La Tunisie s’enfonce dans la crise, la France appelle au « respect de l’État de droit »


Des affrontements ont éclaté lundi devant le Parlement tunisien au lendemain de la suspension de ses activités par le président Kaïs Saïed et du limogeage du Premier ministre. L’armée s’est également déployée dans le palais du gouvernement, selon des fonctionnaires.

Lire ICI


Dans la nuit
En Tunisie, le président gèle les activités du Parlement et démet le premier ministre de ses fonctions


TUNISIE : L’INQUIÉTANTE RÉGRESSION DES DROITS HUMAINS DEPUIS L’ACCAPAREMENT DU POUVOIR PAR LE PRÉSIDENT KAÏS SAÏED


Droits et Libertés

Vidéosurveillance : les caméras « intelligentes » ne sont pas autorisées dans l’espace public, tranche la Cnil


Alexandria Ocasio-Cortez arrêtée à Washington avec d’autres parlementaires lors d’une manifestation pour le droit à l’avortement


D’ici et d’ailleurs



Ukraine : après l’attaque russe sur Vinnytsia, Moscou dit avoir frappé une réunion militaire


Tchad : l’enfance brisée des victimes de viols


Génocide des Tutsi au Rwanda : Laurent Bucyibaruta condamné à 20 ans de prison


Soutenir la quête de justice pour les crimes graves internationaux


Guerre en Ukraine, en direct : le Britannique Paul Urey meurt dans une prison du Donetsk ; Londres juge l’information « alarmante »


Hongrie : Bruxelles saisit la justice européenne contre une loi enfreignant les droits des LGBTQ et des atteintes aux médias


La Tunisie va-t-elle rebasculer dans la dictature ?


En Birmanie, le sinistre retour de la peine de mort pour mater la contestation

Tunisie : Les révocations arbitraires de magistrats, un coup dur contre l’indépendance de la justice

Le président tunisien Kaïs Saïed, lors de la cérémonie de prestation de serment au siège du Parlement au Bardo, dans la banlieue de Tunis, le 23 octobre 2019.
 © 2019 Nicolas Fauque/Images de Tunisie/Abaca/Sipa USA via AP Images


Il faut abolir le décret qui donne au président le pouvoir de révoquer des juges.

Lire ICI

Hongrie : face à Orban, les médias indépendants innovent


Au fil de ses 12 ans au pouvoir, Viktor Orban a été accusé par Bruxelles de multiples atteintes à l’État de droit. Il a muselé la justice. Les médias indépendants ont été progressivement asphyxiés. Pour continuer à informer, ils doivent se réinventer. Reportage.

Voir ICI

La LDH en campagne

Tunisie : Un tribunal militaire emprisonne un éminent avocat

Aucune personne critiquant la prise de pouvoir du président ne semble être à l’abri

Le portail barricadé du Parlement tunisien, dans le quartier du Bardo à Tunis, photographié le 26 juillet 2021, au lendemain de la décision du président Saïed de suspendre cette assemblée dans le cadre de sa saisie de pouvoirs exceptionnels, le 25 juillet 2021. © 2021 Ahmed Zarrouki


(Tunis) – L’emprisonnement d’un avocat de premier plan, le 2 mars 2022, pour s’être querellé avec des membres des forces de sécurité, est une nouvelle étape alarmante dans la confiscation des libertés civiques depuis que le président tunisien Kais Saied s’est arrogé des pouvoirs extraordinaires le 25 juillet 2021, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. Abderrazak Kilani, ancien ministre et bâtonnier de l’Ordre des avocats, est l’un des Tunisiens les plus en vue à être emprisonné pour son expression pacifique depuis la chute du président Zine el-Abidine Ben Ali en 2011.

Lire ICI

Respect de l’État de droit: la Pologne et la Hongrie privées de fonds européens ?

La cour de justice européenne a validé un dispositif permettant de priver de fonds européens les États qui ne respecteraient pas l’État de droit (image d’illustration). AFP – JOHN THYS


La cour de justice européenne a validé hier le « mécanisme de conditionnalité du budget au respect de l’État de droit ». Derrière ces termes un peu techniques se cache un dispositif inédit et potentiellement redoutable : il permet de priver de fonds européens les États membres en cas de violation de l’État de droit. 

Lire ICI


Le Forum Civique Européen alerte sur la détérioration rapide de l’espace civique et de l’État de droit en France

Un récidiviste à Mayotte, jusqu’où ira le préfet de Mayotte ?

Le rapport « Une citoyenneté réprimée : 100 cas de restriction des libertés associatives, 12 pistes pour les protéger » est paru !

Commentaires sur le récent rapport de la Commission européenne sur l’État de droit dans les pays de l’Union européenne

L’acharnement contre Kamel Daoudi doit prendre fin