Liberté de la presse



Sénégal : RSF dénonce le nouvel emprisonnement de Pape Alé Niang

 

Iran: nouvelles condamnations de journalistes ayant couvert les manifestations après la mort de Mahsa Amini

 

Haïti pleure Liliane Pierre-Paul, icône de la liberté d’expression


«Juste des faits, des émotions, la vie en éclats» : souvenirs du «JDD» que j’ai aimé

Entretien exclusif avec Narges Mohammadi, militante des droits humains, emprisonnée en Iran



Journaliste et militante iranienne des droits humains, détenue à la prison d’Evin à Téhéran, Narges Mohammadi, 51 ans, n’hésite pas à dénoncer les exactions du régime islamique même du fond de sa cellule. Lauréate de plusieurs prix internationaux, dont le Prix mondial de la liberté de la presse (2023), le Prix Olof-Palme pour les droits de l’homme (2023), ou encore le Prix Sakharov (2018), elle a répondu, par écrit, aux questions de RFI.

Lire ICI

10 ans de pouvoir de Sissi : l’Égypte est devenue l’une des plus grandes prisons du monde pour les journalistes


Alors qu’Abdel Fattah al-Sissi s’apprête à fêter ses 10 ans à la tête de l’État égyptien, Reporters sans frontières (RSF) dresse le bilan d’une répression implacable qui a refaçonné le paysage médiatique du pays et fait de l’Égypte l’un des plus répressifs au monde pour les journalistes.

Lire ICI

 

Portraits des journalistes emprisonnés par le régime de Sissi

Comores : un an de prison dont trois mois fermes requis contre quatre journalistes


Le président de l’Union internationale de la presse francophone, le directeur de l’information de la Radio et de la Télévision des Comores (ORTC), le correspondant de RFI aussi rédacteur d’Alwatwan et un journaliste de la Gazette des Comores sont poursuivis pour diffamation. Ils encourent une peine d’un an de prison, dont trois mois ferme et l’interdiction d’exercer leur métier. La décision a été mise en délibéré.

Lire ICI

RSF appelle les députés à renforcer les garanties contre la surveillance des journalistes dans le projet de loi de programmation de la justice


Le Sénat a adopté un mécanisme permettant l’activation à distance des micros et des caméras des téléphones portables pour localiser ou espionner des personnes faisant l’objet d’enquêtes. Reporters sans frontières (RSF) demande que les garanties prévues pour protéger les journalistes contre la surveillance soient élargies.

Lire ICI

“joie et soulagement” après la libération d’Olivier Dubois


Après près de deux ans de mobilisation pour obtenir sa libération, RSF se réjouit de la libération du journaliste français Olivier Dubois, détenu pendant 711 jours par un groupe armé affilié à Al-Qaïda au Sahel.

Lire ICI

Arrestation d’un journaliste qui couvrait la vague d’empoisonnements des écolières iraniennes


Les autorités iraniennes ont arrêté Ali Pourtabatabaei, l’un des premiers journalistes à avoir couvert la mystérieuse vague d’empoisonnements des écolières iraniennes qui a débuté en novembre 2022. RSF dénonce cette arrestation et demande la libération immédiate du journaliste. 

Lire ICI

RSF appelle le régime iranien à cesser de cibler les journalistes à l’étranger


Alors qu’Iran International TV a fermé ses bureaux à Londres et émet désormais de Washington à la suite des menaces visant ses employés, Reporters sans frontières (RSF) dénonce le ciblage systématique de journalistes iraniens à l’étranger et appelle Téhéran à cesser immédiatement les pressions exercées sur les médias indépendants.

Lire ICI

« Paris Match » : une journaliste fait jouer sa clause de conscience et dénonce l’influence de Vincent Bolloré


Vivendi, le groupe de Vincent Bolloré, n’a toujours pas officiellement eu l’aval pour racheter le groupe Lagardère dont l’hebdomadaire « Paris Match » fait partie. Pour autant, une journaliste, qui a fait jouer sa clause de conscience, dénonce aujourd’hui l’influence du milliardaire au sein du magazine.

Lire ICI

Vingt-deux mois de captivité au Mali pour le journaliste français Olivier Dubois


22 mois jour pour jour sont passés depuis l’enlèvement d’Olivier Dubois, ce mercredi 8 février. Journaliste indépendant, notamment pour LibérationJeune Afrique ou Le Point, il était en reportage à Gao, dans le nord du Mali, lors de son enlèvement par le Jnim, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, dirigé par Iyad Ag Ghaly et allié d’al-Qaïda au Maghreb islamique.

Lire ICI

Deux ans de dictature militaire en Birmanie : la terreur contre les journalistes s’est durcie sur tous les plans


Deux ans après la prise de contrôle du pouvoir par la Tatmadaw, l’armée birmane, Reporters sans frontières (RSF) dresse un bilan chiffré accablant des atteintes contre la liberté de la presse commises par les militaires. Afin de cacher les massacres de civils et d’asseoir son autorité, la junte arrête, emprisonne, torture, voire élimine  les journalistes qui pourraient gêner son contrôle de l’information.

Lire ICI

D’ici et d’ailleurs



« C’est pire qu’au moment du confinement » : avec l’inflation, la précarité étudiante progresse et les associations n’arrivent plus à suivre la demande


Les soulèvements de la Terre : Darmanin peut-il dissoudre l’écologie ?


L’anniversaire du traité de l’Elysée entre Berlin et Paris aurait pu être propice à un geste fort en faveur de l’Ukraine


La France condamnée par le Comité contre la torture de l’ONU pour son refus de rapatrier des familles de Syrie


Tchad : Exigence de justice pour la répression d’octobre


Cameroun : mort d’un journaliste dans des circonstances troubles, accusations d’« assassinat » 

D’ici et d’ailleurs


La Suède ferme ses portes aux immigrés


Cédric Herrou, Philippe Simay: la solidarité au cœur


« C’est vraiment difficile d’acheter à manger » : une association met en relation des étudiants précaires et des particuliers donateurs


Brésil : RSF demande aux autorités de garantir la sécurité des journalistes lors des prochaines manifestations bolsonaristes

Détention d’Olivier Dubois: «En France, le souci des otages ne semble plus à l’ordre du jour»

Manifestation de soutien à Olivier Dubois le 8 juin 2021 à Paris. (LUCAS BARIOULET/AFP)


Spécialiste du terrorisme et auteur d’«Otages, une histoire» (Gallimard, 2020), l’historien Gilles Ferragu revient sur les particularités de la médiatisation de la détention du journaliste Olivier Dubois.

Lire ICI

Dernier espace médiatique libre en Algérie, le siège de Radio M a été mis sous scellés

Manifestation contre la censure, à Alger, le 15 avril 2019. RYAD KRAMDI / AFP


Ihsane El-Kadi, qui dirige le média, a été interpellé dans la nuit de vendredi à samedi, à une soixantaine de kilomètres à l’est d’Alger.

Lire ICI

Algérie: Reporters sans frontières appelle à la libération du fondateur de Radio M, Ihsane El Kadi

Nouveau record du nombre de journalistes emprisonnés dans le monde


Le bilan des exactions commises contre les journalistes dans le monde, publié chaque année par Reporters sans frontières (RSF), enregistre en 2022 un record de 533 journalistes en détention. Le nombre de journalistes tués dans le monde, 57, repart à la hausse. En outre, 65 journalistes sont otages et 49 portés disparus.

Lire ICI

LA NOUVELLE CONVOCATION DE JOURNALISTES PAR LA DGSI INQUIÈTE DES ORGANISATIONS DE DÉFENSE DES DROITS HUMAINS

Au Yémen, les Houthis exécutent leur sentence de mort à petit feu, en torturant les journalistes


Pendant 45 jours, le journaliste Tawfik al-Mansouri, détenu à Sanaa, a été torturé. Lui et deux des autres journalistes condamnés à mort en 2020 par les Houthis ont été mis à l’isolement et sévèrement maltraités durant plusieurs semaines. Reporters sans frontières (RSF) dénonce ces actes de torture et alerte le représentant spécial des Nations unies pour le Yémen, leur vie étant en réel danger.

Lire ICI

Affaire Shireen Abu Akleh: Al Jazeera remet à la CPI un dossier sur l’armée israélienne

Lina Abu Akleh, nièce de la journaliste d’Al Jazeera tuée par balle Shireen Abu Akleh, attend devant la CPI à La Haye, ce mardi 6 décembre 2022, après qu’Al Jazeera a présenté une lettre demandant une enquête officielle sur le meurtre. AP – Peter Dejong


La chaîne de télévision qatarie Al Jazeera a annoncé ce mardi 6 décembre qu’elle avait remis au bureau du procureur de la Cour pénale internationale (CPI) un dossier incriminant l’armée israélienne pour la mort de sa journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh, tuée en mai. « Nous nous y opposons », a réagi Washington.

Lire ICI

La liberté d’informer attaquée


« Un journaliste de Reporterre est poursuivi pour avoir fait son métier : informer sur une action militante. Cette procédure menace tous les reporters. Médias et syndicats de journalistes se mobilisent contre cette atteinte à la liberté d’informer. » Acrimed est cosignataire de ce texte publié par Reporterre le 29 novembre 2022.

Lire ICI