DES AFGHANS REPOUSSÉS PAR DES TIRS AUX FRONTIÈRES DE L’IRAN ET DE LA TURQUIE

© Léo Gobin / Viviane Le Borgne / Anahi Perino


Un an après la prise de Kaboul par les talibans, de nombreux Afghans tentent encore de fuir le pays. Venus chercher la sécurité aux frontières turques et irakiennes, ils ont été renvoyés de force, parfois visés par des balles. Nos chercheuses étaient sur place. Enquête.

Lire ICI

Extradition : en Suède et en Finlande, les réfugiés kurdes s’inquiètent d’un accord avec la Turquie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une réunion de son parti, l’AKP, à Ankara le 10 octobre 2019. Crédit : Reuters


Dans le cadre d’un accord visant à obtenir le soutien du gouvernement turc pour leur demande d’adhésion à l’OTAN, la Suède et la Finlande ont promis de faciliter les extraditions vers la Turquie. La large communauté kurde et les opposants turcs en exil craignent une persécution politique.

Lire ICI

Dans l’actualité


En Afrique, plus de trois quarts des avortements seraient non sécurisés


Migrants : une route vers les États-Unis semée de périls


L’Iran réprime les manifestations avec le concours d’une entreprise active en Europe


Qatar Mondial 2022 : révélations sur un scandale international


Un colloque anti-IVG a-t-il été organisé par une députée RN à l’Assemblée nationale?


Violences familiales: on vous raconte le parcours d’une victime, de son arrivée au commissariat à son dépôt de plainte


Des proches du député RN Philippe Schreck menacent un journaliste


Istanbul : la police turque réprime la Marche des Fiertés


La police turque a interpellé sans ménagement plus de 200 personnes, militants et journalistes, dimanche 26 juin. La Marche des Fiertés LGBTQ+ à Istanbul a été interdite par les autorités. Des centaines de manifestants ont bravé cette interdiction dans la capitale turque.

Turquie : vive inquiétude après la requête d’un procureur turc de déplacer l’affaire Khashoggi en Arabie saoudite


Reporters sans frontières (RSF) exprime sa vive inquiétude après la requête d’un procureur turc de mettre un terme aux procédures, en Turquie, concernant l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et de les transférer à l’Arabie saoudite. Ce transfert détruirait tout espoir d’une justice pénale pour ce crime commis en 2018. RSF exhorte les tribunaux turcs à assumer leur part de responsabilité dans la lutte contre l’impunité en allant jusqu’au bout de cette affaire.

Lire ICI