La semaine prochaine dans l’Aube



26 mai


Sainte-Savine : cérémonie célébrant la journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage, et de leurs abolitions

11 h, Parvis Alain-Coillot, 1 rue Lamoricière à Sainte-Savine.



 Du 28 mai au 1er juin 


Graines d’artistes du monde entier


Cette exposition internationale a pour mission de célébrer l’expression artistique des enfants et des jeunes du monde : peinture, dessin, sculpture, poésie, photo, tous ensemble pour la Paix.

Organisée annuellement pendant le joli mois de l’Europe et la Semaine internationale de l’éducation artistique de l’UNESCO en mai, cette manifestation internationale a pour objectif de présenter les créations artistiques des jeunes, de proposer des expériences artistiques et des espaces de rencontre et de partage de connaissances.

C’est aussi l’occasion de valoriser la créativité et les expressions artistiques des enfants et jeunes de l’Aube et du monde :

  • 40 installations artistiques collectives des établissements troyens et aubois (issues des ateliers d’éducation artistique et culturelle).
  • Exposition des lauréats et d’une sélection de nominés du Concours international d’arts plastiques
  • Exposition du Concours photo régional en partenariat avec l’Andra.

Un livret-jeu est proposé gratuitement pour visiter l’exposition librement.

Au cœur de cette manifestation ont lieu des ateliers d’éveil artistique encadrés par des artistes aubois pendant toute la semaine (gratuit pour les scolaires, sur inscription ouvert à tout public le mercredi et le samedi après-midi).

« Fenêtre sur le monde » dévoile les richesses des projets d’échanges internationaux avec nos pays partenaires.

  • Mardi: 18h30 Inauguration officielle.
  • Mercredi: 17h30 Remise de diplômes aux enfants ayant participé aux ateliers de patrimoine culturel et naturel.
  • Jeudi: 18H00 Remise de diplômes aux enfants ayant participé aux ateliers de pratique artistique.
  • Vendredi: 19h00 Repas convivial de clôture (payant, sur réservation).
  • Samedi: Accès libre aux ateliers artistiques.
    16h00 Remise de prix aux lauréats du Concours international d’arts plastiques

Espace Argence – entrée libre




02 juin


Le Printemps des Viennes – 3e édition

Plein Air de la rue Paul-Doumer en continuité jusqu’à la rue Paul-Bert

3 Animations Musicales, 3 Conférences et 2 Animations Artistiques dont deux spécifiques pour les enfants (contes et percussions – peinture interactive) ainsi que la présence de peintres au bord de l’eau.

Entrées principales :
– rue Notre-Dame des Prés et Rond-Point des Abbayes – St André-les-Vergers (parking Carrefour)
– rue Paul-Doumer, entrée au n° 57 – Ste-Savine (parking Maison des Viennes)
– rue Paul-Bert, entrée au n° 14 – Ste-Savine (parking long de la rue Paul-Bert)


De 11h00 à 18h30



Gibraltar: « Moi, je pars, je vais en Europe »


Vendredi 24 mars 2023

à 14h30 et 20h30

Durée : 55 minutes


Théâtre – Tout public à partir de 11 ans
Tarifs : 9 €, 6 € et abonnement – 6 € pour les scolaires
Réservation au 03 25 74 92 12 ou reservation@la-chapelle-st-luc.eu
Billetterie en ligne

Compagnie Marbayassa, Ecriture et mise en scène : Guy Giroud, Chorégraphie : Bachir Tassembedo, Acteurs, Danseurs : Jules SoguiraGouba, Bachir Tassembedo, Décors, costume : Danielle Giroud-Poude

« Moi, je pars, je vais en Europe, réussir là où tu as échoué. Pourquoi tu es revenu ? Moi je ne reviendrai pas ! » On les rencontre à Alger, à Bamako, à Mossoul…

Parce qu’il n’y a pas de frontière que le rêve ne puisse franchir, ils partent. Jules SoguiraGouba et Bachir Tassembedo ont rencontré Salif à Ouaga…
Il est de ceux qui veulent partir, de ceux qui disent : « En France, la pluie ne gâte pas la farine ». À travers sa quête, Salif découvre son père, sa colère d’adolescent s’efface… son rêve ne le quittera pas. La danse, langage universel, côtoie le texte.
Elle caresse ou elle frappe, elle soulève les grains de sable et se blesse aux barbelés de Ceuta.

« Gibraltar ouvre une fenêtre captivante sur la réalité de la migration vécue par les Africains, et plus particulièrement ceux du Burkina Faso, en même temps que le spectacle s’impose comme une pièce authentiquement théâtrale. Une réussite. » Pierre Monastier – Profession-spectacle.com

LA FUITE

Le MRAP présente  une création originale du Théâtre Populaire de Champagne et de La Compagnie du Loup bleu


La représentation sera suivie d’un échange/débat, avec des témoins.

Un homme jeune – un fils, un frère, un fiancé – décide de quitter son pays et entreprend un long voyage pour trouver, peut-être, un monde meilleur… comme tant d’autres.

On les appelle migrants, exilés, sans papiers, demandeurs d’asile…

“ La Fuite “, c’est l’histoire, en neuf épisodes, du voyage de ce jeune homme qui, à chaque étape, rencontre un personnage (incarné à chaque fois par le même comédien) emblématique d’un moment, d’un lieu, d’une fonction, d’une émotion.

Avec une chaise, une valise, des pierres, un téléphone portable, une couverture, une photo, deux comédiens (Ibraheem Ramadan et Alain Dommanget), et les images de Pascale Morel.

Mise en scène : Marie-Hélène Aïn.

Vendredi 3 février

19h30

La Grange (espace Gérard Philipe – St André les Vergers)


Entrée gratuite.

Réservations : mariehelenea10@gmail.com

Troyes: festival des femmes syriennes

Au centre pénitentiaire de Meaux, du théâtre pour une rare aventure collective avec les détenus

Musiciens, comédiens et détenus ont répété ensemble pendant plusieurs semaines au centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin. (Orchestre de Chambre de Paris)


L’Orchestre de chambre de Paris participe à un atelier au centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin pour une création, « Un homme qui marche », d’après l' »Histoire du soldat » d’Igor Stravinsky. La pièce sera donnée samedi et dimanche au théâtre de l’Athénée à Paris, avec les détenus qui ont participé à cette aventure étonnante.

Lire ICI

Rappel: demain soir

Idées de sorties


Qu’est-ce qu’une conférence gesticulée ?

Une conférence gesticulée est une forme de spectacle qui mêle le théâtre et la conférence. Elle se caractérise par l’association d’expériences vécues par le « conférencier-gesticulant » (savoir chaud) et des connaissances théoriques, universitaires (savoir froid), le tout présenté avec humour et autodérision.

La première conférence gesticulée est apparue en 2006 dans le cadre de la SCOP Le Pavé, avec un spectacle, Inculture(s), du militant de l’éducation populaire, Franck Lepage, qui y développe une analyse critique de la culture institutionnelle. Depuis, les conférences gesticulées se sont multipliées sur des thèmes très variés.

Dans une démarche d’éducation populaire, la conférence gesticulée cherche à apporter des éléments de compréhension de la politique ou de la société tout en développant l’esprit critique des spectateurs. Rarement écrites pour rester en phase avec le présent (actualité, auditoire, etc.), elles sont souvent accompagnées d’ateliers permettant de débattre du thème de la conférence.

Source : toupie.org

Autrement dit, c’est une conférence où on ne s’emmerde pas.

« L’idée de la conférence gesticulée est celle d’une transmission, qui n’est JAMAIS autorisée, jamais organisée : la transmission de l’expérience collective, (c’est-à-dire politique) que nous emmagasinons au fil de notre expérience. La conférence gesticulée est une arme que le peuple se donne à lui-même. C’est une forme volontairement pauvre, pour ne pas être parasitée par des considérations « culturelles » où l’esthétique prendrait le pas sur le politique. Permettre à autrui d’entrer dans notre subjectivité et d’y atteindre l’universel et donc le politique. Dévoiler les systèmes de domination à l’œuvre tels que nous les avons vécus et rassembler des savoirs utiles pour l’action collective. »
Source : scoplepave.org – Formation de conférencier-gesticulant


Voir le programme ICI

Clap de fin pour le cinéma Le Vagabond à Bar-sur-Aube


Merci de tous vos soutiens, vos mots bienveillants et chaleureux, ca fait du bien dans cette épreuve! Retrouvez nous pour une dernière séance le samedi 24 septembre à partir de 14h au cinéma Le Vagabond.

Au programme du Cinéma pour les petits et les grands avec un goûter au ciné à 16h et des courts métrages pour adultes de 18h à 21h. On organise un VIDE CINE solidaire (petit mobilier, affiches…) et on vous offre un PETIT POT!

Au plaisir de vous revoir… une dernière fois!

L’Équipe du Vagabond


Lire ICI

ICI et AILLEURS


Sida : la lutte contre le virus manque de financement


Le photovoltaïque taille à la hache les forêts du Sud et gagne l’est


TotalEnergies « ne paie pas d’impôt en France », alors qu’il enregistre des « profits exceptionnels », dénonce l’économiste Maxime Combes


Restriction du droit à l’IVG aux Etats-Unis : médicaments sur la sellette


Aux cinéastes iraniens arrêtés: «Notre soutien sera sans relâche jusqu’à votre libération»


Maroc : Un « manuel » pour déguiser la répression des opposants


COMMENT LES TALIBANS S’ATTAQUENT AUX DROITS DES FEMMES EN AFGHANISTAN

Le cinéaste iranien Jafar Panahi arrêté à Téhéran

Jafar Panahi, en février 2019 à Venise


Le célèbre réalisateur iranien est connu pour son opposition au régime islamiste.

Lire ICI

Femmes photographes

« Les femmes s’exposent » à Houlgate

Photographes et organisatrices de Les femmes s’exposent à l’ouverture du festival, à Houlgate, en France, le 10 juin 2022. ©Terriennes/LC

Voir ICI et ICI



FEMMES PHOTOGRAPHES DE GUERRE



Découvrez les œuvres de huit femmes photographes reconnues qui ont couvert 75 ans de conflits internationaux, des années trente aux guerres les plus récentes : Lee Miller (1907-1977), Gerda Taro (1910-1937), Catherine Leroy (1944-2006), Christine Spengler (née en 1945), Françoise Demulder (1947-2008), Susan Meiselas (née en 1948), Carolyn Cole (née en 1961) et Anja Niedringhaus (1965-2014). À l’aide d’une centaine de documents, plus de 80 photographies, ainsi qu’une douzaine de journaux et de magazines originaux, l’exposition « Femmes photographes de guerre » met en évidence l’implication des femmes dans tous les conflits, qu’elles soient combattantes, victimes ou témoins.

Voir ICI



Festival Photo MAP : les femmes photographes marquent l’édition 2022


Du 3 au 19 juin à Toulouse, le Festival Photo MAP ouvre sa 14e édition, placée sous le signe de la créativité, de la célébration, de la joie. La relève de la photographie au féminin sera présente au festival, avec des expositions qui enfin, jettent la lumière sur les femmes photographes qui marquent la scène photographique contemporaine. Toutes les informations sur le MAP sur le site du festival. (Photo d’ouverture : © Jane Evelyn-Atwood)

Voir ICI



« Post 4 août »: à Sète, le regard photographique intime de Myriam Boulos sur Beyrouth dévasté



Le festival ImageSingulières à Sète, dédié à la photographie documentaire consacre cette année un grand espace au Liban, à travers notamment le travail de Myriam Boulos. « Post 4 Août » est son journal de bord photographique au lendemain des explosions qui ont ravagé Beyrouth, sa ville. Un travail au long cours, vif et sensible à découvrir jusqu’au 12 juin 2022.


Un peu de beauté et d’espoir…

Festival Un Temps pour Elles : pour que les compositrices ne soient plus  les oubliées de l'histoire musicale


Festival Un Temps pour Elles : pour que les compositrices ne soient plus les oubliées de l’histoire musicale






Les couleurs de l’exil

et encore dans l’actualité

Exclusif : la liste des sites miniers empoisonnés que l’État dissimule

Rareté, récence et réticence : sur la médiatisation de la « délinquance environnementale »


Aides à la création : à la Spedidam, les copains d’abord

Green Boys


Projection/débat du film « Green Boys » en partenariat avec l’association  Pierre Chaussin, le MRAP et la LDH

Mardi 7 juin à 14h30 et à 20h

Salle Deterre Chevalier

Saint-Parres-aux-Tertres


Féminicides et violences faites aux femmes à l’affiche du Festival de Cannes

Les colleuses déroulent une banderole avec la liste des noms des « 129 victimes de féminicides depuis le dernier festival de Cannes » lors de la première du film Les nuits de Mashhad d’Ali Abbasi lors du 75e festival international du film, le dimanche 22 mai 2022.
©AP Photo/Petros Giannakouris


C’est une image sans précédent dans l’histoire du Festival de Cannes : les noms des victimes de féminicides défilant sur les marches du Palais. Une action choc signée du collectif féministe des « colleuses », qui depuis plusieurs années recouvrent de leurs slogans les murs des villes de France. Une action qui place au cœur du festival le thème des violences faites aux femmes. 

Lire ICI

Événements à Troyes



*

PIÈCE DE THÉÂTRE « CLIMAX » PAR LA COMPAGNIE ZYGOMATIC

© (Photo Cie Zygomatic)


par Artisans du Monde Troyes

le 12 mai 2022 de 20h30 à 22h30

A l’initiative d’Artisans du Monde, Zygomatic sera de retour au Centre Culturel Didier Bienaimé le jeudi 12 mai à 20h30 avec cette nouvelle pièce : « Climax ».

Les artistes de la Compagnie Zygomatic mettent leurs talents au service de problématiques très actuelles : dérèglement climatique, épuisement des ressources, disparition de la biodiversité. Le résultat : un état du monde qui chatouille les limites de notre civilisation et nous entraîne au sommet des diagrammes. Interprété avec un humour scientifiquement absurde, le spectacle aborde les sujets brûlants en défiant les lois de la gravité.

CENTRE CULTUREL DIDIER BIENAIMÉ

25 bis Av. Roger Salengro
10600 La Chapelle-Saint-Luc

voir sur un plan

dans le cadre de :


*


Liberté?

Egalité?

Fraternité?

Conférence publique

Intervenante : Céline PINA, femme politique, chroniqueuse, essayiste


Samedi 14 mai à 14 h (accueil dès 13h30)
Hôtel de ville de Troyes, salle du conseil

Par GOF, UPOP Aube, UFAL, DDEN, LDH


*

Communiqués

Un festival d’art dédié aux femmes syriennes 



Théâtre, concert, exposition d’artistes, danse, cinéma : un festival d’art organisé par l’association Musawa, qui regroupe des talents syriens, aura lieu à Troyes à partir de mardi.

 La première édition du festival d’art syrien dédié aux femmes se déroulera à Troyes, de mardi à dimanche prochains, au centre d’art contemporain Passages.

FESTIVAL D’ART SYRIEN dédié aux femmes

du 14 au 19 décembre

au centre d’art contemporain/ Passages

9 rue Jeanne-d’Arc à Troyes.

  • MARDI 14 DÉCEMBRE
    • 18 h : concert duo Catherine et Vincent ;
    • de 19 h à 20 h : cérémonie d’ouverture de l’exposition d’art.
  • MERCREDI 15 DÉCEMBRE
    • de 10 h à 17 h : exposition d’art et artisanat.
  • JEUDI 16 DÉCEMBRE
    • de 10 h à 16 h 30, exposition d’art et artisanat ;
    • de 16 h 30 à 17 h : vidéo sur le voyage de la poupée Amal.
  • VENDREDI 17 DÉCEMBRE
    • 18 h : projection du film documentaire « Ibrahim, un destin à définir » ;
    • 19 h 30 : projection du film documentaire « Cage de sucre » ;
    • de 20 h 30 à 21 h 30 : discussion autour des films en présence des réalisatrices.
  • SAMEDI 18 DÉCEMBRE
    • 18 h : signature du livre « À vau-l’eau » ;
    • 19 h 30 : pièce de théâtre « Cuisiner son âme ».
  • DIMANCHE 19 DÉCEMBRE
    • 18 h : danse soufie ;
    • 19 h 30 : concert « Shadi Ali et Maen Rajab ».

ENTRÉE GRATUITE et ouverte à tous, pass sanitaire et masques obligatoires

Cancel culture – Concert annulé à Nantes : cinq fois où les ultra-cathos ont été ultra-fâchés


Alain Escada (à droite), le secrétaire général de Civitas, lors d’une action en Avignon en 2011 pour demander le retrait d’une exposition de la photo «Immersion Piss Christ» d’Andres Serrano jugée blasphématoire par les catholiques intégristes. (Arnold Jerocki/Divergence)


Plug anal gonflable place Vendôme vandalisé, photo d’un crucifix dans un verre de pipi détruite : après l’annulation des représentations d’Anna von Hausswolff, retour sur ces moments où les extrémistes catholiques s’excitent contre la culture.

Lire ICI

Violences sexistes et sexuelles : « Tous les lieux de travail sont concernés »


Marilyn Baldeck, secrétaire générale de l’association européenne contre les violences faites aux femmes au travail, animait, mardi 26 octobre 2021, une session de formation à destination des producteurs, au CNC à Paris. (Le Télégramme/Sophie Prévost)


Secrétaire générale de l’association européenne contre les violences faites aux femmes au travail, Marilyn Baldeck livre ses impressions, après un an de formation à destination du cinéma et de l’audiovisuel.

Lire ICI

Voir également ICI