Dans l’actualité


En Afrique, plus de trois quarts des avortements seraient non sécurisés


Migrants : une route vers les États-Unis semée de périls


L’Iran réprime les manifestations avec le concours d’une entreprise active en Europe


Qatar Mondial 2022 : révélations sur un scandale international


Un colloque anti-IVG a-t-il été organisé par une députée RN à l’Assemblée nationale?


Violences familiales: on vous raconte le parcours d’une victime, de son arrivée au commissariat à son dépôt de plainte


Des proches du député RN Philippe Schreck menacent un journaliste


Pharmacopée africaine et traitements anti-covid. L’Afrique pourrait faire craquer Big Pharma

L’absence de crise sanitaire en Afrique reste une énigme et, parmi les hypothèses avancées, il y a un « privilège immunitaire » : la population africaine aurait naturellement développé de plus grandes défenses contre le Covid. En l’absence de vaccins occidentaux et de thérapies occidentales, les laboratoires africains, étroitement liés à la pharmacopée traditionnelle, ont créé des décoctions, des tisanes et des médicaments naturels en comprimés d’origine végétale qui ont été administrés à des milliers de patients atteints de coronavirus.

Mais il y a d’immenses intérêts économiques dans la gestion de la pandémie, Big Pharma fait des profits records, il n’y a aucune volonté de chercher des remèdes alternatifs !

Le Dr Rokia Sanogo

Lire ICI

Afrique : Les programmes d’aide liés au Covid-19 sont insuffisants



La hausse de la pauvreté et de la faim met en lumière la nécessité de renforcer la protection sociale.

(Nairobi) – La pandémie de Covid-19 a mis en évidence la nécessité pour les gouvernements africains de renforcer les systèmes de protection sociale et de respecter les droits des personnes à une sécurité sociale et à un niveau de vie suffisant, a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui. De nombreux gouvernements africains ont introduit des mesures, comme des transferts monétaires et une aide alimentaire, pour faire face à la pauvreté et la faim croissantes occasionnées par la pandémie, mais la plupart des familles n’ont reçu aucun soutien. La Banque mondiale estime que la crise du Covid-19 aura fait basculer 29 millions d’Africain·e·s supplémentaires dans l’extrême pauvreté d’ici la fin de l’année 2021.

Voir la vidéo et lire l’article ICI

Crise de l’inégalité vaccinale – des vaccins gratuits pour l’Afrique !

Le taux de vaccination est de 70% dans l’Union européenne et de 3% en Afrique. Face à cette inégalité, un très large panel de personnalités d’Afrique et d’Europe s’élève « contre les forces de l’égoïsme et de la fragmentation ». Ils et elles demandent que l’Union européenne s’engage dans une politique massive d’exportation gratuite des vaccins vers les pays les plus démunis.

Covid-19 : « Afrique attend vaccins désespérément ! » - Le Point
L’OMS et le FMI mettent en garde contre cette « crise de l’inéquité vaccinale ». Elle est dramatique pour les Africains et dangereuse pour les Européens, la faiblesse de la vaccination dans le continent voisin facilitant la multiplication des variants.

Lire ICI

Et

L’Organisation Mondiale de la Santé dénonce la ruée des pays riches vers une troisième dose de vaccin contre le Covid-19. Pour elle, les données n’ont pas démontré la nécessité d’un rappel pour l’instant et la priorité doit être donnée à la couverture vaccinale complète des zones à faible taux de vaccination.

Est-il « moral et éthique » que les pays riches généralisent la troisième dose (sauf cas nécessaires), quand le reste du monde attend sa première injection ?

Lire ICI

Les personnes portées disparues sont les « conséquences les plus dommageables » des conflits armés


Un convoi de la Croix-Rouge escorté par des rebelles traverse Monrovia, la capitale du Liberia, lors de la guerre civile en août 2003. (GEORGES GOBET / AFP)


Le Comité International de la Croix-Rouge établit à 48 000 le nombre de personnes dont on est sans nouvelles en Afrique. Un nombre largement sous-estimé reconnaît l’organisme.

Lire ICI