Ukraine : Usage répété d’armes à sous-munitions russes à Mykolaïv


Des civils ont été tués et blessés lors de multiples attaques susceptibles de constituer des crimes de guerre.

Lire ICI

Crimes de guerre en Ukraine : la difficile recherche de preuves

À Irpin, les secours profitent d’un moment de répit pour évacuer les civils, et en particulier les hôpitaux et maisons de retraite. (LAURENT MACCHIETTI / RADIO FRANCE)


En Ukraine face aux bombardements de l’armée russe, la Cour Pénale Internationale a décidé d’ouvrir une enquête sur les exactions russes. En parallèle des citoyens, des ONG, des enquêteurs indépendants se sont lancés dans la chasse aux preuves sur les crimes de guerre. Photos, vidéos ou carte satellite à l’appui.

Écouter ICI

Lire ICI

Communiqués

ÉTHIOPIE : « LES PREMIERS CADAVRES QUE NOUS AVONS VUS SE TROUVAIENT LE LONG DE LA PALISSADE DE L’ÉCOLE »

Des civils déplacés de la ville de Kobo sont vus dans un camp de fortune scolaire pour les personnes déplacées en raison des combats entre la Force de défense nationale éthiopienne (ENDF) et les forces du Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), dans la ville de Dessie, région d’Amhara, Éthiopie, le 9 octobre 2021. Crédit : Tiksa Negeri/REUTERS.


En Éthiopie, depuis novembre 2020, un conflit armé oppose les forces du gouvernement fédéral d’Addis-Abeba au Front de libération du peuple du Tigré (TPLF selon le sigle en anglais). Viols, exécutions sommaires, pillages généralisés… Notre dernier rapport montre que les forces tigréennes se sont rendues coupables de crimes de guerre et de possibles crimes contre l’humanité. 

Lire ICI

Cameroun : Des soldats ont perpétré des actes de violence dans la région du Nord-Ouest

Image satellite enregistrée le 12 décembre 2021, montrant les emplacements des bâtiments (carrés rouges) endommagés le 8 décembre par des incendies près de Mbengwi Road à Bamenda, dans la région du Nord-Ouest du Cameroun. © 2022 Image satellite Planet Labs Inc. Analyse et graphiques HRW


Les autorités devraient garantir des enquêtes indépendantes et sanctionner les responsables.

(Nairobi) – Des soldats camerounais ont tué au moins huit personnes et incendié des dizaines de maisons et de magasins au cours de trois opérations militaires distinctes dans la région anglophone du Nord-Ouest en décembre 2021, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Parmi les morts figurent trois enfants, deux femmes et un homme âgé.

Lire ICI

Guerre d’Algérie : la France ouvre ses archives des affaires judiciaires et policières


Des soldats algériens gardent la Radiodiffusion Télévision française (RTF), le 3 mai 1962, à Alger. © AFP


Le texte officialisant l’ouverture des archives françaises relatives à la guerre d’Algérie entre le 1er novembre 1954 et le 31 décembre 1966 a été publié jeudi au Journal officiel. Ce geste avait été annoncé par Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, début décembre.

Lire ICI

L’ONU redoute des « atrocités de masse » de la junte en Birmanie


L’ONU pour les droits de l’Homme en Birmanie a accusé vendredi la junte birmane de « masser des dizaines de milliers de troupes et des armes lourdes » dans le nord du pays. L’organisation dit craindre de « probables crimes contre l’humanité et crimes de guerre ».

Voir ICI

Pour la Liberté, la Justice, la Démocratie et le respect des droits humains en Syrie