D’ici et d’ailleurs


Droit alimentaire : il faut que tout le monde puisse se nourrir dignement


Mort suspecte à la prison de Nanterre


Mort d’une Nigériane dans les Alpes : la Cour européenne des droits de l’Homme saisie par Tous Migrants


Mali : Massacres coordonnés perpétrés par des groupes armés islamistes


Au Burkina Faso, la double peine pour les femmes atteintes de troubles mentaux

Deux ans après l’assassinat de Samuel Paty, un prix pour lui rendre hommage et « pour dire non au fanatisme religieux et à l’obscurantisme »

Antoine, Solane, Jeanne et Fanny ont réalisé un podcast portant notamment sur les limites légales de la liberté d’expression, avec leur professeur d’histoire-géographie Jean-Emmanuel Dumoulin.  (THOMAS GIRAUDEAU / RADIO FRANCE)


Pap Ndiaye, le ministre de l’Education nationale, sera à la Sorbonne samedi 15 octobre pour la remise du premier prix Samuel-Paty, en hommage au professeur d’histoire-géographie assassiné il y a deux ans. Les élèves devaient répondre à la question : « Sommes-nous toujours libres de nous exprimer ?

Lire ICI

Attaque contre Salman Rushdie : faire front contre l’obscurantisme


L’agression au couteau dont l’écrivain britannique, auteur des « Versets sataniques » en 1988, a été victime, vendredi 12 août, nous oblige à la défense intraitable de la liberté de penser et d’écrire.

Lire ICI

Pendant ce temps-là… – L’histoire de l’Iranienne Mona Heidari, 17 ans, décapitée par son mari


Mona Heidari, 17 ans, a été décapitée par celui avec qui elle avait été forcée de se marier. La photo de cet homme exhibant fièrement la tête de sa femme dans la rue indigne l’Iran et le monde entier. Voici son histoire, racontée par la journaliste iranienne Masih Alinejad.

Voir ICI

Face à l’obscurantisme, faisons grandir une société unie et fraternelle

Conflans : l’horreur de l’obscurantisme

Lettre ouverte concernant la destruction de l’oeuvre La chapelle des ronces


Erik Samakh. La chapelle des ronces. 2020.
Chapelle de la Trinité.
Domaine de Kerguéhennec.@Erik Samakh


TÉMOIGNAGE – Une étudiante strasbourgeoise agressée parce qu’elle portait une jupe

Une étudiante strasbourgeoise a été insultée et frappée au visage vendredi 18 septembre parce qu’elle portait une jupe. Elisabeth dénonce un climat de plus en plus malsain et dangereux pour les jeunes femmes à Strasbourg.

Elisabeth a été insultée et frappée au visage par trois hommes à Strasbourg, pour la simple raison qu'elle portait une jupe
Elisabeth a été insultée et frappée au visage par trois hommes à Strasbourg, pour la simple raison qu’elle portait une jupe © Radio France – Luc Dreosto

Lire ICI

Les brèves de Jean

L’actu sous la loupe de Jean Camus

Obscurantisme

Une jeune fille bosniaque  de 17 ans musulmane violentée molestée et tondue par des membres de sa famille (son oncle),  famille arrivée en France en 2017.

Elle est amoureuse d’un jeune Serbe chrétien, ils souhaitaient se marier.

Le jeune homme et sa famille ont porté plainte. Les coups continuaient à pleuvoir sur la jeune fille ; une côte cassée, une oreille blessée, de nombreux hématomes et 14 jours d’incapacité totale.

Ceci se passe Besançon. En 2020.

La jeune fille est mise sous protection judiciaire dans une structure adaptée. Les parents en examen.

La maire de Besançon, exprime son émotion. Le ministre de l’Intérieur « profondément choqué par cet acte de torture » et « cette barbarie appelle les sanctions les plus sévères ».

Quelles réflexions ?