquer dans l’Aube


Ce soir

Espace Didier Bienaimé à La Chapelle-St-Luc à 20 h 30 


La semaine prochaine


Mardi 30 janvier

Nouveaux voisins, nouveaux amis


Horaires et lieu

30 janv. 2024, 19:30 – 20:30

ART DECO, 70 Av. du Général Gallieni, 10300 Sainte-Savine, France

À propos

LIEN DE LA BILLETTERIE

À partir de 8 ans

Durée : 1h00

Mardi 30 janvier à 19h30

De : Manuel Merlot

Avec : Merlot (guitare), Cedryck Santens (batterie) et Thibaut Brandalise (clavier)

Production : Melodyn Productions

Soutiens : Emmaüs Solidarité, Le Centquatre-Paris

Tarifs : 15 € / 12 € / 8 € Pass famille : 32 €

Une bouffée d’oxygène et d’espoir

Ce docu-concert donne à suivre la rencontre en chanson entre un artiste musicien MERLOT et les résidents du Centre d’hébergement d’urgence pour les familles migrantes Paris-Ivry, géré par Emmaüs Solidarité. Une rencontre les yeux dans les yeux et presque sans mots où les émotions et la musique créent un lien.

Sous forme de portraits, ici pas de discours, on laisse la place à l’imagination du spectateur sans lui donner trop d’informations, juste un ressenti bref et intense. Un peu comme lors d’une première rencontre. Un regard humain et joyeux sur nos Nouveaux Voisins, nos Nouveaux Amis.

« Chaque portrait vidéo renferme une rencontre, une histoire, un paysage. Chaque visage raconte un pays, un exode, un sentiment : la joie, la violence, la tendresse, la mélancolie, la nostalgie, la foi… »

Merlot


Les Échos de la presse

« Ce projet est fabuleux »

Télématin – France 2

« Une humanité lumineuse »

Télérama TT


Vendredi 2 février

La part des autres
Ciné/débat

Croix Rouge de l’Aube : réunion d’information


SAMEDI 22 AVRIL 2023 À 10:00

La Direction Territoriale de l’Urgence et du Secourisme recherche des bénévoles et organise une réunion d’information.


au 18 rue Louis Morin à Troyes. 


– vous faire connaître notre association
– vous faire découvrir nos missions dans l’urgence et dans le secourisme
– parler des autres actions menées dans le département
– répondre à vos questions, nos bénévoles seront heureux de vous accueillir pour ce moment d’échanges

aube.croix-rouge.fr

Mobilisation contre la réforme des retraites

Acte XII à Troyes

HB
HB
Interview de Hubert par Radio Latitude, diffusée demain vendredi 14/04 à partir de 7 h


DIRECT. Réforme des retraites : 180 personnes à Romilly-sur-Seine, 1500 à Troyes et 115 à Bar-sur-Aube

Mobilisation contre la réforme des retraites

Aujourd’hui dans l’Aube

HB


  • À Troyes, 14h30 place Jean-Jaurès.
  • À Romilly-sur-Seine, 14h Bourse du Travail (58 rue de la Boule-d’Or).
    Mais aussi : de 9h à 12h, filtrage et distribution de tracts sur le rond-point de Leclerc et sur celui du Carrefour Market.
  • À Bar-sur-Aube, 17h place de l’Hôtel de Ville.

Mobilisation contre la réforme des retraites : près de 2 000 personnes à Troyes, 200 à Romilly-sur-Seine et 150 à Bar-sur-Aube


Voir ICI

Ce Jeudi 6 avril : journée d’action nationale, grève et manifestations dans l’Aube

HB


  • À Troyes, 14h place Jean-Jaurès.
    Mais aussi : de 7h à 10h, opération tractage au parc logistique de Buchères.
  • À Romilly-sur-Seine, 14h départ de la Bourse du travail.
    Mais aussi : de 9h à 12h, filtrage au niveau du rond-point de la Belle-Idée.
  • À Bar-sur-Aube, 17h place de l’Hôtel de ville (mot d’ordre : apportez vos casseroles).

Retraites : un barrage filtrant surprise à Rosières-près-Troyes


Un barrage filtrant a été organisé par l’intersyndicale, ce mardi matin, à Rosières-près-Troyes.

Lire ICI


Réforme des retraites : environ 2 500 manifestants à Troyes


Barrage filtrant à Romilly-sur-Seine ce mardi matin contre la réforme des retraites

Réforme des retraites: demain dans l’Aube


  • À Troyes :
    • barrage filtrant à 4h30 au Leclerc de Saint-Parres-aux-Tertres (rendez-vous sur le parking de Boulanger) ;
    • manifestation : 14h place Jean-Jaurès.
  • À Romilly-sur-Seine :
    • barrage filtrant de 9h à 12h au rond-point La Belle-Idée ;
    • manifestation : 14h Bourse du Travail (58 rue de la Boule-d’Or).
  • À Bar-sur-Aube, 16h30 place du Jard.

Réforme des retraites

Mobilisations dans l’Aube jeudi 23 mars

HB



Bar sur Aube

15h30  devant le SERVIPOLE, Parc du Halloy, 30 Av. du Général Leclerc 

Romilly sur Seine

8h30 Bourse du travail, 58 rue de la Boule d’Or


Troyes

14h30 Bourse du travail, place Jean Jaurès

Nuit de la Solidarité 2023 : 3015 personnes sans-abri recensées à Paris


3 015 personnes sans solution d’hébergement ont été recensées à Paris dans la nuit du 26 au 27 janvier. Une hausse par rapport à la précédente édition 2022 de la Nuit de la Solidarité.


Lire ICI




L’hébergement social dans l’Aube (10)

L’Hébergement social dans l’Aube: un besoin en forte croissance

Malgré une augmentation régulière du nombre de place en Hébergement social (plus de 100 000 places en France), ce nombre se révèle toujours insuffisant pour faire face, dans l’Aube comme presque partout en France, aux besoins sans cesse croissants.

L’Hébergement social est considéré comme une solution temporaire permettant, dans l’Aube, aux personnes précarisées par des difficultés sociales ou contraintes de quitter le logement familiale (femmes victimes de violence par exemple), de trouver un lieu de vie le temps de se reconstruire

A qui s’adresser dans l’Aube pour bénéficier d’un Hébergement social

L’admission à l’aide sociale et à ce titre, à l’Hébergement social, relève du Conseil Général. Dans l’ Aube, la demande de prise en charge peut être déposée auprès du CCAS le plus proche.

On distingue, en fonction des besoins immédiats, dans l’ Aube (10), 3 grandes catégories d’Hébergement social :
– Les Centres d’hébergement et de réinsertion Sociale (CHRS)
– Les Centres de stabilisation (CHS)
– Les Centres d’hébergement d’urgence

Les grands acteurs de l’Hébergement social dans l’ Aube

Le nombre toujours plus important de personnes en situation de précarité a nécessité de la part de l’Etat, une mise en réseau du dispositif d’accueil. Chaque département a vu la mise en place d’un SIAO (service intégré d’accueil et d’orientation) qui assure la régulation de l’orientation et de l’accès à l’Hébergement social

Le SIAO veille dans l’Aube, à la continuité de la prise en charge et coordonne les acteurs de l’Hébergement social.

Les centres d’accueil dans l’Aube

Carte

(Source)

Près de 6000 manifestants à Troyes, 7000 dans l’Aube


La première journée de mobilisation le 19 janvier avait été très suivie avec près de 5 000 personnes à Troyes, 500 à Romilly et 400 à Bar-sur-Aube. Ce mardi, les trois manifestations ont réuni environ 7 000 personnes dans l’Aube.

Lire ICI

Législatives dans l’Aube : l’extrême-droite en embuscade


Abstention 51,41 %

Le RN présent au 2ème tour dans les 3 circonscriptions avec 30353 voix au 1er tour (30.90% des suffrages exprimés)


Résultats complets

Lire également ICI