Création d’un poste de préfet délégué à l’immigration en Ile-de-France


Le campement de migrants brièvement installé place de la République, à Paris, lundi 23 novembre. Crédit : Utopia 56

Le Conseil des ministres a validé mercredi 21 avril la création d’un poste de préfet délégué à l’immigration dans tous les départements franciliens, en collaboration avec le préfet de police de Paris. Une création de poste qui inquiète les associations : le cahier des charges de ce nouveau préfet reste vague.


Lire ICI

Non à la construction de 4 centres de rétention administrative !

Les murs frontaliers se multiplient à travers le monde

Une portion du mur frontalier entre les États-Unis et le Mexique, ici à San Ysidro, dans la ville San Diego, en Californie. Crédit : AFP


Le monde a plus de murs frontaliers que jamais, affirme un rapport co-rédigé par trois centres de recherche européens indépendants. La tendance contemporaine serait même à « l’emmurement du monde », selon Damien Simonneau, chercheur au Collège de France et auteur de L’Obsession du mur.

Lire ICI

Immigration=invasion ?

Par Rémy Dufaut


« Le plus grand danger à l’heure actuelle n’est pas, si je puis dire, dans les événements eux-mêmes. […] Il est dans l’énervement qui gagne, dans l’inquiétude qui se propage, dans les impulsions subites qui naissent de la peur, de l’incertitude aiguë, de l’anxiété prolongée. »


— Jean Jaurès – Extraits de son dernier article dans L’Humanité du 31 juillet 1914



A la lecture des nouvelles de ces jours-ci, l’annonce du reconfinement m’affecte finalement moins que celles-ci :

Pour Christian Estrosi, « il faut modifier la Constitution » pour lutter contre le terrorisme.

Au lendemain de l’attentat de Nice, le maire de la ville estime que « la volonté d’agir » contre le terrorisme « ne suffit pas ». « Il faut des actes et des actes immédiats », a-t-il martelé au micro d’Europe 1

Terrorisme : Eric Ciotti réclame un « Guantanamo à la française ».

Partisan d’une législation « d’exception » face à l’islamisme radical, le député des Alpes-Maritimes s’est dit favorable à un système de rétention administrative préventive pour les individus les « plus dangereux », évoquant l’exemple du camp de détention militaire américain.

Attaque de Nice: droite et RN veulent durcir la lutte contre l’immigration.

La droite et le Rassemblement national ont mis vendredi l’accent sur la lutte contre l’immigration au lendemain de l’attaque au couteau à Nice commise par ce jeune Tunisien qui venait d’arriver en France.

Valeurs Actuelles nous avait pourtant bien mis en garde dès janvier, signalant entre autres l’« anomalie » concernant les migrants géorgiens et Albanais, troisièmes et quatrièmes en terme de demandes d’asile alors que leurs pays d’origine sont considérés comme « sûrs ».

Ces déclarations, que l’on peut à juste titre considérer comme de réelles et graves dérives, font largement le miel des « identitaires» qui s’en délectent et surenchérissent, répétant que les frontières sont la « seule solution à l’immigration-invasion. »

Si nous poursuivons un peu la lecture des médias en tous genres et, poussant à notre tour le bouchon, afin de démonter le ridicule de ces proclamations inacceptables, nous finissons par nous poser un certain nombre de questions :

  • n’est-il pas vrai que certaines aient même trouvé la clé du succès d’une invasion, s’efforçant de s’accoupler plus souvent, avec des mâles d’autres espèces ?

Je propose donc à MM. Estrosi et Ciotti ainsi qu’à leurs amis d’extrême-droite quelques pistes de réflexion du même tonneau pour tenter d’endiguer le « fléau »:

  • il suffit de prendre des clichés par millions pour les traquer ou bien d’utiliser des pesticides, ce qui,  en passant,  ferait grand plaisir aux lobbies agro-chimiques qui leur sont si chers…
  • prenons exemple sur cet Américain qui fabrique des masques en peau de python et d’iguane pour se protéger du coronavirus.

Alors,  plus simplement et plus sérieusement, n’irions-nous pas mieux si nous apprenions à vivre avec les immigrés et surtout à les considérer comme des êtres humains, pour la plupart parfaitement intègres et très généreux, que nous nous devons d’accueillir et d’aider, car nous en avons malgré tout encore les moyens, au lieu de tous les voir systématiquement comme d’inéluctables islamistes décérébrés ? Ils en sont eux-mêmes les premières victimes…