D’ici et d’ailleurs


Déclaration conjointe d’ONG : En solidarité avec les dissident·e·s politiques et les défenseur·e·s des droits humains en Arabie saoudite


Sauvetage de migrants : en Grèce, 24 travailleurs humanitaires risquent la prison


Elon Musk et Twitter : vers plus d’extrémisme et de complotisme sur le réseau social ?


Pérou: la présidente visée par une enquête pour «génocide» après la répression des manifestations

Italie : la nouvelle loi sur les sauvetages en mer « nous rend la vie encore plus difficile », estime MSF

Le navire de MSF, le Geo Barents, procède au sauvetage de 71 migrants en Méditerranée centrale (photo d’archive). Crédit : MSF_Sea / Twitter


Le décret sur les opérations humanitaires en mer, promulgué lundi en Italie, force les navires à retourner à quai sitôt un sauvetage effectué, quitte à partir précipitamment d’une zone maritime où d’autres bateaux de migrants pourraient être secourus. Pour les ONG, cette nouvelle règle provoque des cas de conscience. Entretien.

Lire ICI

Comment des appareils de surveillance de Frontex sont utilisés par les garde-côtes libyens pour intercepter des migrants


« Le Monde » a identifié l’origine de sept images aériennes publiées par les garde-côtes libyens sur leurs pages Facebook. Elles ont été réalisées par des appareils de surveillance de Frontex, et montrent comment les activités de l’agence européenne facilitent des interceptions par les Libyens en Méditerranée. Frontex a toujours soutenu ne pas collaborer avec les garde-côtes libyens, et la Libye n’est pas considérée par l’Europe comme un lieu de débarquement légitime.


POURQUOI LA CRIMINALISATION DES MIGRANTS ÉTRANGERS NE RÈGLERA PAS LA QUESTION MIGRATOIRE ?

Des policiers français se tiennent près de personnes exilées lors du démantèlement de la « Jungle » à Calais, en France, le 24 octobre 2016 © REUTERS


En ce début d’année 2023, un énième projet de loi « asile et immigration » sera proposé par le gouvernement français. Depuis 30 ans, les textes relatifs à la politique migratoire de la France stigmatisent toujours davantage les personnes exilées en les présentant comme un problème à régler. Jean-Claude Samouiller, le président d’Amnesty Intrernational, prend la parole sur le sujet.

Lire ICI

Calais : un migrant décède percuté par un train, un suicide d’après des témoins

Un jeune homme dans un camp d’exilés, près de Dunkerque, le 13 janvier 2022. Crédit : Reuters


Un homme s’est jeté sous un train, mardi, en périphérie de Calais, à proximité d’un point de distribution de repas aux migrants. D’après une association sur place, il s’agit d’un migrant soudanais d’une trentaine d’années. Une enquête a été ouverte.

Lire ICI

Un chalutier transportant 650 migrants intercepté au large de la Libye

Les forces spéciales de la marine ont annoncé le 31 décembre 2022 avoir intercepté près de Benghazi un chalutier transportant des migrants. Crédit : capture écran d’une vidéo de l’état-major de la marine / Facebook


Des migrants bangladais, syriens, égyptiens ont été ramenés en Libye par les « forces spéciales de la marine », à proximité de Benghazi, dans l’est du pays, où les départs se sont multipliés dernièrement. Ils étaient quelque 650 à bord d’un chalutier en direction des côtes européennes.

Lire ICI

Royaume-Uni : plus de 45 000 migrants ont traversé la Manche en 2022, un nouveau record

Des migrants, récupérés dans la Manche, sont aidés par un membre de la UK Border Force à débarquer d’un bateau, le 3 mai 2022 à Douvres, en Angleterre. Crédit : Daniel Leal, AFP


Plus de 45 000 traversées illégales de la Manche depuis l’Europe continentale vers le Royaume-Uni ont été recensées en 2022, dépassant le record de l’an dernier qui était de plus de 28 000, selon les chiffres du gouvernement publiés dimanche. Dans ses vœux du Nouvel An, le Premier ministre britannique Rishi Sunak a repris la position très dure de ses prédécesseurs, évoquant le sujet de l’immigration illégale comme l’une de ses priorités.

Lire ICI

Le tribunal administratif de Toulouse vous souhaite un joyeux déni de justice !


Le tribunal administratif de Toulouse s’oppose à la demande d’une centaine de mineurs de voir leur audience d’expulsion reportée, demande formulée d’une part à raison de l’irrégularité de l’organisation de l’audience et, d’autre part, dans le but de pouvoir assurer utilement leur défense. En se prononçant ainsi, le juge des référés du tribunal a décidé de juger de l’expulsion de ces jeunes en toute illégalité et au détriment des plus rudimentaires droits de la défense.

Lire ICI

Plusieurs familles migrantes avec enfants menacées d’un retour à la rue, après une décision du Conseil d’État

Des enfants dans un campement de migrants en novembre 2021 sous un tunnel près de Paris. Crédit : InfoMigrants


La plus haute cour administrative de France a donné raison à l’État français qui avait demandé l’annulation d’une décision de la justice ayant permis à une dizaine de familles avec des enfants, d’accéder à un hébergement d’urgence, en plein mois de décembre. La plupart de ces familles sont originaires d’Afrique de l’Ouest.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs


Des rivalités croissantes entre Libanais et réfugiés syriens face aux aides sociales


Birmanie : avec trois reporters condamnés et un nouveau journaliste arrêté, la terreur de la junte est sans limite


En Birmanie, Aung San Suu Kyi condamnée à un total de trente-trois ans de prison


Afghanistan : le combat des femmes opprimées par les talibans


Au Liban, le combat quotidien des détenues dans des prisons surpeuplées


En Israël, la colonisation au coeur du programme du nouveau gouvernement Netanyahu


En Italie, le gouvernement Meloni impose de nouvelles règles aux ONG de sauvetage des migrants

Maroc: un rapport critique la condamnation de migrants après les événements de Melilla

Le 24 juin 2022, des dizaines de migrants ont tenté de traverser la frontière entre le Maroc et l’Espagne au niveau de l’enclave de Melilla. Au moins 23 d’entre eux ont perdu la vie. AP – Javier Bernardo


À Nador, dans le nord du Maroc, l’Association marocaine des Droits de l’Homme (AMDH) indique avoir été empêchée par les autorités d’organiser une manifestation de soutien aux migrants au lendemain de la publication d’un rapport dénonçant les condamnations « sévères » et sans preuves « convaincantes » de plusieurs migrants suite aux événements de Melilla le 24 juin.

Lire ICI

«Tu es obligé de travailler, même avec la peur au ventre», témoigne un Malien sans-papiers

Des sans-papiers africains réunis autour d’un feu à Saint-Denis. (Illustration). 
AFP – CHRISTOPHE ARCHAMBAULT


Le projet de loi sur l’immigration du gouvernement passé devant le Conseil d’État devra être présenté en janvier en Conseil des ministres, avant son examen devant le Parlement. Parmi les mesures que préconise ce texte, intitulé « Pour contrôler l’immigration et améliorer l’intégration », il est question notamment de délivrer des titres de séjour à des travailleurs étrangers sans-papiers exerçant un métier dans des secteurs en tension. RFI a pu rencontrer un Malien (*) d’une quarantaine d’années qui vit et travaille en France depuis plus de 15 ans. Malgré le fait qu’il exerce un métier en tension, il fait l’objet d’une OQTF (obligation de quitter le territoire français).

Lire ICI

Projet de loi immigration : ces patrons de PME « obligés de recruter des sans-papiers », faute de main-d’œuvre

Le projet de loi immigration, qui sera officiellement présenté début 2023, devrait faciliter la régularisation de travailleurs sans-papiers. (PAULINE LE NOURS / FRANCEINFO.FR)


Le gouvernement envisage de mettre en place des titres de séjour pour ceux spécialisés dans les « métiers en tension ». Pour certains chefs d’entreprises, la mesure permettrait de trouver plus facilement des candidats ou de régulariser des employés.

Lire ICI

Dématérialisation des préfectures : le tribunal de Lyon exige des alternatives

La dématérialisation des procédures en préfecture a éloigné de nombreux étrangers des services publics. Crédit : InfoMigrants


Les préfectures du Rhône et de la Loire devront proposer une solution alternative à la dématérialisation des procédures, a ordonné le tribunal administratif de Lyon jeudi. Une victoire pour les associations requérantes, qui pointaient les difficultés pour les personnes étrangères dans l’utilisation des télé-services.

Lire ICI

Royaume-Uni : des centaines de migrants ont été détenus illégalement, selon le Home Office

Le centre de Manston, dans le Kent, aujourd’hui vide mais qui accueillait 4 000 personnes au 31 octobre 2022. Crédit : picture-alliance


Des courriels internes au département du Home Office, envoyés début novembre et obtenus par la BBC, révèlent que des centaines de migrants ont été détenus illégalement, parfois pendant plusieurs semaines, dans des centres censés les accueillir temporairement.

Lire ICI

Communiqué commun sur les mort⋅e⋅s dans la Manche

Après la mort de quatre personnes exilées dans un naufrage dans la Manche, des associations de la société civile et des militant⋅e⋅s du Royaume-Uni, de la France, de la Belgique et d’ailleurs se sont réunies pour commémorer celles et ceux qui sont mort⋅e⋅s et demander la fin immédiate de l’environnement hostile auquel sont confronté⋅e⋅s les exilé⋅e⋅s des deux côtés de la Manche.

https://static.actu.fr/uploads/2021/12/naufrage-migrants-illustration.jpg

Les gouvernements français et britannique ont annoncé des mesures encore plus sévères à l’encontre des exilé⋅e⋅s.

Ces politiques constituent une attaque contre les personnes forcées de fuir la guerre, les conflits et les persécutions en quête de sécurité, et qui risquent leur vie en mer.

L’histoire continuera à se répéter si les gouvernements britannique et français poursuivent leur politique de fermeture des frontières.

LIRE ICI le communiqué du 21 décembre

D’ici et d’ailleurs


Hébergement, nourriture, asile : en Ile-de-France, les primo-arrivants en manque d’informations


Ukraine : Les forces russes ont pillé les institutions culturelles de Kherson


Au Laos, le difficile accès à la contraception


Les migrants constituent la troisième économie mondiale


Royaume-Uni : Londres va pouvoir expulser des migrants au Rwanda

Journée internationale des migrants : « Si on m’expulse, c’est toute ma vie qu’on fout en l’air »

Les collectifs de sans-papiers ont défilé à Paris pour la journée internationale des migrants et contre le projet de loi Darmanin, dimanche 18 décembre. Crédit : Lou Roméo, France 24 | 


Pour la Journée internationale des migrants, plusieurs organisations et collectifs appelaient à manifester, dimanche, dans une cinquantaine de villes de France. À Paris, ils étaient des milliers réunis porte de la Chapelle pour une marche des solidarités avec les migrants et pour protester contre le nouveau projet de loi immigration porté par le gouvernement. Reportage.

Lire ICI



A Troyes

La Journée Internationale des Migrants à Troyes


Photo MD
Photo MD
Photo MD
Photo MD
Loader Loading…
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab


« Soit on meurt de froid au camp, soit on meurt noyés en mer » : malgré un nouveau naufrage dans la Manche, les migrants décidés à partir

Le camp de Loon-Plage, près de Dunkerque, le 15 décembre 2022. Crédit : Dana Alboz/InfoMigrants


Dans la nuit de mardi à mercredi, quatre personnes sont mortes après le naufrage de leur embarcation, au milieu de la Manche. Déterminés à atteindre leur but, ni ce drame, ni les dangers liés à la traversée du détroit en hiver ne font douter les migrants du camp de Loon-Plage, près de Dunkerque.

Lire ICI